Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Habiter un espace de faible densité
P.312-313

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Habiter un espace de faible densité




Doc. 1
Le village de Sainte-Enimie en Lozère

<stamp theme='his-green2'>Doc. 5</stamp>


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

250 personnes vivent à l’année à Sainte-Enimie. Les autres habitants de la commune sont dispersés dans des hameaux.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

Les versants des causses ont été déboisés et aménagés en terrasses pour les cultures. Ces terrasses sont en partie abandonnées. La forêt progresse.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

Le village fait partie du parc naturel des Cévennes. Ancien carrefour important des routes de transhumance empruntées par les troupeaux, Sainte-Enimie vit aujourd’hui du tourisme vert.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

Le Tarn est longtemps resté la seule voie de transport de la vallée. La construction d’une route puis de l’autoroute a désenclavé cette région isolée.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

La Lozère est un des départements les plus faiblement peuplés de France. Le village de Sainte-Enimie est situé dans le parc naturel des Cévennes. Ce parc a été créé en 1970 pour freiner le déclin démographique de la région.

Doc. 2
La nouvelle politique agricole commune

La politique agricole menée en France est définie par l’Union européenne. Elle encourage des pratiques durables, plus respectueuses de l’environnement.

L’installation des jeunes sera fortement encouragée, avec la mise en place d’un supplément d’aide de 25 % pendant les cinq premières années. [...] Plus de 100 milliards d’euros seront investis entre 2014 et 2020 pour aider l’agriculture à faire face au défi de la qualité des sols, de l’eau, de la biodiversité et du changement climatique. L’attribution de cette partie du fonds sera liée au respect par les exploitants de trois pratiques bénéfiques pour l’environnement, « diversification des cultures, maintien de prairies permanentes et préservation » de zones d’intérêt écologique, à partir de 2018 [...]. Pour le commissaire à l’Agriculture européen, « ces décisions constituent une réponse forte de l’UE pour faire face aux défis de la sécurité alimentaire, du changement climatique, de la croissance et de l’emploi dans les zones rurales ».


Communiqué de la Commission européenne, 25 septembre 2013.

Doc. 3
La cœxistence des agriculteurs et des néoruraux

Sous l’effet de la périurbanisation et du télétravail, les espaces ruraux voient leurs habitants se diversifier. Les habitants des campagnes ne sont plus seulement des agriculteurs.

La baisse constante du nombre d’agriculteurs depuis plusieurs décennies a changé la donne des relations entre [...] ceux qui vivent du travail de la terre et ceux qui viennent là pour trouver un autre mode de vie, souvent idéalisé. L’installation de citadins en milieu rural est souvent source de conflit. [...] Parfois il suffit d’un geste banal pour éviter les conflits : quand je dois traiter près de la maison des voisins, je leur passe un coup de téléphone pour les prévenir. Mais il faut aussi qu’ils comprennent que si je moissonne à minuit, ce n’est pas pour les embêter, mais parce que nous sommes tributaires des conditions climatiques : on ne peut pas arrêter de récolter le vendredi soir et reprendre le lundi.


Le témoignage d’un agriculteur, Sud-Ouest, 23 janvier 2012.

Doc. 4
L’évolution des prix de l’immobilier en Charente-Maritime

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> L’évolution des prix de l’immobilier en Charente-Maritime

Dans les espaces de faible densité du sud et de l’ouest, l’arrivée de retraités et d’actifs qui ont les moyens d’investir dans une résidence secondaire fait augmenter les prix des habitations.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.