Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

7 - La francophonie
P.22-23

Exercices


7 - La francophonie





Jon est jobiste dans une seniorie le soir. Il aide les personnes âgées (jusqu’à nonante ans) à manger. Ce soir, ce sera salade de blé en entrée, waterzooi en plat et craquelins en dessert. Jon est fort content de cette bonne action. 

Définition

  • Le français est devenu la langue officielle en France sous François Ier en 1536.
  • Comme d’autres langues internationales, le français s’est exporté au cours des guerres, des grandes découvertes et de la colonisation, mais aussi grâce aux échanges commerciaux et au rayonnement culturel de la France.

Personnes parlant le français

  • De nos jours, le français est la langue officielle de 29 pays et il est parlé par environ 275 millions de personnes (chiffres 2014 de l’Organisation internationale de la francophonie).


1. Heureusement que j’ai acheté un 4 × 4, ma voiture ne pouvait plus conduire sur des tablettes de chocolat !
2. Ma voiture va tomber en panne, il faut que je passe à l’essencerie.
3. Je ne vais pas réussir à tout finir, c’est caillou !
4. À force de motamoter tu ne vas rien retenir de tes leçons.
5. Il se relève la nuit pour travailler, c’est un vrai caïmanteur.
6. Pour Noël je lui ai cadonné un nouveau téléphone.

Des langues françaises

  • Une langue parlée est une langue vivante, qui évolue en fonction de l’environnement dans lequel elle est pratiquée.
  • Elle va notamment être influencée par les autres langues parlées dans la région.
    Ainsi, le français du Québec est influencé par l’anglais mais se construit également en opposition à cette langue.
  • La langue peut également être influencée par l’environnement géographique.
    En Côte-d’Ivoire, caïmanter ou faire caïman signifie travailler beaucoup. L’expression trouve son origine dans les internats, pour désigner les élèves qui se relèvent la nuit pour travailler après le passage des surveillants, tout comme les caïmans remontent à la surface de l’eau après le départ des chasseurs.

1. Elle en a assez de ses cheveux lisses, chaque matin elle se fait des crolles.
2. Il est tellement fier de lui, il fait de son nez.
3. Arrête de me chercher brette, je vais m’énerver.
4. Comment ça, tu n’es pas encore parti ? Tu as intérêt à rappliquer volle gas à la maison.
5. Je sais que tu n’as pas rangé ta chambre, arrête de raconter des carabistouilles.

Samori s’adjuge des titres qui sont à la fois une consécration pour le passé et un programme pour l’avenir : Keletigui (chef de guerre) d’abord, Mouroutigui (maître du sabre), et enfin, Faama (souverain).


A. Kourouma, Monnè, outrages et défis, Le Seuil,1990.

1. Il est assez gnochon pour croire lui-même aux idioties qu’il raconte.
2. Je suis raqué : le professeur de sport nous a fait courir vingt minutes.
3. Elle ne va quand même pas aller en classe avec une peignure pareille !
4. Je suis cassé comme un clou : j’ai dépensé mes derniers centimes pour ce paquet de bonbons.
5. Elle m’a proposé de partir en vacances à Venise mais je ne sais pas : je vais jongler à ça.
6. C’est les soldes ! Allons magasiner !

1. Il était en retard : avant qu’il arrive, on aurait eu le temps de tuer un âne à coups de figues !
2. On voit bien qu’elle ne comprend pas trop les explications qu’on lui donne : elle fait des yeux de gobi.
3. J’ai renversé du miel sur la table, ça pègue.
4. Elle a entendu un bruit et elle a sursauté :« t’as peur du garri-babou ? »
5. Regarde-le qui montre ses muscles aux filles : il fait son cacou !
6. Hé, y a trop de vent, ça boulègue sur ce bateau !
Voir les réponses

Exercice 1

1
1. Connaissez-vous tous les mots utilisés ? La réponse peut varier selon votre région d’origine.



2
2. Comprenez-vous le sens global du texte ?



Voir les réponses

Exercice 2

Ai-je bien compris la leçon ?

1
1. On est francophone quand on parle français.







2
2. Le français est la langue officielle d’une dizaine de pays.







3
3. Les spécificités géographiques d’une région peuvent influencer la langue.







4
4. Le français peut varier d’une région à l’autre.







Voir les réponses

Exercice 3

1
À l’aide du contexte, imaginez le sens que peuvent avoir ces expressions africaines en italique. Vous pouvez vous aider du lien numérique proposé ci-contre.



2
Quel équivalent en français métropolitain pouvez-vous trouver ?



Voir les réponses

Exercice 4

Graphique lié à l'exercice undefined
1
À l’aide du contexte, imaginez le sens que peuvent avoir ces expressions belges en italique



2
Quel équivalent en français métropolitain pouvez-vous trouver ?



Voir les réponses

Exercice 5

1
a) Expliquez le sens de ces mots québéquois en vous aidant du contexte. b) Vérifiez-le. c) Imaginez à votre tour une phrase pour employer chaque expression.



Voir les réponses

Exercice 6

1
En France aussi, il existe des expressions régionales ! À partir des phrases, expliquez le sens de ces expressions provençales.



Voir les réponses

Exercice 7

1
Dans le texte suivant, y a-t-il des termes que vous ne comprenez pas ?



2
Que fait l’auteur ? À votre avis, pourquoi, et quelles sont les conséquences pour le lecteur ?



Voir les réponses

Exercice 8

Choisissez un pays ou une région francophone, puis écrivez un court texte pour raconter une de vos journées.

1
Vous emploierez au moins cinq expressions locales.



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.