Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers
Page numérique

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exclusivement numérique
Texte et image


Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers





Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers

  Le professeur Aronnax, son domestique Conseil, et le harponneur Ned Land, partis à la recherche d’un monstre marin, se retrouvent prisonniers à bord du Nautilus, le sous‑marin de l’énigmatique capitaine Nemo. Lors de leur périple sous les mers, ils vont découvrir une cité engloutie.

  En effet, là, sous mes yeux, ruinée, abîmée, jetée bas, apparaissait une ville détruite, ses toits effondrés, ses temples abattus, ses arcs disloqués, ses colonnes gisant à terre, où l’on sentait encore les solides proportions d’une sorte d’architecture toscane ; plus loin, quelques restes d’un gigantesque aqueduc ; ici l’exhaussement1 empâté d’une acropole2, avec les formes flottantes d’un Parthénon3 ; là, des vestiges de quai, comme si quelque antique port eût abrité jadis sur les bords d’un océan disparu les vaisseaux marchands et les trirèmes4 de guerre ; plus loin encore, de longues lignes de murailles écroulées, de larges rues désertes, toute une Pompéi enfouie sous les eaux, que le capitaine Nemo ressuscitait à mes regards !
  Où étais-je ? Je voulais le savoir à tout prix, je voulais parler, je voulais arracher la sphère de cuivre qui emprisonnait ma tête. Mais le capitaine Nemo vint à moi et m’arrêta d’un geste. Puis, ramassant un morceau de pierre crayeuse, il s’avança vers un roc de basalte noire et traça ce seul mot :
      ATLANTIDE.
  Quel éclair traversa mon esprit ! L’Atlantide, l’ancienne Méropide de Théopompe, l’Atlantide de Platon5, ce continent nié par Origène, Porphyre, Jamblique6, D’Anville, Malte-Brun, Humboldt7, qui mettaient sa disparition au compte des récits légendaires, admis par Possidonius, Pline, Ammien-Marcellin, Tertullien8, Engel, Sherer, Tournefort, Buffon, d’Avezac9, je l’avais là sous les yeux, portant encore les irrécusables10 témoignages de sa catastrophe ! C’était donc cette région engloutie qui existait en dehors de l’Europe, de l’Asie, de la Libye, au-delà des colonnes d’Hercule11, où vivait ce peuple puissant des Atlantes, contre lequel se firent les premières guerres de l’ancienne Grèce ! [...] Un cataclysme se produisit, inondations, tremblements de terre. Une nuit et un jour suffirent à l’anéantissement de cette Atlantide dont les plus hauts sommets, Madère, les Açores, les Canaries, les îles du cap Vert, émergent encore.
  Tels étaient ces souvenirs historiques que l’inscription du capitaine Nemo faisait palpiter dans mon esprit. Ainsi donc, conduit par la plus étrange destinée, je foulais du pied l’une des montagnes de ce continent ! Je touchais de la main ces ruines mille fois séculaires12 et contemporaines des époques géologiques ! Je marchais là même où avaient marché les contemporains du premier homme ! J’écrasais sous mes lourdes semelles ces squelettes d’animaux des temps fabuleux, que ces arbres, maintenant minéralisés, couvraient autrefois de leur ombre !

Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, 1870.

1. Partie surélevée.
2. Partie haute d’une cité.
3. Temple d’Athènes.
4. Navire antique.
5. Philosophe grec.
6. Philosophes antiques.
7. Géographes et explorateurs du XIXe siècle.
8. Philosophes et historiens antiques.
9. Savants du XIXe siècle.
10. Qu'on ne peut contester.
11. Le détroit de Gibraltar.
12. Centenaires.

Jules Verne

Jules Verne

(1828-1905)


Jules Verne est un écrivain français connu pour ses romans d’aventures et de science-fiction (ou d’anticipation) : Vingt mille lieues sous les mers, ou Le Tour du monde en quatre-vingts jours.

Éclairage

L’Atlantide

Le mythe de l’Atlantide (l’île d’Atlas) est né avec Platon (Critias, à partir de 113b). À partir du Moyen Âge, l’île engloutie suscite un intérêt tout particulier. Les débats restent vifs entre les chercheurs, certains sont partisans d’une Atlantide de pure fiction, d’autres y lisant des témoignages de faits réels. Il s’agit d’un thème très riche pour l’imaginaire jusqu’à aujourd’hui, par exemple dans la fantasy et la bande dessinée.

La cité paisible, Atlantis
Voir les réponses

Le texte

Une surprenante découverte

1
Où le narrateur se trouve‑t-il au moment de sa découverte ?



2
Dans le premier paragraphe, comment apparaît la cité ? Relevez notamment un champ lexical.



3
a) De quelle époque la cité semble-t-elle dater ? Justifiez votre réponse en citant le texte. b) Comparez avec la fin du texte : de quelle époque date en réalité l’Atlantide selon la tradition ?



4
Quelle réaction cette découverte suscite‑t‑elle chez le narrateur ? Appuyez‑vous notamment sur la construction des phrases pour répondre.



Une cité imaginaire ?

5
Relisez le troisième paragraphe. Quel débat sur l’Atlantide divise les avis ? Résumez les prises de position des uns et des autres.



6
a) D’après le nom des auteurs cités, de quand ce débat date‑t‑il ? Est-il résolu à l’époque du narrateur ? b) Pourquoi peut-on dire qu’il s’agit d’un mythe ?



7
Comment l’Atlantide a-t-elle été détruite selon la tradition ? Pourquoi cette explication rend‑elle le récit moins fictif ?



8
a) Où est censée se situer l’Atlantide ? Citez le texte. b) Quels éléments géographiques sont donnés pour rendre plausible ce positionnement ?



9
Pourquoi selon vous l’Atlantide inspire-t-elle les auteurs de science-fiction comme Jules Verne ?

Voir les réponses

Carte localisant l'Atlantide.
Voir les réponses

L'image

1
Qu’y a-t-il de fantaisiste dans cette carte ?



2
Cette carte correspond-elle à ce que vous a appris le texte de Jules Verne ?



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.