Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Histoire des Arts

Parfums exotiques

Comment les artistes utilisent-ils « l’ailleurs » pour entrainer le spectateur dans un monde qui fait rêver ?
Gauguin et Tahiti
1

Gauguin et Tahiti

1. Paul Gauguin, D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?, 1897, huile sur toile, 140 x 375 cm (musée des Beaux-Arts, Boston).

Les trois questions philosophiques qui constituent le titre du tableau renvoient aux trois âges de la vie : la naissance, la vie d’adulte et la mort.
Delacroix et l’Algérie
3

Delacroix et l’Algérie

1. Eugène Delacroix, Femmes d’Alger dans leur appartement, 1834, huile sur toile, 230 x 180 cm (musée du Louvre, Paris).

L’Algérie n’est pas loin de la France, mais avec le Maroc, l’Égypte ou encore la Turquie, elle représente une facette de l’Orient, un monde différent qui fascine.
Kahlo et le Mexique
4

Kahlo et le Mexique

1. Frida Kahlo, Autoportrait au collier d’épines et au colibri, 1940, huile sur toile, 62 x 48 cm (centre Harry Ranson, Texas).

100% numérique
Parcourez le monde en suivant Titouan Lamazou, un artiste voyageur.
Éclairage
Le mot exotisme vient du grec exôtikos qui signifie « étranger, extérieur ». L’exotisme devient un thème artistique à la Renaissance, avec les Grandes découvertes. Mais c’est surtout à partir du XIXe siècle, avec le colonialisme et le développement des voyages, que la mode de l’exotisme est au plus fort.
Je retiens les dates importantes
CACHER LES INFORMATIONS

Baudelaire et La Réunion

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, 1857.

Baudelaire et La Réunion
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS

Baudelaire et La Réunion

1
Parfum exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne,
Je respire l’odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu’éblouissent les feux d’un soleil monotone ;

Une île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux ;
Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
Et des femmes dont l’œil par sa franchise étonne.

Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
Je vois un port rempli de voiles et de mâts
Encor tout fatigués par la vague marine,

Pendant que le parfum des verts tamariniers1,
Qui circule dans l’air et m’enfl e la narine,
Se mêle dans mon âme au chant des mariniers2.

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?