Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La domination des seigneurs
P.76-77

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Leçon


La domination des seigneurs




Des campagnes organisées en seigneuries

  • Les seigneuries sont mises en place afin de répondre aux troubles et à l’insécurité provoqués par la fin de l’empire carolingien. Le seigneur s’appuie sur son château fort pour protéger les habitants de sa seigneurie et rendre la justice (dossier 1).
  • Toutes les terres appartiennent au seigneur. Pour la cultiver, les paysans paient le cens et des banalités, supportent des prélèvements sur leurs récoltes et effectuent des corvées. Certains paysans, les serfs, ne sont pas libres de quitter la seigneurie.

  • Le rôle du seigneur
  • Les châteaux forts
  • Les obligations des paysans

Le dynamisme économique de la seigneurie

  • Entre le XIe et le XIIIe siècle, les pratiques agricoles progressent : les paysans utilisent des charrues et améliorent les attelages (dossier 2). L’enrichissement des campagnes profite aux seigneurs. Il entraine une augmentation de la population qui rend nécessaire des défrichements.
  • Des révoltes paysannes ont lieu contre la domination des seigneurs aux XIVe et XVe siècles pour obtenir plus de libertés. 

  • L’amélioration des pratiques agricoles
  • Augmentation de la population, défrichements

L'Église et l'ordre seigneurial

  • L’Église possède de nombreuses terres : les abbés des monastères et les évêques sont aussi de grands seigneurs. En outre, les paysans versent la dîme à l’Église.
  • Les évêques et les prêtres encadrent étroitement la vie religieuse des fidèles en leur dispensant des sacrements comme le baptême et la confession à partir du XIIIe siècle (dossier 3). Ils tentent de limiter la violence des seigneurs. L’apparition de l’idéal chevaleresque répond à cette préoccupation.

  • Les évêques et les abbés sont de grands seigneurs
  • L’influence de l’Église
  • L’idéal chevaleresque

Miniature

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> Miniature

Vitrail

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp> Vitrail



Le seigneur

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Le seigneur

Il assure la sécurité avec ses chevaliers et rend la justice dans la seigneurie. Il vit dans un manoir ou dans un château fort.

Le paysan

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Le paysan

Il habite dans une seigneurie, verse des redevances et effectue des corvées, pour le compte du seigneur.

Vocabulaire

  • Les banalités : sommes d’argent versées par les paysans pour l’usage, obligatoire, des outils collectifs appartenant au  seigneur (pressoir, four, moulin, etc.). 
  • Le cens : taxe payée par le paysan en échange de la terre qu’il cultive. 
  • La dîme : impôt en nature prélevé par l’Église sur les récoltes (en général, 1/10e). 
  • Le clergé : les membres de la communauté chrétienne qui consacrent leur vie à l’Église.
  • Un sacrement : rituel mettant en lien le fidèle avec Dieu. 
  • Un seigneur : une personne qui domine, en tant que maitre de la terre ou de droits de justice. Il peut être un laïc ou un ecclésiastique.

Schéma de révision

<stamp theme='his-green2'>Doc. 5</stamp> Schéma
Voir les réponses

Je teste mes connaissances

1
Quel est le rôle du seigneur ? Où vit-il ?



2
Quelles sont les obligations des paysans envers le seigneur ?



3
Citez le nom d’un impôt prélevé par l’Église.



4
Quelle place l’église a-t-elle dans la société féodale ?



5
Citez trois sacrements.



6
Comment les paysans parviennent-ils à augmenter la production agricole ?



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.