Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

L’affirmation de la figure royale
P.174-175

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


L’affirmation de la figure royale




Compétence

J'utilise un document : je cite, j'extrais et j'exploite des informations (image, texte, carte)

Doc. 1
La Ligue défie Henri IV (1589-1610)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> La Ligue défie Henri IV (1589-1610)

Henri IV débute son règne par une guerre contre la Ligue, mouvement catholique qui refuse un roi protestant. La Ligue organise des processions armées, lors desquelles les catholiques défilent dans plusieurs villes de France. En 1593, Henri IV décide de se convertir au catholicisme. Il se fait sacrer à Chartres l’année suivante puis entre triomphalement dans Paris. Les combats cessent peu à peu.

Doc. 2
Richelieu restaure l’autorité royale sous Louis XIII (1610-1643)

Âgé de huit ans en 1610, Louis XIII est trop jeune pour gouverner. Sa mère, Marie de Médicis, devient régente. Des nobles du royaume s’opposent à elle. En 1624, le cardinal de Richelieu est nommé premier ministre.

Lorsque Votre Majesté se résolut à me donner sa confiance pour la direction des affaires, je puis dire avec vérité que les huguenots partageaient l’État avec Elle, que les Grands se conduisaient comme s’ils n’eussent pas été ses sujets. Je puis dire encore que les alliances étrangères étaient méprisées ; en un mot, la dignité de Votre Majesté Royale était si ravalée qu’il était presque impossible de le reconnaitre. Je lui promis d’employer toute l’autorité nécessaire qui lui plairait me donner pour ruiner le parti huguenot, rabaisser l’orgueil des Grands, réduire tous les sujets en leur devoir et relever son nom dans les nations étrangères au point où il devait être.


Cardinal de Richelieu, Testament politique, 1638.

Doc. 3
Louis XIV (1661-1715) et son conseil

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Louis XIV (1661-1715) et son conseil

Louis XIV (1) préside le Conseil d’En-Haut. Le geste du roi, son index pointé (2), symbolise son autorité et sa prise de décision exclusive, même s’il consulte ses proches collaborateurs  : Colbert, contrôleur général des finances (3), Louvois, secrétaire d’État à la guerre (4), Le Tellier, chancelier (5). Ce type de document de propagande, dans lequel le roi met en scène son pouvoir, devient courant avec Louis XIV.

Doc. 4
Les dragonnades, convertir par la force

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Les dragonnades, convertir par la force

Par l’édit de Fontainebleau en 1685, Louis XIV révoque l’édit de Nantes, interdisant ainsi le culte protestant. Le roi ordonne la destruction des temples et oblige les protestants à se convertir à la religion catholique. Cette gravure dénonce les conversions opérées de force, dans une extrême violence.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Le

Le « dragon », soldat du roi Louis XIV.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Le

Le « fusil » symbolisant la force et l’autorité du roi, avec à son extrémité la croix de la raison.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Le

Le « protestant », qualifié d’hérétique, signe la conversion.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.