Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Habiter le monde
P.294-295

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Habiter le monde




Compétence

J'explique un document et je perçois son point de vue (image, texte, carte)

Doc. 1
Se détendre avec ses proches à Ispahan (Iran)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> Se détendre avec ses proches à Ispahan (Iran)

À Ispahan, en Iran, la plus grande place de la ville est un espace public très apprécié. Amis et familles s’y retrouvent après le travail pour pique-niquer, jouer aux cartes ou aux échecs. C’est une tradition ancienne très appréciée des Iraniens.


Doc. 2
Prier dans une montagne sacrée à Kyoto (Japon)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp> Prier dans une montagne sacrée à Kyoto (Japon)

Construit à flanc de montagne au VIIIe siècle, ce sanctuaire japonais bouddhiste domine la ville de Kyoto. Dans la tradition japonaise, les montagnes sont réservées aux divinités : c’est pourquoi, alors que la plaine est totalement occupée par l’espace urbain, les montagnes restent peu aménagées.


Doc. 3
Accueillir des touristes dans une yourte-hôtel (Chine)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Accueillir des touristes dans une yourte-hôtel (Chine)

Dans la province du Xinjiang en Chine, le peuple des Ouïghours est majoritairement sédentaire. Certains proposent des séjours touristiques dans des lieux très reculés, sur l’ancienne route de la soie, au pied du mont Mustagh Ata (7 546 m).


Doc. 4
Se déplacer sur le fleuve Manambolo (Madagascar)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Se déplacer sur le fleuve Manambolo (Madagascar)

Pour traverser le fleuve, les habitants utilisent des radeaux posés sur 3 pirogues. En l’absence de pont, ces embarcations font des allers-retours entre les 2 rives, transportant véhicules, hommes et animaux.


Doc. 5
Entretenir un patrimoine d'exception (Mali)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 5</stamp> Entretenir un patrimoine d'exception (Mali)

Le village au premier plan est construit sur la falaise de Bandiagara au Mali. Le site a été choisi pour des raisons défensives au XIe siècle. Il domine le village construit dans la plaine quelques siècles plus tard par les Dogons. Les maisons sont en bois et en glaise, un matériau typique de la région.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.