Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La France aux Émirats arabes unis : quelle coopération pour quelles ambitions ?
P.190-193

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Étude de cas 2


La France aux Émirats arabes unis : quelle coopération pour quelles ambitions ?





Les Émirats arabes unis (Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Umm al Qaiwain, Ajman, Ras el Khaimah et Fujairah) constituent un partenaire de choix pour la France. Initiées en 1975 par un accord de coopération culturelle et technique, les relations entre les deux pays ne cessent depuis de se développer avec une coopération élargie à de multiples domaines : défense, culture, éducation, énergies renouvelables, innovation, etc.

A
Quelle présence et quels acteurs ?


1
Une relation économique forte et diversifiée

Relation économique France, Émirats arabes unis

2
Un partenariat militaire et stratégique

La coopération de défense entre la France et les Émirats est dense et diversifiée. Véritable partenariat stratégique, elle a été renforcée ces dernières années, dans un contexte régional mouvant, où les facteurs d’instabilité se multiplient. La France est le deuxième partenaire des Émirats arabes unis [...]. Notre coopération comporte une forte dimension opérationnelle, grâce au dispositif prépositionné des forces françaises (700 hommes) [...]. L’accord de défense1 et l’installation en 2009 aux EAU d’une base militaire française sont emblématiques de cette stratégie.

www.diplomatie.gouv.fr, 14 mai 2019.

1. Accord pour lequel la France s’engage à participer à la défense des EAU en cas d’attaque d’un pays tiers.

Avion de chasse sur le Charles de Gaulle

3
Des entreprises françaises incitées à s’installer à Abu Dhabi

Le SE [service économique d’Abu Dhabi] intervient sur la coopération économique bilatérale (représentation des intérêts économiques français auprès des administrations, des institutions et organismes locaux, dialogue avec les autorités sur les questions bilatérales et multilatérales commerciales et financières), la préparation, la coordination et l’organisation des visites officielles à caractère économique, le suivi des politiques publiques ou encore l’accompagnement et la structuration de l’offre française sur les grands projets. [...] Le SE d’Abu Dhabi est à l’initiative de la création de 4 clusters français afin de structurer l’offre française sur deux projets emblématiques : l’aéroport international Al Maktoum à Dubaï (futur plus grand aéroport du monde) et l’Expo 2020 Dubaï. Ces clusters, qui réunissent une quinzaine d’entreprises chacun et sont regroupés sous le logo unique « French Efficiency », sont animés par le SE d’Abu Dhabi.

« Le dispositif d’appui aux entreprises françaises aux Émirats arabes unis », tresor.economie.gouv.fr, 8 février 2019.

4
L’exportation d’un « mode de vie à la française » ?

Paul Dubaï

5
Une coopération culturelle renforcée

En 2018, Le Petit Journal de Dubaï, journal pour les expatriés, rencontre la consule générale de France à Dubaï, Raja Rabia, qui vient d'être nommée.

« La France est associée à la culture et au savoir mais aussi, de plus en plus, à l’innovation. Dans le domaine éducatif, cher aux Émiriens, nous avons obtenu la réintroduction du français dans les écoles locales. Les Émirats ont fait le pari de la langue française pour contrer d’une certaine manière l’expansion du « globish » (un anglais appauvri et simplifié, ndlr). C’est un acte de souveraineté fort qui fait écho au nouveau statut de « membre associé » qui leur a été accordé lors du dernier Sommet de la francophonie à Erevan. [...] Nous avons aussi renforcé les filières françaises dans les universités [...]. Nous venons de signer plus d’accords de coopération avec des universités françaises : Paris II Assas qui forme des financiers au DIFC1 et le CHU de Nice qui va coopérer avec la Health Authority pour promouvoir des travaux de recherche médicale. Nous accueillons chaque année en France une trentaine d’étudiants émiriens en médecine ! Tout ceci traduit un vrai investissement de la part des EAU et une ferme résolution des autorités: le choix de la France. »

Marie-Jeanne Acquaviva, « Raja Rabia, notre nouvelle consule générale de France à Dubaï », le Petit journal.com, 29 octobre 2018.

1. Centre financier de Dubaï.

Questions

Parcours 1

1. Doc. 1 (⇧) et 3 (⇧). Quels liens économiques unissent la France aux Émirats arabes unis ?


2. Doc. 2 (⇧). Comment se traduit la coopération militaire entre les deux pays ?


3. Doc. 4 (⇧) et 5 (⇧). En quoi les documents rendent-ils compte du rayonnement culturel de la France aux Émirats arabes unis ?


4. Doc. 1 (⇧), 2 (⇧), 3 (⇧), 4 (⇧) et 5(⇧). Montrez que la présence française aux Émirats arabes unis est multiforme et qu’elle se renforce au fil des années.


Parcours 2

En vous appuyant sur l’ensemble des documents, résumez les formes de la présence française aux Émirats arabes unis. La production pourra prendre la forme d’une réponse argumentée d’une vingtaine de lignes ou d’une carte mentale.
Couleurs
Formes
Dessinez ici
Voir les réponses

À l'oral

Menez un débat entre des représentants de la France et des représentants des Émirats arabes unis afin de discuter des projets de coopération entre les deux pays qui pourraient être développés.


