Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La ville du futur... dès aujourd’hui
P.208-209

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


La ville du futur... dès aujourd’hui




Doc. 1
Se nourrir : une ferme futuriste à New York

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

L’immeuble Dragonfly (« la libellule » en anglais) est un projet de gratte-ciel au cœur de Manhattan, à New York. La tour se déploierait dans le ciel (600 m de hauteur) et occuperait une surface au sol très réduite. Le bâtiment est pensé pour économiser l’eau et l’énergie.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

La tour serait composée de fermes pour l’agriculture et l’élevage en pleine ville.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

Sont prévues aussi des habitations mixtes, accueillant des populations modestes et des populations plus aisées, et des bureaux.

Doc. 2
Consommer de manière plus responsable

À San Francisco, la famille Johnson a décidé de changer son mode de vie et ses habitudes de consommation.

Pour faire les courses, Béa s’approvisionne dans des magasins [...] en vrac (grains, céréales, farines, quelques gouters) avec des sacs en tissu et des bocaux en verre de 1 litre dans lesquels elle met du fromage, de la viande, du poisson... Elle produit elle-même les produits d’hygiène [...]. La moitié de l’ameublement est issu de récup’ [...]. « Les enfants [...] ont progressivement réduit les jouets » [...]. Elle a prouvé à ses proches que ce mode de vie permettait de réaliser des économies : un tiers des dépenses pour la nourriture ont été réduites.


D’après A.-S. Novel, blog Lemonde.fr, novembre 2012.

Doc. 3
Se déplacer : des modes de transport « doux »

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Se déplacer : des modes de transport « doux »

Le système WATT, expérimenté à Nice depuis octobre 2014, permet de recharger en quelques secondes les bus lorsqu’ils stationnent aux arrêts. Ils fonctionnent intégralement à l’électricité et permettent ainsi de se déplacer sans polluer.


Doc. 4
Étudier et travailler : les bâtiments à énergie positive

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Le lycée de Bègles est le premier lycée de France à énergie positive, c’est-à-dire qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. C’est le bâtiment principal de l’écoquartier Terre Sud, qui accueille 1 200 logements.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Le lycée de Bègles est le premier lycée de France à énergie positive, c’est-à-dire qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. C’est le bâtiment principal de l’écoquartier Terre Sud, qui accueille 1 200 logements.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Des puits de lumière apportent un éclairage naturel.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Le bois sur les façades permet de mieux conserver la chaleur. L’eau de pluie est récupérée et distribuée aux toilettes dans l’établissement.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Des panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité.