Français 1re

Feuilleter la version papier










































Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La poésie engagée : Résistance, négritude, créolité
P.248-249

Histoire littéraire

La poésie engagée :
Résistance, négritude, créolité




Téléchargez la frise en format pdf.

Frise : résistance, négritude, créolité

René Char

René Char

Paulette Nardal

Paulette Nardal

Aimé Césaire

Aimé Césaire

Charlotte Delbo

Charlotte Delbo

Léopold Sédar Senghor

éopold Sédar Senghor

Origine

La poésie engagée est fortement liée aux événements historiques : c’est une poésie de circonstance.

Contexte

La poésie de la Résistance se développe pendant la Seconde Guerre mondiale. La négritude nait dans les années 1930 et se déploie jusqu’aux années 1980, bien après les indépendances des années 1960. La créolité nait en 1989 avec la publication de L’Éloge de la créolité par Chamoiseau, Bernabé et Confiant.

Notions‑clés

Poésie testimoniale, dénoncer, sublimer, négritude, créolité, colonisation.

❯ La Résistance et les guerres de décolonisation


Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux poètes se mobilisent au sein de la Résistance. Certains comme Paul Éluard publient clandestinement des textes afin d’encourager les résistant(e)s et de glorifier les héros et héroïnes.

Leur engagement poétique se double souvent d’un engagement sur le terrain. Ainsi, les Feuillets d’Hypnos de René Char montrent le poète au combat : choisissant une forme resserrée qui témoigne de l’urgence de l’écriture, le poète présente son recueil sous la forme d’un journal poétique de la Résistance.

La poésie de la Résistance vise à dénoncer les exactions commises par les ennemis, mais aussi à témoigner des actions héroïques afin de les inscrire dans l’Histoire : elle prend alors une valeur testimoniale.

L’écriture sous l’Occupation témoigne également de la résistance de la pensée : écrite en français, elle devient symbole de la survivance de la nation. Les poètes s’adressent souvent à la France, personnifiée.

Certains textes ont été diffusés clandestinement sous l’Occupation, mais la majorité des poèmes écrits pendant la guerre sont rassemblés en recueils et publiés à la Libération. La publication de ces textes, liés à des traumatismes, nécessite parfois plus de temps. Charlotte Delbo mettra plus de vingt ans à faire paraitre ses poèmes témoignant des camps de concentration.
Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré.
Paul Éluard, L’Évidence poétique, 1939.

Doc. 1
Aldo Renato Guttuso, Le Triomphe de la guerre

Aldo Renato Guttuso, Le Triomphe de la guerre, 1966, huile
sur toile, collection privée

Numérique

Découvrez des textes complémentaires pour réfléchir à la notion d’engagement en littérature :

Texte complémentaire A

L’écrivain est en situation dans son époque : chaque parole a des retentissements. Chaque silence aussi. Je tiens Flaubert et Goncourt pour responsables de la répression qui suivit la Commune parce qu’ils n’ont pas écrit une ligne pour l’empêcher. Ce n’était pas leur affaire, dira‑t‑on. Mais le procès de Calas, était‑ce l’affaire de Voltaire ? La condamnation de Dreyfus, était‑ce l’affaire de Zola ? L’administration du Congo, était‑ce l’affaire de Gide ? Chacun de ces auteurs, en une circonstance particulière de sa vie, a mesuré sa responsabilité d’écrivain.

Jean‑Paul Sartre, Situations II, 1948.


Texte complémentaire B

Pas un de ces « poèmes » ne dépasse le niveau lyrique de la publicité pharmaceutique, et ce n’est pas un hasard si leurs auteurs ont cru devoir, en leur immense majorité, revenir à la rime et à l’alexandrin classique. [...] Apollinaire avait voulu considérer la guerre comme un sujet poétique. Mais si la guerre, en tant que combat et dégagée de tout esprit nationaliste, peut à la rigueur demeurer un sujet poétique, il n’en est pas de même d’un mot d’ordre nationaliste [...]. L’expulsion de l’oppresseur et la propagande en ce sens sont du ressort de l’action politique, sociale ou militaire. [...] En définitive, l’honneur de ces « poètes » consiste à cesser d’être des poètes pour devenir des agents de publicité.

Benjamin Péret, Le Déshonneur des poètes, 1945.

