Français Terminale Bac Pro

Nouveau programme limitatif disponible !
Consultez en avant-première notre cahier de 50 pages sur "Rythmes et cadences de la vie moderne : quel temps pour soi ?"
Le programme limitatif
2024-2027
Temps objectif et temps perçu
2024-2027
Prendre son temps, perdre son temps, gagner du temps
2021-2023
Le jeu, le joueur et le pouvoir
2021-2023
Art du jeu et jeu des arts
Th. 1
La fiction au service d’une réflexion sur l’Homme
Th. 2
Science, technique et défis de société
Th. 3
La littérature pour dire le monde
Th. 4
Littérature, sciences et éthique
Langue
Annexes
Révisions
Méthode BAC

Analyse de l'image

Téléchargez au format PDF
18 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

A. Observer et ressentir

Avant tout travail sur l'image, il faut s'interroger sur l'effet qu'elle produit sur nous.

Demandez‑vous :
  • ce que vous ressentez.
  • L'image vous plait‑elle ?
  • Fait‑elle naitre des émotions ou des impressions particulières ?

Ce à quoi elle vous fait penser :
  • une autre image ?
  • une situation ?
  • un texte ?
  • un souvenir ?

Le reste de votre travail vous permettra de revenir sur ces premières impressions et d'étoffer l'analyse de votre expérience personnelle.

En effet, si vous ressentez des émotions, c'est peut‑être que la technique ou le sujet le favorise. Si vous pensez à une autre image ou à un texte, c'est peut‑être que le courant des artistes sont proches ou que quelque chose de précis lie ces objets culturels : à vous de le découvrir.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

B. J'identifie l'œuvre

Je repère certaines informations essentielles, contenues pour la plupart dans la légende :
  • Le nom de l'artiste.
  • Le titre de l'œuvre.
  • La date de création.
  • La nature de l'oeuvre (peinture, sculpture, dessin, mosaïque, photographie, etc.).
  • Les dimensions.
  • La technique ou les matériaux (crayon, huile, collage...) et le support (toile, carton, mur...).

Dans certains cas, la technique et le support sont presque plus importants et significatifs que le contenu de l'œuvre.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

C. Je décris l'œuvre

  • Je comprends d'abord ce que représente l'œuvre : une scène, un paysage, un personnage ou un épisode littéraire, une publicité… ()
  • Je propose une description générale, sans entrer dans les détails.
  • Je peux faire quelques recherches à partir de la légende, pour éviter des erreurs.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

D. J'observe la construction de l'image

Je repère le cadrage choisi, c'est‑à‑dire le plus ou moins grand « zoom » proposé sur le sujet représenté.
  • Plan d'ensemble = plan large, qui permet de montrer un paysage, le décor d'une action.
  • Plan moyen = plan qui montre un personnage de la tête aux pieds, et ce qui l'entoure.
  • Plan américain = un personnage de la tête au milieu des cuisses.
  • Gros plan = un personnage ou un groupe, de la tête à la taille ou à la poitrine.

J'observe les différents plans de l'image.
  • Le premier plan = ce qui semble le plus proche quand on regarde l'image.
  • L'arrière‑plan = ce qui semble le plus éloigné, le décor.
  • Le second plan = ce qui est situé entre le premier plan et l'arrière‑plan.

Je repère les lignes directrices.
  • Les lignes de force = le plus souvent horizontales (dans un paysage) ou verticales (dans un portrait), elles structurent le tableau (comme son squelette).
  • Les lignes de fuite = base de la perspective, elles convergent vers l'horizon et dirigent le regard du spectateur vers des points importants du tableau.
()

Je peux aussi commenter les proportions. ()

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

E. Je m'intéresse au choix des couleurs et des lumières

J'observe les couleurs.
  • On distingue les couleurs chaudes (rouge, orange, ocre, jaune...), des couleurs froides (bleu, vert...). Elles donnent un ton au tableau. ()
  • Je peux analyser les effets de contraste, ou au contraire d'harmonie entre les couleurs utilisées.
  • Certaines couleurs peuvent avoir une valeur symbolique. Le blanc = la pureté, le rouge = l'amour ou la violence, l'or = la puissance, le noir = la mort.

Attention : vous ne pouvez pas plaquer des symboles, car tout dépend du contexte de l'œuvre. Ainsi, le blanc peut symboliser la pureté dans le portrait d'une jeune femme mais la mort dans un tableau représentant un spectre.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Placeholder pour illustration - analyser une imageillustration - analyser une image
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

F. J'observe les ombres et les lumières

  • L'image est‑elle lumineuse ou sombre ? Les effets peuvent être différents selon le contexte (lumière faible = atmosphère intime et romantique ou bien effrayante et triste).
  • Peut‑on remarquer un clair‑obscur (tableau sombre avec une source de lumière, qui contraste beaucoup) ?
  • D'où vient la lumière ? Qu'est‑ce qui est éclairé ? Qu'est‑ce qui reste dans l'ombre ? (voir schéma - 4. Les couleurs et la lumière)
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

G. J'interprète l'image

J'essaie de comprendre le sens de l'image.
  • Mes premières impressions peuvent‑elles être expliquées par les éléments que j'ai décrit (les couleurs, les matières, le thème) ?
  • L'artiste pouvait‑il avoir l'intention de me faire ressentir cela ? Je peux faire des hypothèses à partir du cadrage, des couleurs et des visées de l'image : veut‑elle montrer quelque chose, témoigner, susciter une émotion ?

