Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus





Un autre regard sur le chapitre 10




PERSPECTIVE

Quand la nature aide les agriculteurs




Les pesticides, s’ils ont l’avantage de lutter très efficacement contre les ravageurs de culture, posent de nombreux problèmes : certains sont classés « extrêmement dangereux » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’autres sont susceptibles d’agir comme des perturbateurs endocriniens ou d’affecter les populations d’insectes-clés comme les abeilles. Tour d’horizon de quelques solutions alternatives :
  • certains animaux consomment les « mauvaises herbes » : les poules, les moutons ou encore les canards qui désherbent les rizières au Japon ;
  • la méthode de « confusion sexuelle » consiste à diffuser des phéromones d’insectes nuisibles, ces signaux chimiques qui permettent au mâle et à la femelle de se retrouver : les insectes sont perdus, ce qui réduit le nombre d’accouplements ;
  • l’épandage de substances inoffensives activant les défenses naturelles des plantes (éliciteurs), comme l’acide salicylique, est une technique récente mais qui prend son essor.

Cliquez ici pour découvrir « Des racines et des ailes » sur les canards dans les rizières.

Canards dans une rizière.

Canards dans une rizière.

L’élevage, une contribution majeure à l’effet de serre


  Un rapport de la FAO (Food and Agriculture Organization) affirme que le bétail est responsable de 18 % des émissions de gaz à effet de serre. Afin de mesurer la part réelle de l’élevage dans cette émission de gaz, des chercheurs ont équipé du bétail de capteurs de méthane. Les résultats obtenus montrent que les élevages de vaches sont jusqu’à 900 fois plus émetteurs que les élevages de volailles. Les bovins représentent 7 % de l’élevage mondial et les volailles 81 %.

Avec 1,7 milliard de bovins élevés dans le monde, il est plus facile de réduire les émissions de gaz à effet de serre liés à l’élevage que ceux liés aux transports. Comment ? En associant la gestion des déchets à la production d’énergie avec un méthaniseur et en diminuant la consommation de viande et de produits laitiers.

Espèce
Production de méthane (g·kg-1·an-1)
Ruminant
Vache laitière 90
Bovin en croissance 65
Mouton et chèvre 8
Non ruminant
Cheval 18
Porc 1
Volaille < 0,1

2 Tableau des émissions de méthane associées à différents types d’élevage.


Troupeau de moutons au Mont Saint-Michel

1 Quantifier les pets de moutons, une mesure très sérieuse.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?