Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

23 - Les paroles rapportées
P.280-281

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


23 - Les paroles rapportées





Observer

Voir les réponses

Exercice 1

A. « Oh ! Cunégonde, comme je t’aime ! Veux-tu m’épouser ?, demanda Théobald.
— Ah ! Mais… mon cœur est à Gudule ! », répondit Cunégonde.

B. Théobald dit à Cunégonde qu’il l’aimait et lui demanda si elle voulait l’épouser. Celle-ci, très surprise, répondit que son cœur était à Gudule.


1
Quel texte semble le plus vivant et authentique ? Pourquoi ?



2
Faites la liste de ce qui change lorsque l’on passe du discours direct (A) au discours indirect (B).

Voir les réponses

Leçon

Le discours direct

Les paroles des personnages sont rapportées telles qu’elles ont été prononcées, ce qui donne l’impression d’assister à la scène, la rend plus vivante, plus authentique.
  > Jules dit :
  « J’ai envie d’aller au cinéma.
  – Oh ! Je viens avec toi ! » s’exclama Élodie.
  • Des guillemets encadrent (en général) les paroles pour les distinguer du récit
Au sein d’un dialogue, chaque réplique est introduite par un tiret.
  • Des verbes de parole (dire, s’exclamer, rétorquer, etc) relient les paroles des personnages au récit. Ils peuvent être placés :
    • avant les paroles : ils sont alors suivis de deux points (Jules dit :)
    • au milieu ou à la suite des paroles : le verbe est alors inversé et il ne prend pas de majuscule.  
    > « Oh ! Je viens avec toi ! » s’exclama Élodie.
REMARQUE : La présentation d’un texte de théâtre est particulière : il n’y a pas de guillemets, pas de verbes de parole (les précisions sur la manière de parler sont indiquées dans les didascalies), et le nom des personnages précède les répliques.
  >  ÉLODIE, enthousiaste et pleine d’espoir. – Je viens avec toi !

Le discours indirect

Le narrateur intègre les paroles au cit, sous forme de propositions subordonnées.
  • Cela permet de ne pas interrompre le cit, mais rend la scène moins vivante.
    > Jules dit qu’il avait envie d’aller au cinéma. Élodie s’exclama qu’elle venait avec lui.
  • Il n’y a ni guillemets ni tiret, puisque les paroles font partie du récit.
  • De plus, des modifications sont nécessaires pour intégrer les paroles au récit :
    • Dans un récit au passé, les verbes sont mis au passé (selon la règle de la concordance des temps).
    • Les marques de 1re et 2e personnes deviennent des marques de 3e personne.
    • Les indications de temps et de lieu sont modifiées :
      > Je t’appelle demain, promit-elle. - Elle promit qu’elle l’appellerait le lendemain.
    • Les marques de langage oral (interrogations directes, exclamations, interjections, niveau de langage familier) disparaissent.
      >  – Ouais, enfin tu sais pas encore quel film je veux voir… - Jules rétorqua qu’il ne savait pas encore quel film il voulait voir.

(Voir p. 282 pour la concordance des temps.)

Vérifier

Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Au discours direct, on peut avoir (plusieurs réponses possibles)









2
Pour rapporter des paroles au discours direct, il est important de bien maitriser la concordance des temps.







3
Dans un texte de théâtre, les paroles sont rapportées au discours indirect.







4
Le discours indirect permet de ne pas interrompre le récit.



Voir les réponses

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 3

Consigne
Indiquez si les paroles sont rapportées de manière directe ou indirecte. Justifiez vos réponses.

1. Je t’ai dit que la fenêtre était ouverte.
2. Elisabeth indiqua : « Marche pendant trois-cents mètres, puis tourne à droite. »
3. « As-tu demandé à la voisine si elle avait du sucre à nous prêter ? », demanda Julie.
4. Je lui ai répondu que je n’étais pas d’accord.
5. « Sylvie ne lui a pas laissé le choix », dit-elle.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

Consigne
Transformez ce récit en un texte théâtral, au discours direct, en faisant toutes les adaptations nécessaires à une représentation sur scène.