Il faut organiser votre réponse en allant du plus évident au moins évident.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Pour vous aider

Décrire une image

Commencez par une description générale avant d'entrer dans les détails. En commentant d'emblée les détails, vous risqueriez de perdre de vue le projet d'ensemble de l'œuvre.

1. Le sujetUne œuvre figurative
  • Quel est le sujet représenté ?
Une œuvre abstraite
  • Quelle émotion ou impression générale crée‑t‑elle ?
2. La compositionLes différents plans
  • Si l'image comporte plusieurs plans, commencez plutôt par le premier plan pour reculer progressivement vers l'arrière‑plan.
  • Mais ce n'est pas une règle absolue : commencez par le plus logique (ce qui attire votre regard en premier).
Les lignes directrices
  • Les lignes de fuite donnent l'idée de la profondeur, de la perspective. Elles convergent vers la ligne d'horizon.
  • Les lignes de force (horizontales, verticales, diagonales ou courbes) accentuent l'horizontalité (paysages), la verticalité (portraits en pied), la tension de l'évènement (lignes diagonales ou courbes).
  • La règle des tiers : notre œil est naturellement attiré par les lignes situées aux tiers (horizontaux et verticaux) de l'image. Les artistes y placent souvent un élément qu'ils souhaitent mettre en valeur.
    • ➜ Dans un paysage, la ligne d'horizon est souvent placée sur une ligne de tiers horizontale.
    • ➜ Dans un portrait, les yeux sont souvent placés sur la ligne du tiers supérieur, voire à un croisement de lignes de tiers.


3. Les proportionsElles sont respectées.
Placeholder pour hugo-portrait.pnghugo-portrait.png
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Victor Hugo, photogravure de Walery, 1878.
Elles sont déformées :
  • dans les caricatures ;
  • en plongée ou en contre‑plongée, pour donner l'impression que le sujet est plus petit (et a donc l'air plus fragile, vulnérable) ou plus grand (et a l'air plus puissant, dominateur).
Placeholder pour Victor Hugo, caricature d'Honoré Daumier, Le Charivari, le 20 juillet 1849.Victor Hugo, caricature d'Honoré Daumier, Le Charivari, le 20 juillet 1849.
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Victor Hugo, caricature d'Honoré Daumier, Le Charivari, le 20 juillet 1849.
4. Les couleurs et la lumièreLa lumière
  • L'image est‑elle lumineuse ou sombre ? Cet éclairage inscrit‑il le tableau dans une atmosphère particulière ?
    • ➜ Une lumière faible, par exemple, peut créer une atmosphère intimiste ou, au contraire, inquiétante.
  • Comparez les tableaux ci‑dessous du point de vue de la lumière.
  • La lumière est‑elle diffuse (lumière du jour par exemple) ou provient‑elle d'une source lumineuse précise qui crée un clair‑obscur (lampe, fenêtre, bougie ou élément qu'on ne voit pas sur l'image) ?
  • Que relègue‑t‑elle dans l'ombre (partie d'un visage par exemple) ? Quel est l'effet créé ?
Les couleurs
  • Sont‑elles chaudes ou froides ?


La symbolique des couleur

La symbolique des couleurs peut s'avérer très utile pour commenter un tableau ; mais attention, elle dépend en partie du contexte. Chaque couleur possède des symboliques positives et négatives, souvent propres à une culture.

Placeholder pour La symbolique des couleursLa symbolique des couleurs
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

S'approprier la méthode

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Eugène Delacroix

Placeholder pour fra2derephisdelacroix-liberte-guidant-peuple-retouche.pngfra2derephisdelacroix-liberte-guidant-peuple-retouche.png
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830, huile sur toile, 260 × 325 cm, musée du Louvre, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
1
Essayez de vous représenter les dimensions réelles de la toile. Quel effet produit‑elle sur le spectateur ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
2
À quel mouvement artistique pouvez‑vous rattacher cette œuvre ? Justifiez votre réponse par plusieurs éléments.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
3
Dans quel contexte historique s'inscrit‑elle ? Expliquez qui sont les personnages représentés.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
4
Selon vous, quel peut être le but de l'artiste ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Théodore Géricault

Placeholder pour Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818 - 1819, huile sur toile, 491 × 717 cm, musée du Louvre, Paris.Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818 - 1819, huile sur toile, 491 × 717 cm, musée du Louvre, Paris.
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818 - 1819, huile sur toile, 491 × 717 cm, musée du Louvre, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
1
Lisez attentivement la légende et commentez les informations qui vous semblent intéressantes.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
2
Observez la disposition des corps. Quel est l'effet produit ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
3
Quel est l'élément qui attire en premier votre regard ? Essayez d'expliquer pourquoi.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
4
Observez les lignes de force (en bleu). Quelle est la forme qui structure le tableau ? Quel lien pouvez‑vous établir avec la mer déchaînée ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
5
Regardez l'image en haute définition sur notre site et zoomez sur le point de fuite. Que voyez‑vous ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
6
Où les lignes de tiers passent‑elles ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
7
Répondez à nouveau à la question 3.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
8
La composition du tableau vous semble‑t‑elle claire ou confuse ? Proposez une réponse nuancée.
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.