Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


DOSSIER NUMÉRIQUE


Refuser la guerre






La Première Guerre mondiale est un conflit de masse, qui repose sur une mobilisation massives des hommes. Tout au long du conflit, l’attitude des soldats balance entre consentement et opposition à la guerre. Cependant, ce phénomène de refus ne se manifeste pas de la même manière dans toutes les armées belligérantes. On observe ainsi une grande diversité dans les motivations des soldats, les formes de protestation choisies, l’attitude des autorités militaires et enfin dans les conséquences de ces refus.

Plan de travail

Pourquoi et comment les soldats mobilisés s’opposent-ils à la guerre ?


1
L’opposition au système colonial

Exécution de cipayes mutinés


Le 15 février 1915, les cipayes (soldats indiens) du Ve régiment d’infanterie britannique, cantonnés à Singapour, se révoltent et tuent 31 Britanniques. Ils reprochent à leur gouvernement son mépris pour les Indiens, et refusent de combattre leurs coreligionnaires musulmans de l’armée ottomane. 47 soldats sont exécutés par les autorités.
Exécution de cipayes mutinés à Outram road (Singapour), photographie anonyme, mars 1915.

2
La discipline dans l’armée française : l’exemple de la 3e division d’infanterie française

La discipline dans l’armée française

3
En France : la grève des poilus (1917)

Le général Nivelle avait, depuis trois mois, monté une gigantesque opération. Il avait affirmé pouvoir finir la guerre dans l’apothéose d’une soudaine et grande victoire. […] L’infanterie se rua héroïquement ; les pertes furent soudaines et immenses1 . [Le ministre de la guerre Paul Painlevé] parvint, non sans discussions et après un mois d’efforts, à imposer au comité de guerre le général Pétain […] dont la méthode prudente était économique en vies humaines.

Dans l’armée, les ravages moraux causés par l’échec du 16 avril furent épouvantables. Spontanément, des régiments, des divisions se révoltèrent. Les causes occasionnelles de cet état d’esprit étaient multiples : abus du vin, nourriture parfois médiocre, mauvais cantonnements, repos insuffisants, enfin, échec de l’offensive. [...] La vie du soldat français n’a [pas] été protégée [par ses chefs], qui en ont abusé [...]. Il le sait : il se révolte. […].

Abel Ferry, Carnets secrets, 1914-1918

1. L’offensive du Chemin des Dames est lancée le 16 avril 1917. Elle se solde par un échec, et fait près de 200 000 victimes.

4
En Italie : une guerre délégitimée

Gorizia est une ville austro-hongroise, située à la frontière avec l’Italie. En août 1916, elle est l’un des enjeux de la première bataille de l’Isonzo. Composée probablement par des soldats, cette chanson connaît un vif succès en Italie.

Au matin de la journée du cinq août
Avançaient les troupes italiennes
Vers Gorizia, vers ces terres lointaines
Et chacun partait à contrecœur [...]

Ô Gorizia, à jamais tu es maudite
Pour chaque coeur qui écoute sa conscience
Notre départ s’est fait dans la douleur
Et pour beaucoup il n’y eut pas de retour

Vous osez appeler « champ d’honneur »
Cette terre aux confins du pays
Ici l’on meurt en criant « Assassins ! »
Et un jour, vous serez maudits !

Ma chère épouse, tu ne peux m’entendre
je demande à mes compagnons
de veiller sur mes enfants
et je meurs avec ton nom sur le coeur

Ô vous, les lâches qui restez bien au chaud
Près de vos femmes sur les matelas de laine
Vous vous moquez de nous, chair humaine
Cette guerre nous apprend à punir

Vous les traîtres, vous Messieurs les officiers
Cette guerre c’est vous qui l’avez voulue
Massacreurs de notre chair à canon
Vous avez gâché notre jeunesse

Lettre d’Henri Bouvard à sa femme, 2 décembre 1917.


5
En Russie : des mutineries à la révolution

En Russie : des mutineries à la révolution
Franz Jüttner, « C’est la grève, les soldats ne touchent pas aux armes », dessin dans la revue Lustige Blätter, 1917.

Questions

Voir les réponses

Étudier un phénomène

1. Montrez quelles formes prend l’opposition à la guerre chez les soldats. (Doc. 1 à 5)

2. . Identifiez les causes de l’opposition à la guerre. (Doc. 3, 4 et 5)

3. . Expliquez comment les autorités militaires réagissent à ces oppositions. (Doc. 1, 2 et 3)


Rédiger un texte

4. Vous êtes un soldat déployé sur l’un des fronts : en 1917, vous écrivez une lettre à votre officier expliquant pourquoi vous ne voulez plus combattre.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?