Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La réponse immunitaire adaptative face aux infections
P.171

Bilan


La réponse immunitaire adaptative face aux infections




Compétence

Travailler en autonomie.

Doc. 1
Les anticorps neutralisent les microorganismes

Si la réponse immunitaire innée ne suffit pas à arrêter l’infection, la réponse immunitaire adaptative se met en place. Plus lente que la réponse immunitaire innée, elle est assurée par les lymphocytes. Il y a alors production d’anticorps dirigés spécifiquement contre un antigène d’un microorganisme pathogène. Ils l’empêchent de se multiplier et de se propager dans l’organisme.
Une personne est séropositive pour un microorganisme lorsqu’elle a l’anticorps correspondant dans le sang. Elle a déjà rencontré ce microorganisme.

Le saviez-vous ?


Il arrive parfois que les anticorps s’attaquent au corps de celui qui les produit : c’est une maladie auto-immune.

Doc. 2
La coopération entre lymphocytes T et phagocytes

Les lymphocytes T détruisent spécifiquement les cellules infectées par un virus. Les phagocytes digèrent les débris de ces cellules détruites. La phagocytose est favorisée par les anticorps et les lymphocytes T.

Le saviez-vous ?


La leucémie est un cancer des cellules du système immunitaire. La défense de l’organisme devient inefficace.

Doc. 3
La vaccination est un enjeu individuel et collectif

Un vaccin déclenche une réponse immunitaire contre un antigène. Lors d’un second contact avec l’antigène, la production d’anticorps est plus rapide et plus efficace grâce à l’action de la mémoire immunitaire.
Les vaccins contiennent des microorganismes atténués ou des fragments de microorganismes portant l’antigène mais ne déclenchent pas de maladie.

Une maladie ne peut être éradiquée que si toute la population est vaccinée.

Le saviez-vous ?


Certaines personnes sont plus fragiles (femmes enceintes, etc.) et sont parfois immunodéficientes (nourrissons, malades du sida, etc.).

Mots-clés

Un anticorps : molécule produite par un lymphocyte B capable de reconnaitre spécifiquement un antigène d’un microorganisme.
Un antigène : molécule caractéristique d’un microorganisme qui est spécifiquement reconnue par un anticorps.
Un lymphocyte : catégorie de leucocytes s’attaquant spécifiquement à un microorganisme.
La mémoire immunitaire : réserve de lymphocytes prêts à répondre rapidement lors d’une nouvelle rencontre de l’antigène.
Séropositive : se dit d’une personne produisant des anticorps contre un agent pathogène donné.
Un vaccin : produit contenant un antigène capable d’immuniser un individu contre un agent pathogène.

L'essentiel en schéma

L'essentiel en schéma


Les idées importantes

Les idées importantes

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.