Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

19 - Les propositions subordonnées complétives
P.459

Fiche grammaire


20 - Les propositions subordonnées complétives




Voir la correction

Exercice 1

A. Je pense que tout ira bien.
B. J’ai dit que tu étais fatigué.
C. Je me demande si elle m’a cru.
D. J’ignore comment elle a appris ton absence.
E. Je ne sais pas quand elle t’appellera.


1
Observez les propositions en gras. Donnez la classe grammaticale du mot qu’elles complètent.



2
Ces propositions peuvent-elles être supprimées ? Peuvent-elles être déplacées dans la phrase ?



3
Quelle est leur fonction grammaticale ?

Voir la correction

Définition

     Une proposition subordonnée complétive a pour fonction d’être COD du verbe de la proposition principale.
    • Je te dis que c’est vrai. : la proposition subordonnée complétive que c'est vrai est COD du verbe dis.

     Elle fait donc partie du groupe verbal prédicat et ne peut pas être supprimée.
    • *Je te dis.

     Parmi les complétives, on distingue les propositions subordonnées conjonctives et les propositions subordonnées interrogatives indirectes.

(Voir p. 251 pour la fonction COD)

La proposition subordonnée conjonctive

     Elle est introduite par la conjonction de subordination que.
     Elle complète un verbe de pensée (Je pense que tout ira bien.), de sentiment (J’aime qu’on passe notre temps ensemble.), de parole (Je lui avoue que je l’aime.), de perception (J’ai vu qu’il était gêné.).

(Voir p. 246 pour les mots de coordination et de subordination)

La proposition subordonnée interrogative indirecte

     Elle complète un verbe exprimant l’interrogation (se demander) ou l’ignorance (ignorer, ne pas savoir).

     Elle peut exprimer une interrogation totale ou partielle :
       l’interrogation totale est introduite par la conjonction de subordination si.
      • Je me demande [si elle viendra].
       l’interrogation partielle est introduite par un mot interrogatif comme : quand, comment, combien, pourquoi, lequel, etc.
      • Je me demande [qui sera là].
      • J’ignore [combien nous serons].

Ne pas confondre

Une proposition relative complète un nom ; une proposition complétive complète un verbe.
  • La leçon [que nous faisons] est très simple. : relative
  • Je pense [que cette leçon est très simple]. : complétive (conjonctive)
  • La personne [qui a rédigé cette leçon] se moque de nous. : relative
  • Je me demande [qui a rédigé cette leçon]. : complétive (interrogative)

(Voir p. 266 pour la proposition relative)
Voir la correction

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Les subordonnées complétives complètent un nom.







2
Leur fonction est d’être COD du verbe de la proposition principale.







3
Elles sont facultatives et peuvent être supprimées.







4
Elles peuvent aussi être déplacées dans la phrase.







5
Elles sont toujours introduites par la conjonction que.



Voir la correction
Voir la correction

Exercice 3

1
Relevez les propositions subordonnées conjonctives en « que » et précisez quel verbe elles complètent.

1. Serge remarqua que les objets avaient changé de place.
2. Quand je pense que nous allons passer trois semaines au bord de la mer, je suis très heureuse.
3. Je comprends que tu sois peinée.
4. Ils ne veulent pas que cette équipe participe au tournoi.

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 4

1
Complétez les phrases suivantes avec une proposition subordonnée conjonctive.

1. Les professeurs se félicitent que .
2. Le détective s’est aperçu que .
3. Il a dû comprendre que .
4. Nous attendions que .
5. Tous ont constaté que  .
Voir la correction
Voir la correction

Exercice 5

1
Dans les phrases suivantes, repérez les subordonnées, et le mot qu'elles complètent. Indiquez pour chacune d’elles s’il s’agit d’une subordonnée relative ou complétive.

1. Le film que nous avons vu hier est génial.
2. Je me réjouis que ce film t’ait plu.
3. Je trouve le projet que tu as proposé extraordinaire !
4. Je trouve que ce projet est original.

Subordonnées. Le mot qu'elles complètent. Subordonnée relative ou complétive.
Voir la correction
Voir la correction

Exercice 6

1
Indiquez si les propositions en italique sont ou non des propositions subordonnées complétives. Justifiez vos réponses.

1. Ombeline, que je connais depuis le collège, est vraiment une personne que j’apprécie beaucoup.
2. L’autre jour, alors que je l’appelais pour prendre des nouvelles, elle m’a dit qu’elle avait décidé de changer de vie.
3. Elle trouve qu’elle s’enferme dans la routine du quotidien et qu’elle n’est pas assez utile à la société.
4. Elle se demande si sa place n’est pas au sein d’une ONG, mais ne sait pas encore quel projet lui conviendrait le mieux.
5. Si elle part, je l’accompagne.

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 7

1
Identifiez les propositions subordonnées interrogatives dans les phrases suivantes.

1. Éric demande à Isaac de quoi il parlait avec Guillaume.
2. Basile chercha comment dire la vérité à son frère.
3. Je ne sais pas qui a fait cela.
4. J’ignore quel cadeau leur ferait plaisir.

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 8

1
Complétez chacune des phrases suivantes par un mot interrogatif qui introduira une proposition subordonnée interrogative indirecte.

1. Ils vont regarder il y a bien le nombre de chaises nécessaires.
2. Nous nous demandions  était sa couleur préférée.
3. J’ignore Arnaud refuse subitement de me parler.
4. Le professeur regardait  en était le travail de ses élèves.
5. J’exige de savoir  d’entre vous a fait cela !
Voir la correction
Voir la correction

Exercice 9

1
Transformez les phrases interrogatives en propositions subordonnées interrogatives.

1. De quoi parlait-elle ? (Je ne comprenais pas…)
2. Est-ce que c’est encore loin ? (J’ignore…)
3. Combien sommes-nous ? (Je me demandais…)
4. De quoi vous accuse-t-on ? (J’aimerais savoir…)

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 10

1
Mettez-vous par deux. Chacun écrit cinq débuts de phrase (je ne sais pas comment, je voudrais savoir si…). Ensuite, échangez votre travail et complétez les phrases de votre camarade par des propositions subordonnées interrogatives indirectes.

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 11

1
Écrivez un texte dans lequel un personnage rapporte une scène de dispute familiale.

Voir la correction

Ex. 11 Combat de formes
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.