POINT DE PASSAGE 3



1517 - Luther ouvre le temps des réformes





Lucas Cranach, partie inférieure d’un retable, 1547, huile sur bois, église Sainte-Marie à Wittenberg

4
Luther prêchant dans un temple

Luther prêche en s’appuyant sur le texte de la Bible tandis que les fidèles chantent des cantiques.
Lucas Cranach, partie inférieure d’un retable, 1547, huile sur bois, église Sainte-Marie à Wittenberg.

3
Revenir au texte biblique

« Depuis plusieurs années, je lis la Bible intégralement deux fois par an. Si la Bible était un arbre, grand et majestueux, et si tous les mots étaient des branches et des rameaux, alors en vérité je peux dire que j’ai grimpé sur chaque branche, que j’ai examiné chaque brindille, et de temps en temps j’ai assurément fait tomber une pomme ou une poire. »

« C’est mon meilleur conseil, le plus chrétien que je puisse donner : qu’on tire l’eau de la source, c’est-à-dire qu’on lise la Bible avec application. Car quiconque pratique et se fonde sur le texte devient un excellent théologien. Une seule citation de la Bible est plus valide que de nombreuses gloses par des scribes peu capables […]. »

« Ne perdons pas de vue la Bible : lisez-la et prêchez-la avec attention. Car si elle fleurit et est appliquée justement, tout sera bon et le bonheur nous accompagnera désormais. »


Divers extraits de sermons prononcés par Luther à partir des années 1520.


Le Saint-Empire et la Réforme luthérienne

2
Le Saint-Empire et la Réforme luthérienne


Caricature du pape, gravure, v. 1520

6
Une rapide radicalisation

Luther tente d’abord de promouvoir une réforme respectueuse des autorités ecclésiastiques mais le mouvement se radicalise rapidement. Le rejet de l’autorité du pape devient un élément clé du protestantisme.
Caricature du pape, gravure, v. 1520.

1517 - Luther ouvre le temps des réformes, dates

5
Extraits des 95 thèses

Ces thèses sont difusées très rapidement à travers le Saint‑Empire, notamment grâce aux étudiants de Luther, ce qui inquiète le pape.

6. Le pape ne peut pardonner les péchés qu’au nom de Dieu.

27. C’est une invention humaine de prêcher que, sitôt que l’argent résonne dans la caisse, l’âme s’envole du purgatoire.

28. Assurément, sitôt que l’argent résonne dans la caisse, le gain et la cupidité augmentent. Mais le salut que peut accorder l’Église consiste dans la grâce de Dieu.

32. Tous ceux qui pensent que des lettres d’indulgences leur assurent le salut, et ceux qui l’enseignent, seront éternellement damnés.

43. On doit enseigner aux chrétiens que celui qui fait du bien aux pauvres est à préférer à celui qui achète des indulgences.

45. Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui, voyant son prochain dans l’indigence, le délaisse pour acheter des indulgences, ne s’achète pas l’indulgence du pape mais l’indignation de Dieu.

86. Pourquoi le pape n’édifie-t-il pas la basilique de Saint-Pierre avec ses propres deniers, plutôt qu’avec l’argent des pauvres fidèles, puisque ses richesses sont aujourd’hui plus grandes que celles des plus gros richards ?

Martin Luther (1483-1546), fils de mineur, fait des études de droit à l’université d’Erfurt (dans le Saint-Empire romain germanique) avant de devenir moine en 1505. Professeur de théologie à l’université de Wittenberg, il y développe une vision critique de l’Église catholique. Les papes de l’époque utilisent en effet les indulgences pour financer de grands travaux architecturaux, ce qui scandalise Luther. En 1517, il expose un programme de réforme religieuse qui va bouleverser l’Europe.

Quelles raisons poussent Luther à vouloir réformer l’Église ?


1
Le 31 octobre 1517, la révolte de Luther

Au moment où les 95 thèses sont peut-être affichées aux portes de l’église du château de Wittenberg, Luther adresse cette lettre à Albrecht. Il choisit la veille de la Toussaint, jour où de nombreux chrétiens se rendront à l’église et découvriront ses réflexions.

Père vénérable en Dieu, prince très illustre, veuille votre grâce jeter un oeil favorable sur moi qui ne suis que terre et cendre, et recevoir favorablement ma demande avec la douceur épiscopale. On porte par tout le pays, au nom de votre grâce et seigneurie, l’indulgence papale pour la construction de la cathédrale de Saint-Pierre de Rome. Je ne blâme pas tant les grandes clameurs des prédicateurs de l’indulgence, lesquels je n’ai point entendus, que le faux sens adopté par le pauvre, simple et grossier peuple, qui publie partout hautement les imaginations qu’il a conçues à ce sujet. Cela me fait mal et me rend malade. Ils croient que les âmes seront tirées du purgatoire dès qu’ils auront mis l’argent dans les coffres. Ils croient que l’indulgence est assez puissante pour sauver le plus grand pécheur.


Lettre de Luther à Albrecht, archevêque de Mayence, le 31 octobre 1517.

Questions

Voir les réponses

Prélever des informations

1. Présentez les documents (nature, date, objectifs). (Doc. 4 et 6)
2. Expliquez ce que sont les indulgences et pourquoi Luther s’y oppose. (Doc. 1 et 5)

3. Montrez comment les idées de Luther se répandent dans le Saint‑Empire. (Doc. 2, 5 et 6)

4. Expliquez la place que Luther donne à la Bible. (Doc. 3 et 4)


Questions de synthèse

5. Répondez à la problématique sous la forme d’un développement construit d’une dizaine de lignes.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?