Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La ville du futur... dès aujourd’hui
P.208-209

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


La ville du futur... dès aujourd’hui




Doc. 1
Se nourrir : une ferme futuriste à New York

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

L’immeuble Dragonfly (« la libellule » en anglais) est un projet de gratte-ciel au cœur de Manhattan, à New York. La tour se déploierait dans le ciel (600 m de hauteur) et occuperait une surface au sol très réduite. Le bâtiment est pensé pour économiser l’eau et l’énergie.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

La tour serait composée de fermes pour l’agriculture et l’élevage en pleine ville.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp>

Sont prévues aussi des habitations mixtes, accueillant des populations modestes et des populations plus aisées, et des bureaux.

Doc. 2
Consommer de manière plus responsable

À San Francisco, la famille Johnson a décidé de changer son mode de vie et ses habitudes de consommation.

Pour faire les courses, Béa s’approvisionne dans des magasins [...] en vrac (grains, céréales, farines, quelques gouters) avec des sacs en tissu et des bocaux en verre de 1 litre dans lesquels elle met du fromage, de la viande, du poisson... Elle produit elle-même les produits d’hygiène [...]. La moitié de l’ameublement est issu de récup’ [...]. « Les enfants [...] ont progressivement réduit les jouets » [...]. Elle a prouvé à ses proches que ce mode de vie permettait de réaliser des économies : un tiers des dépenses pour la nourriture ont été réduites.


D’après A.-S. Novel, blog Lemonde.fr, novembre 2012.

Doc. 3
Se déplacer : des modes de transport « doux »

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Se déplacer : des modes de transport « doux »

Le système WATT, expérimenté à Nice depuis octobre 2014, permet de recharger en quelques secondes les bus lorsqu’ils stationnent aux arrêts. Ils fonctionnent intégralement à l’électricité et permettent ainsi de se déplacer sans polluer.


Doc. 4
Étudier et travailler : les bâtiments à énergie positive

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Le lycée de Bègles est le premier lycée de France à énergie positive, c’est-à-dire qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. C’est le bâtiment principal de l’écoquartier Terre Sud, qui accueille 1 200 logements.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Le lycée de Bègles est le premier lycée de France à énergie positive, c’est-à-dire qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. C’est le bâtiment principal de l’écoquartier Terre Sud, qui accueille 1 200 logements.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Des puits de lumière apportent un éclairage naturel.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Le bois sur les façades permet de mieux conserver la chaleur. L’eau de pluie est récupérée et distribuée aux toilettes dans l’établissement.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp>

Des panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.