❯ De la négritude à la créolité


Paulette Nardal, longtemps oubliée, est aujourd’hui reconnue comme l’inspiratrice de la négritude. Première étudiante noire à la Sorbonne, elle organise chez elle un salon littéraire, fréquenté par Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor. Elle cherche ainsi à réunir la diaspora noire pour défendre la culture noire et promouvoir l’émancipation des femmes. Elle fonde La Revue du monde noir en 1931.

Le terme « négritude » apparait en 1935 dans un article de Césaire publié dans la revue L’Étudiant noir. Elle est théorisée par Aimé Césaire (martiniquais), Léopold Sédar Senghor (sénégalais) et Léon‑Gontran Damas (guyanais).

Retournant l’insulte « nègre » en la valorisant, la négritude vise à réhabiliter la culture noire, méconnue et dénigrée par la France coloniale. Pour Césaire, il s’agit avant tout d’un instrument politique, destiné à lutter contre la colonisation. Pour Senghor, elle doit rassembler les cultures noires d’un héritage africain commun.

À la fin des années 1980, le linguiste Bernabé et les écrivains Chamoiseau et Confiant créent le mouvement de la créolité, qui vise à reconnaitre les spécificités de l’expérience des peuples créoles, fruits d’une histoire de mixité culturelle.
La Négritude est la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture.
Aimé Césaire in Léopold Sédar Senghor, Liberté 3, Éditions du Seuil, 1977.

Texte A

[L]a Négritude au premier degré peut se définir d’abord comme prise de conscience de la différence, comme mémoire, comme fidélité et comme solidarité.
Mais la Négritude n’est pas seulement passive.
Elle n’est pas de l’ordre du pâtir et du subir. […]
La Négritude résulte d’une attitude active et offensive de l’esprit.
Elle est sursaut, et sursaut de dignité.
Elle est refus, je veux dire refus de l’oppression.
Elle est combat, c’est‑à‑dire combat contre l’inégalité.
Elle est aussi révolte. […] La Négritude a été une révolte contre ce que j’appellerai le réductionnisme européen.


Aimé Césaire, Discours sur la Négritude, Éditions Présence africaine, 1987.

Numérique

Découvrez la vie de Paulette Nardal, les combats d’Aimé Césaire, la créolité et l’évolution du mot « noir » à travers les siècles.

Doc. 2
Sculpture funéraire provenant de la cité royale d’Ife (Nigéria).

Sculpture
funéraire provenant
de la cité royale
d’Ife (Nigéria),
culture yoruba,
XIIe-XIVe siècle, terre
cuite, Institut d’Arts
de Minneapolis,
États-Unis

Les lignes verticales sur le visage représentent soit des scarifications traditionnelles, soit le voile porté par les membres de la famille royale.

Questions


Comprendre

1. Pourquoi écrire, sous l’Occupation ?


2. Texte A Comment Césaire définit‑il la négritude et à quoi s’oppose‑t‑elle, selon lui ?
Voir la correction

Retenir

3. Quiz numérique Vérifiez votre compréhension de la leçon en effectuant le quiz ci‑dessous.

4. Activité d’appropriation Présentez à la classe un poème engagé qui vous touche. Expliquez son contexte et analysez‑le.


5. Carte mentale Complétez la carte proposée ou réalisez la vôtre sur Mindmeister. Pour compléter la carte, cliquez sur l'image et utilisez notre outil dessin !
carte mentale de la poésie engagée, la résistance, la négritude, la créolité

6. Fermez le manuel et expliquez le cours.
Enregistreur audio
Voir la correction

Quiz numérique


Question 1 Comment appelle‑t‑on une poésie en lien avec les évènements de son époque ?


Voir la correction

Question 2 Vrai ou faux ? Certains poètes de la résistance ont combattu par la plume mais aussi par les armes.

Voir la correction

Question 3 Qu’est‑ce que la valeur testimoniale de la poésie ?

Voir la correction

Question 4 Quel poète ou quelle poétesse a écrit son journal poétique de la Résistance ?



Voir la correction

Question 5 Quelle poétesse française a témoigné sur les camps de concentration ?



Voir la correction

Question 6 Qui a inspiré le mouvement de la négritude ?


Voir la correction

Question 7 Qui sont les trois poètes qui ont fondé le mouvement de la négritude ?


Voir la correction

Question 8 Vrai ou faux ? Pour Césaire, le mouvement de la négritude est un instrument politique.

Voir la correction

Question 9 Dans quelle décennie la négritude apparait‑elle ?


Voir la correction

Question 10 Comment définir la créolité ?

Voir la correction
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.