Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

COURS 2


Les espaces maritimes : supports des échanges mondialisés



Comment les mers et océans sont-ils devenus les vecteurs de la majorité des flux matériels et immatériels ?


A
L’essentiel des marchandises et des informations échangées dans le monde passe par la mer

L’immense majorité – environ 90 % – de ce que nous consommons est passé par la mer. Les marchandises transportées sont très variées et à chaque produit correspond un type de navire adapté : pétrole (pétrolier), gaz (gazier), produits manufacturés (porte-conteneurs), céréales et minerais (vraquier).

Les navires suivent des routes précisément balisées et surveillées. Les flux principaux relient les grandes aires de puissance de la planète, à la fois espaces de production et de consommation. Quelques passages stratégiques ponctuent les routes principales : les détroits de Malacca, de Bab-el-Mandeb, de Gibraltar, d’Ormuz, les canaux de Suez et Panama ou encore la Manche. Ce sont des choke-points.

Les flux immatériels sont tout aussi dépendants des mers et océans. En effet, 90 % des télécommunications et de l’Internet passent par les câbles de fibre optique posés au fond des mers.

Les flux maritimes sont aussi constitués de flux illicites, comme les flux liés au commerce de la drogue, par exemple dans la mer des Caraïbes. Les flux de migrants en Méditerranée sont en forte augmentation et révèlent les réseaux illégaux de migration.

B
La révolution des transports maritimes

L’une des innovations majeures dans les échanges maritimes mondiaux au XXe siècle est la conteneurisation. Aujourd’hui, les plus gros porte-conteneurs dépassent 20 000 EVP (cʼest-à-dire plus de 20 000 boîtes à bord) mais tout un réseau de navires plus petits assure l’acheminement local.

La domination des flux maritimes dans le commerce mondial caractérise ainsi la maritimisation de l’économie. Les coûts et les temps de transport ont énormément diminué grâce aux diverses évolutions techniques : on parle d’une révolution des transports maritimes (RTM). Quelques grandes firmes transnationales dominent le secteur, à lʼimage de Maersk (Danemark) ou de CMA CGM (France).

Les ports du monde entier se sont adaptés au gigantisme des navires et à la croissance ininterrompue des flux. Ce sont les ports asiatiques – et chinois en particulier – qui dominent aujourd’hui : Shanghai, Singapour, Ningbo, Shenzhen et Hong Kong.

C
Les nouvelles perspectives et les risques associés

Les transports maritimes évoluent en permanence, en fonction de la conjoncture économique ou politique mais aussi en fonction de lʼévolution de lʼenvironnement. Les passages du Nord-Est au nord de la Russie et du Nord-Ouest au nord du Canada, ouverts grâce au réchauffement climatique et la fonte de la banquise, en sont l’exemple. L’ouverture de ces routes reste cependant encore limitée.

De nombreux défis restent à relever par les compagnies de transport maritime : faire face aux tensions régionales, limiter les accidents (marées noires...) et réduire les importants dégagements de gaz à effet de serre des navires.

Chiffres-clés

90 %

de ce que nous consommons passe par la mer

7 %

de croissance annuelle des flux commerciaux maritimes

1,3 million

de kilomètres de fibre optique sous les mers

Vocabulaire

  • Choke-point : goulet d’étranglement.

  • Conteneurisation : adoption des conteneurs pour l’essentiel du transport des produits, manufacturés en particulier.

  • EVP : « Équivalent vingt pieds », cʼest-à-dire la plus petite taille de conteneur. Sert d’unité de mesure des gabarits et du trafic.

  • Flux : transfert de marchandises, dʼindividus, dʼargent ou dʼinformations à travers un réseau.

  • Maritimisation : processus d’accroissement des échanges internationaux par voie maritime.

  • RTM : révolution des transports maritimes.

 La conteneurisation constitue aujourd’hui l’épine dorsale de la mondialisation. 
Antoine Frémont, Le Monde en boîtes, 2007.

Corpus documentaire


1
Le réseau mondial de câbles sous-marins

Le réseau mondial de câbles sous-marins

Le site submarinecablemap.com permet de visualiser le réseau de câbles dans le monde. Les câbles sous-marins véhiculent 90 % des communications dans le monde. Ils sont indispensables à la mondialisation.

Numérique

Retrouvez un webdoc passionnant sur Internet et les câbles sous‑marins en cliquant ici.

2
La conteneurisation : un nouveau mode de transport universel

Le conteneur né sous sa forme actuelle en 1956 s’est imposé depuis comme un objet spatial universel, à mesure que la conteneurisation [...] accompagnée de son corollaire, la mise en palette, qui permet une manutention rapide et motorisée de lots entiers, permettait de donner une efficacité optimale aux mouvements des marchandises [...]. En quelques décennies, les conteneurs de 20 ou 40 pieds de long [environ 6 ou 12 mètres] sont devenus des standards mondiaux. Cette simple boîte, polyvalente, peu coûteuse et facile à fabriquer, superposable – elle résiste à des poids de 100 tonnes –, facilement stockable et transportable, est désormais un opérateur indispensable du fonctionnement logistique. Il en existe aujourd’hui plus de 100 millions (fabriqués pour 80 % [...] en Chine), déclinés en différents types – y compris réfrigéré, capable de transporter en autonomie des denrées alimentaires entre -25 et + 25 °C. Acheminé par voie maritime, grâce à une flotte de plus de 3500 navires, par rail, par route [...] et même sous des formes spécifiques par avion, le conteneur transporte tout ce qui peut l’être (hors le vrac liquide) jusqu’aux êtres humains – puisqu’il sert aussi aux immigrants clandestins, au péril de leur vie, et d’ailleurs à tous les commerces informels.

Michel Lussault, L’Avènement du monde, essai sur l’habitation humaine de la Terre, Le Seuil, 2013.

3
Un sous-marin transportant de la drogue vers les États‑Unis

Un sous-marin transportant de la drogue vers les États-Unis

Source : US Coast Guard.

Questions

Parcours 1

1. Doc. 1 (⇧). À quoi servent les câbles sous-marins ? Expliquez leur inégale répartition à l’échelle mondiale.


2. Doc. 2 (⇧). Pourquoi le conteneur est-il devenu le moyen de transport universel dans le monde ?


3. Doc. 3 (⇧). Expliquez pourquoi les mers et océans peuvent être propices au développement de flux illicites.


Parcours 2

À partir de l’analyse des documents, vous montrerez que les espaces maritimes sont des supports des échanges mondialisés.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.