Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

26 - La concordance des temps
P.467

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


26 - La concordance des temps





Réviser

Voir les réponses

Exercice 1

Tandis que sa voiture le ramenait chez lui, Dorian se rendit compte que le sentiment de terreur l’avait repris, et il se demanda comment tout cela finirait.


1
Cet extrait de récit est-il au présent ou au passé ?



2
À quel temps le verbe avait repris est-il conjugué ? À quel moment son action se situe-t-elle par rapport aux verbes soulignés ?



3
Répondez aux mêmes questions pour le verbe « finirait ».

Voir les réponses

Ex. 1 Sur la route


Leçon

Qu’est-ce que la concordance des temps ?

  • Dans une phrase complexe, la concordance des temps est la correspondance qui existe entre le temps du verbe de la proposition principale et celui de la subordonnée.
  • Les temps employés dans les deux propositions permettent de savoir si l’évènement de la proposition subordonnée a lieu avant (antériorité), pendant (simultanéité) ou après (postériorité) celui de la proposition principale.

Lorsque la subordonnée est au mode indicatif

Verbe de la principale Ordre des évènements Verbe de la subordonnée Exemples
Présent

Antériorité Passé composé
Imparfait
Je sais qu’il est venu.
Je sais qu’il
 venait souvent.
Simultanéité Présent Je sais qu’il vient.
Postériorité Futur Je sais qu’il viendra.
Passé (passé simple, passé composé ou imparfait)

Antériorité Plus-que-parfait J’ai su qu’il était venu.
Simultanéité Imparfait J’ai su qu’il venait.
Postériorité Présent du
conditionnel
J’ai su qu’il viendrait.
Futur


Antériorité Passé composé
Imparfait
Je saurai qu’il est venu.
Je saurai qu’il venait souvent.
Simultanéité Présent Je saurai qu’il vient.
Postériorité Futur Je saurai qu’il viendra.

(Voir p. 330 pour les temps composés de l’indicatif, et p. 332 pour le conditionnel)

Lorsque la subordonnée est au mode subjonctif

Quel que soit le temps utilisé dans la proposition principale, le verbe de la proposition subordonnée est :
  • au passé du subjonctif en cas d’antériorité
> Je doute qu’il soit venu.
  • au présent du subjonctif dans les autres cas
> Je souhaite qu’il vienne. > J’aurais aimé qu’il soit là à mon mariage. L’emploi des autres temps du subjonctif est réservé au langage littéraire > Je souhaitais qu’il vînt.  
> J’aurais souhaité qu’il fût venu.

(Voir p. 335 pour le subjonctif)

Le cas de la subordonnée circonstancielle d’hypothèse

  Proposition subordonnée Proposition principale

L’hypothèse porte sur l’avenir (l’action est encore réalisable)

Éventuel Si tu t’entraines, ...
(présent de l’indicatif)
Si tu t’entraines, ...
(présent de l’indicatif)
… tu réussiras.
(futur simple de l’indicatif)
… tu réussis.
(présent de l’indicatif)
Potentiel Si tu t’entrainais, …
(imparfait de l’indicatif)
… tu réussirais.
(présent du conditionnel)

L’hypothèse porte sur le présent (l’action n’est pas réalisable)

Irréel du
présent
Si j’étais riche, …
(imparfait de l’indicatif)
… je ferais le tour du monde.
(présent du conditionnel)

L’hypothèse porte sur le passé (l’action n’est plus réalisable)

Irréel du
passé
Si j’avais été riche, …
(plus-que-parfait de l’indicatif)
… j’aurais fait le tour du monde.
(passé du conditionnel)

(Voir p. 296 pour les propositions subordonnées circonstancielles)

Vérifier

Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Une action postérieure est une action qui a eu lieu avant une autre.







2
Indiquez la bonne réponse.







3
Au mode subjonctif, pour exprimer le futur on utilise toujours le présent.







4
Le futur du subjonctif n’existe pas.







5
« Si tu t’entrainais, tu réussirais » peut exprimer selon le contexte une action réalisable ou une action qui relève de l’irréel.



Voir les réponses

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 3

Consigne
À chaque fois, identifiez la forme correspondante au passé.

1. Je sais qu’il l’a vendu.
a) J’ai su qu’il l’avait vendu.
b) J’ai su qu’il le vendait.
c) J’ai su qu’il le vendrait.

2. Je sens qu’il m’en veut.
a) Je sentis qu’il m’en voudrait.
b) Je sentis qu’il m’en avait voulu.
c) Je sentis qu’il m’en voulait.

3. Je te dis qu’il tombera.
a) Je t’ai dit qu’il était tombé.
b) Je t’ai dit qu’il tombait.
c) Je t’ai dit qu’il tomberait.

4. Je crois qu’elle t’aime.
a) Je croyais qu’elle t’aimerait.
b) Je croyais qu’elle t’aurait aimé.
c) Je croyais qu’elle t’aimait.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

Consigne
Classer les différentes actions en gras dans l'ordre chronologique et indiquez le temps des verbes.

Le lendemain du déluge, j’ai vu les toits de certaines maisons écroulés ; les habitants avaient-ils pu quitter les lieux à temps ? Ces familles seront-elles obligées de se trouver un refuge ? De retour chez moi, je revois le spectacle de mon quartier dévasté et ne cesse de me poser des questions, de penser à l’avenir.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Réécrivez cet extrait en utilisant le système des temps du passé.

Le narrateur évoque la mue du serpent qu’il a adopté, nommé Gros-Câlin.

Il a déjà changé deux fois de peau, dans ses efforts, depuis qu’il vit chez moi. Quand ça commence, il devient inerte, il a l’air complètement écœuré de tout, il n’y croit plus. Ses paupières deviennent blanches, laiteuses. Et puis sa vieille peau commence à craquer et à tomber. C’est un moment merveilleux, le renouveau, la confiance règne.


R. Gary, Gros-Câlin, 1974.


Voir les réponses

Écrire

Voir les réponses

Exercice 6

Racontez en quelques lignes votre meilleur souvenir de vos années au collège en utilisant le système des temps du passé.

Consigne
Vous pourrez mettre au choix les actions principales au passé composé ou au passé simple (le temps choisi devra être le même du début à la fin) mais il faudra dans tous les cas respecter la concordance des temps.



Voir les réponses

Ex. 4 Le déluge

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.