Enregistreur audio
Voir les réponses

B
Quelles stratégies françaises aux Émirats arabes unis ?


6
Le pavillon français de l’Exposition universelle de Dubaï 2020

Pavillon France Dubaï 2020

7
Le rayonnement culturel français à travers la Sorbonne Abu Dhabi

Le rayonnement culturel français à travers la Sorbonne Abu Dhabi

8
Les intérêts diplomatiques de la France aux Émirats arabes unis

Alors que Nicolas Sarkozy avait fait le pari du Qatar et François Hollande celui de l’Arabie Saoudite, Emmanuel Macron paraît privilégier les Émirats arabes unis depuis son élection. Le chef de l’État n’a, par exemple, pas tari d’éloges sur ce « partenaire de confiance » lors de sa visite en novembre. « Macron et Le Drian misent beaucoup sur Mohammed Ben Zayed, très influent auprès de Mohammed Ben Salmane (le prince héritier d’Arabie Saoudite) et moins belliqueux que lui », observe un ancien ambassadeur dans la région. [...] Se rapprocher de l’homme fort des Émirats pour mieux gagner la confiance du turbulent leader saoudien, telle semble être la stratégie d’Emmanuel Macron. [...]

Le tropisme émirati du nouveau président s’est également révélé sonnant et trébuchant ces derniers mois. [...] Le voyage d’Emmanuel Macron [en 2017] s’était notamment conclu par l’achat de deux corvettes Gowind de Naval Group par le richissime émirat, et par la création de deux fonds de 500 millions d’euros chacun.

Antoine Izambard, « Pourquoi Macron et Philippe jouent la carte des Émirats arabes unis », Challenges, 9 février 2018.

9
Le Louvre Abu Dhabi, une vitrine internationale pour la France

Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, s’exprime sur l’ouverture du Louvre Abu Dhabi.

« Le Louvre Abu Dhabi sera pour la France une vitrine internationale qui valorise à l’étranger ses valeurs d’humanisme, ses collections, tout comme l’excellence de son expertise scientifique et culturelle. [...] Je suis sûr que le Louvre Abu Dhabi va émerveiller ses visiteurs. Sans nul doute, ils voudront, après l’avoir visité, venir découvrir le Louvre à Paris. Le Louvre Abu Dhabi nous a aussi permis de redéfinir notre rôle en tant que musée. Il nous a poussés à sortir d’une logique franco-française ou européo-centrée, et à nous interroger sur la façon de rendre le Louvre plus accessible et plus lisible à tous [...]. Les contreparties financières [...] permettent enfin d’investir sur le long terme pour moderniser nos musées, à commencer par le Louvre. C’est ce que nous avons déjà commencé à faire en rénovant de façon ambitieuse les espaces d’accueil de nos publics sous la Pyramide, en créant le Pavillon de l’horloge pour présenter l’histoire du Palais du Louvre. »

Extrait de l’interview de Jean-Luc Martinez, propos recueillis par Judith Benhamou‑Huet pour Le Point, 11 août 2017.


Louvre Abu Dhabi

10
Une coopération critiquée par certains acteurs

Pour la première fois une source officielle, le renseignement militaire français, confirme ce que les ONG répètent depuis des mois [...] : les équipements militaires français achetés par l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis sont engagés dans la guerre au Yémen, avec le risque majeur qu’elles soient utilisées contre des populations et autres cibles civiles, ce qui constituerait un crime de guerre. Par ailleurs, les informations transmises aux autorités par la direction du renseignement militaire contredisent la version officielle de la ministre des Armées et du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ces derniers mois, reprise par le président de la République, selon laquelle il n’y aurait aucun risque [...] puisqu’ils ne sont utilisés que de manière défensive.

Extrait du site Amnesty.fr (site internet de l’ONG Amnesty International qui vise à défendre les droits de l’homme dans le monde), 2019.

Numérique

Découvrez la communauté dʼexpatriés et les enjeux politiques des investissements étrangers à Abu Dhabi grâce à la série Mirage.

Questions

Parcours 1

5. Doc. 7 (⇧) et 8 (⇧). Pour quelles raisons la France investit-elle aux Émirats arabes unis ?


6. Doc. 6 (⇧), 7 (⇧) et 9 (⇧). Pourquoi ces projets peuvent-ils être considérés comme une vitrine internationale pour la France ?


7. Doc. 10 (⇧). Quelles sont les critiques émises au sujet de la coopération entre la France et les Émirats arabes unis ? Qui émet ces critiques et pourquoi ?


Parcours 2

Conseiller au ministère des Affaires étrangères, vous rédigez une note pour le président de la République dans lequel vous faites le point sur les enjeux de la présence française aux Émirats arabes unis.
Voir les réponses

À l'oral

Dans une capsule vidéo ou dans une émission radiophonique, présentez le Louvre Abu Dhabi et son intérêt pour le rayonnement de la France à l’étranger.

Enregistreur audio
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.