Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Athènes et la Grèce
P.90-91

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Athènes et la Grèce




Compétence

Je comprends et j'interprète des documents non littéraires et des images

Doc. 1
Des rivalités entre les cités


À partir de 478 avant J.-C., face aux menaces de l’Empire perse, les Grecs se regroupent autour d’Athènes dans une association de cités grecques, appelée la Ligue de Délos. Périclès fait reconstruire les monuments de l’Acropole d’Athènes grâce à l’argent des alliés de la Ligue de Délos. La cité concurrente d’Athènes, Sparte, organise la Ligue du Péloponnèse pour rivaliser avec les Athéniens.

800h64c3

Doc. 2
Une culture commune

Une culture commune

L’enfant d’une riche famille grecque est confié à un précepteur (1), un homme qui se charge de son éducation. Il apprend notamment la musique avec la cithare (2) et la double-flute (aulos) (3).

Doc. 2
Une culture commune

Quand les élèves savent lire et sont à même de comprendre ce qui est écrit comme ils comprenaient les leçons orales, on leur donne à lire sur leurs bancs les œuvres des grands poètes et on les leur fait apprendre par cœur. Ils y trouvent quantité de préceptes, quantité de récits à la louange et à la gloire des héros d’autrefois.


Platon, Protagoras, Vᵉ siècle avant J.-C.

Doc. 3
L’Acropole d’Athènes (reconstitution)

L’Acropole d’Athènes (reconstitution)

Dans une cité grecque, l’Acropole est la partie la plus élevée de la cité, sur laquelle sont construits des temples consacrés aux dieux. Sur l’Acropole d’Athènes, les trois temples principaux, dont le Parthénon, sont consacrés à la déesse Athéna.


Doc. 3
L’Acropole d’Athènes

L’Acropole d’Athènes

Dans une cité grecque, l’Acropole est la partie la plus élevée de la cité, sur laquelle sont construits des temples consacrés aux dieux. Sur l’Acropole d’Athènes, les trois temples principaux, dont le Parthénon, sont consacrés à la déesse Athéna.


Doc. 4
Fragment de la frise des Panathénées : Les bœufs conduits au sacrifice

Fragment de la frise des Panathénées : Les bœufs conduits au sacrifice

Chaque été, les habitants d’Athènes participent à une grande fête religieuse, les Panathénées, en l’honneur de la déesse protectrice de la cité. C’est un évènement civique qui rassemble tout le peuple d’Athènes. Tous les quatre ans, les jeunes filles d’Athènes tissent une tunique appelée le peplos, qu’elles offrent à la statue de la déesse Athéna.


Doc. 4
Fragment de la frise des Panathénées : Les dieux accueillant la procession

Fragment de la frise des Panathénées : Les dieux accueillant la procession

Chaque été, les habitants d’Athènes participent à une grande fête religieuse, les Panathénées, en l’honneur de la déesse protectrice de la cité. C’est un évènement civique qui rassemble tout le peuple d’Athènes. Tous les quatre ans, les jeunes filles d’Athènes tissent une tunique appelée le peplos, qu’elles offrent à la statue de la déesse Athéna.


Doc. 4
Fragment de la frise des Panathénées : Des métèques portant des vases

Fragment de la frise des Panathénées : Des métèques portant des vases

Chaque été, les habitants d’Athènes participent à une grande fête religieuse, les Panathénées, en l’honneur de la déesse protectrice de la cité. C’est un évènement civique qui rassemble tout le peuple d’Athènes. Tous les quatre ans, les jeunes filles d’Athènes tissent une tunique appelée le peplos, qu’elles offrent à la statue de la déesse Athéna.


Doc. 4
Fragment de la frise des Panathénées : La remise du peplos

Fragment de la frise des Panathénées : La remise du peplos

Chaque été, les habitants d’Athènes participent à une grande fête religieuse, les Panathénées, en l’honneur de la déesse protectrice de la cité. C’est un évènement civique qui rassemble tout le peuple d’Athènes. Tous les quatre ans, les jeunes filles d’Athènes tissent une tunique appelée le peplos, qu’elles offrent à la statue de la déesse Athéna.

Doc. 4
Fragment de la frise des Panathénées : les cavaliers athéniens

Fragment de la frise des Panathénées : les cavaliers athéniens

Chaque été, les habitants d’Athènes participent à une grande fête religieuse, les Panathénées, en l’honneur de la déesse protectrice de la cité. C’est un évènement civique qui rassemble tout le peuple d’Athènes. Tous les quatre ans, les jeunes filles d’Athènes tissent une tunique appelée le peplos, qu’elles offrent à la statue de la déesse Athéna

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.