Couverture

Histoire-Géographie 2de

Feuilleter la version papier



























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 1

1
Une croissance démographique forte mais qui ralentit



A
Une répartition déséquilibrée

La population mondiale est inégalement répartie sur le globe. Quelques foyers de population concentrent 70 % de la population mondiale : des foyers de plus d’un milliard d’habitants en Asie de l’Est et en Asie du Sud et des foyers secondaires en Europe occidentale, Asie du Sud-est ou sur les littoraux d'Amérique du Nord (côte est, Californie), le Golfe de Guinée en Afrique ou le sud-est brésilien.

Des vides liés en partie à des contraintes naturelles. Certains espaces restent très peu peuplés, voire presque vides : les hautes montagnes (Himalaya, Alpes, Rocheuses ; Andes, malgré Lima et Bogota), les déserts chauds (Sahara, Namib, Arabie, Australie, etc.), les déserts froids (pôles, Gobi, etc.) ou les forêts équatoriales (Amazonie, Bornéo, Afrique équatoriale, etc.) difficilement pénétrables et qui abritent des espèces dangereuses. Des progrès techniques permettent de surmonter les contraintes.

2
Évolution de la population par continent entre 1900 et 2100

fond de carte
fond de carte
Afrique
Amérique du Nord
Amérique Latine
Asie
Europe
Océanie

Chiffres-clés

7,5 milliards

d’habitants sur Terre en 2017

40 %

de la population des pays d’Afrique subsaharienne a moins de 15 ans

13 %

de la population mondiale a plus de 60 ans en 2017


Notre population est si énorme que la Terre peut difficilement nous soutenir.
Tertullien, vers 160‑220 apr. J.‑C.

B
Une hausse très rapide de la population mondiale

Une population qui a triplé depuis 1950. Le monde a été marqué par une hausse considérable de sa population ces dernières décennies. La Terre accueille 7,5 milliards d'habitants en 2017, soit trois fois plus qu'en 1950 (Doc. 2).

Une population qui continue de croître malgré une croissance qui ralentit. La croissance démographique est très rapide (1,2 % par an ces dernières années), mais elle ralentit. Elle était de 2 % par an dans les années 1965-1970 et elle pourrait être de 0,4 % par an au milieu du XXIe siècle. La population mondiale devrait atteindre 9,5 milliards en 2050.

Un vieillissement par le haut (plus de personnes âgées) et par le bas (moins de naissances). Cette croissance ralentie s’explique par un double phénomène. La population mondiale vieillit : la part des personnes de plus de 60 ans progresse (13 % en 2019 ; 33 % attendus en 2100 selon l’ONU) grâce à l’augmentation de l’espérance de vie (Doc. 1). Dans un même temps l'indice synthétique de fécondité ne cesse de baisser. Il était de 5 enfants par femme en 1950 ; il est de 2,5 aujourd'hui et pourrait être de moins 2 enfants par femme en 2100. Or, en dessous de 2,05 (dans les pays à mortalité plus faible) ou 2,1 enfants par femme (dans les pays moins développés), le seuil de renouvellement des générations n’est pas atteint et la population décroît à moyen terme.

Comment les inégalités de répartition de la population évoluent-elles ?


C
Des transitions inégales

Certains pays sont très jeunes. La part des moins de 15 ans y atteint plus de 30 % voire 40 % de la population. Ce sont des pays d’Amérique du Sud, d’Afrique subsaharienne, du Moyen-Orient ou d’Asie du Sud. La part des personnes âgées est faible.

D’autres pays, au contraire, sont vieillissants. La part des moins de 15 ans est de moins de 20 % de la population en Europe, en Russie ou en Amérique du Nord, les plus de 65 ans sont plus nombreux, atteignant plus de 25 % dans les pays occidentaux et plus de 28 % au Japon (Étude de cas 1).

Géo-histoire

La surpopulation du monde : un débat très ancien

Tertullien, auteur romain du IIIe siècle, s’inquiétait déjà d’une éventuelle surpopulation. C’est la Révolution industrielle qui réactive les débats. Au Royaume‑Uni, marqué par une grande pauvreté urbaine, Thomas Malthus rédige un Essai sur le principe de population en 1798, dans lequel il met en relation deux progressions à venir : celle de la population et celle des ressources nécessaires pour nourrir ce surplus. Pour lui, la population doit s'adapter à l'économie, avoir moins d'enfants. Les débats continuent au XXe siècle, notamment après la parution de La Bombe P écrit par le biologiste Paul Ehrlich en 1968. Il postule que l'essor des populations des pays du tiers-monde puis leur enrichissement représentera un risque écologique. Ces débats continuent dans les années 1970‑2000 notamment lors des conférences de la population organisées par l'ONU.


Essai sur le principe de population

Vocabulaire

  • Espérance de vie : nombre moyen d’années que peut espérer atteindre une personne.

  • Solde naturel : différence entre nombre de naissances et de décès.

  • Vieillissement démographique : augmentation de la proportion de personnes âgées dans une population, en raison de la diminution de la fécondité et de la mortalité. C’est une conséquence de la transition démographique.

1
Une maison de retraite à Katmandou au Népal

Une maison de retraite à Katmandou au Népal

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?