Le photographe était là, aussi, avec son appareil, et la maîtresse lui a dit qu’il fallait faire vite, sinon nous allions rater notre cours d’arithmétique. Agnan, qui est le premier de la classe, et le chouchou de la maîtresse, a dit que ce serait dommage de ne pas avoir arithmétique, parce qu’il aimait ça et qu’il avait bien fait tous ses problèmes. Eudes, un copain qui est très fort, voulait donner un coup de poing sur le nez d’Agnan, mais Agnan a des lunettes et on ne peut pas taper sur lui aussi souvent qu’on le voudrait. La maîtresse s’est mise à crier que nous étions insupportables et que si ça continuait il n’y aurait pas de photo et qu’on irait en classe.


J.-J. Sempé/R.Goscinny, Le Petit Nicolas, 1960.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Retrouvez l’intrus qui s’est glissé dans chacune de ces listes de verbes de parole et justifiez votre réponse. Vous pouvez vous aider d’un dictionnaire.

1. Tempêter, hurler, crier, rugir, aboyer, éructer, exulter.
2. Bredouiller, bégayer, bafouiller, balbutier, zinzinuler, zézayer, zozoter.
3. Marmonner, marmotter, maugréer, grommeler, ronchonner, ronronner, bougonner.
4. S’écrier, s’exclamer, s’étonner, s’excuser, s’étouffer, s’étrangler.
5. S’insurger, s’indigner, se révolter, se récrier, proposer, protester.
6. S’amuser, s’esclaffer, s’égosiller, se moquer, pouffer, ricaner.
7. Vociférer, vitupérer, pester, fulminer, hasarder, s’emporter, invectiver, exploser.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Transposez les phrases suivantes au discours indirect.

1. Le Bret demanda à Cyrano : « De qui es-tu amoureux ? »
2. Cyrano dit : « J’aime Roxane et je souffre. »
3. Cyrano s’écria : « Roxane est la plus belle femme du monde. »
4. Cyrano murmura : « Je suis trop laid pour elle. »
5. Cyrano admit : « J’ai peur de lui déplaire. »

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

Consigne
Réécrivez ces phrases au discours indirect.

1. Lucia s’écria : « Ce sont les meilleures vacances de ma vie ! »
2. Sylvain se demanda : « Que vais-je faire ? »
3. Jo déclara : « Je déménagerai la semaine prochaine. »
4. « Demain je viens t’apporter le pull que je t’ai tricoté », annonça Mamie.
5. Virginie cria à Sébastien : « Tu peux être fier de toi ! »

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 8

Consigne
Voici un dialogue entre Gwynplaine, héros au visage défiguré, et Dea, jeune fille très belle mais aveugle. Transposez-le au discours indirect.

Une fois il dit à Dea :
— Tu sais que je suis très laid.
— Je sais que tu es sublime, répondit-elle.
Il reprit :
— Quand tu entends tout le monde rire, c’est de moi qu’on rit, parce que je suis horrible.
— Je t’aime, lui dit Dea.
Après un silence, elle ajouta :
— J’étais dans la mort ; tu m’as remise dans la vie. Toi là, c’est le ciel à côté de moi. Donne-moi ta main, que je touche Dieu !


V. Hugo, L’homme qui rit, 1869.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 9

Consigne
Réécrivez cet extrait de théâtre de façon à en faire un dialogue de roman. N’oubliez pas d’utiliser des verbes de parole variés !

LE BRET. – Va, ne t’attriste pas ! L’amour n’est que hasard !
CYRANO, secouant la tête. – Non ! J’aime Cléopâtre : ai-je l’air d’un César ?
J’adore Bérénice : ai-je l’aspect d’un Tite ?
LE BRET. – Mais ton courage ! ton esprit ! Cette petite
Qui t’offrait là, tantôt, ce modeste repas, 
Ses yeux, tu l’as bien vu, ne te détestaient pas !
CYRANO, saisi. – C’est vrai !


E. Rostand, Cyrano de Bergerac (I, 5), 1897.


Voir les réponses

Écrire

Voir les réponses

Exercice 10

Consigne
Écrivez un court dialogue entre trois personnages : votre petit frère, votre grand-mère un peu sourde, et vous-même, qui répétez les paroles de votre frère pour qu’elles soient plus compréhensibles, en les déformant parfois un peu.

Exemple :
« Je n’aime pas venir ici ! grogna mon petit frère.
– Que dit-il ? demanda ma grand-mère.
– Il dit qu’il adore venir te voir », répondis-je.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.