Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le fonctionnement de l'organisme lors d'une effort musculaire
P.135

Bilan


Le fonctionnement de l'organisme lors d'un effort musculaire




Compétence

Travailler en autonomie.

Doc. 1
L’adaptation des appareils respiratoire et cardiovasculaire

Lors d’un effort musculaire, le fonctionnement de l’organisme est modifié : les rythmes cardiaque et respiratoire s’accélèrent.

Ces modifications et celles affectant les vaisseaux sanguins permettent d’apporter davantage de sang aux muscles. Ils sont ainsi approvisionnés selon leurs besoins en dioxygène et en nutriments au cours d’un effort. Ces réponses permettent une adaptation à l’effort.

Le saviez-vous ?


Au repos, le coeur pompe environ 5 L de sang par minute (la totalité du volume sanguin).

Doc. 2
Le rôle du système nerveux

Le système nerveux intervient à toutes les étapes d’une activité physique : il contrôle les mouvements et l’activité cardio-respiratoire.

Le système nerveux central est le « centre de commande » et les nerfs le relient aux organes.

Le saviez-vous ?


Les messages dans le système nerveux circulent à près de 350 km/h, ce qui explique la vitesse des réflexes, par exemple pour attraper une balle.

Doc. 3
Les limites physiologiques et la tentation du dépassement

Le corps humain a ses limites face à un effort. Ces limites physiologiques dépendent de l’activité cardio-respiratoire, qui ne peut plus alimenter correctement les muscles à partir d’un certain effort.

Les capacités cardio-respiratoires peuvent être augmentées grâce à un entrainement. Le surentrainement est cependant un risque pour la santé.

La tentation du dopage est alors forte pour pouvoir se « surpasser », ce qui peut avoir de graves conséquences sur les performances et la santé.

Le saviez-vous ?


L’entrainement permet au coeur de faire circuler le sang plus efficacement. Chez les grands sportifs, le coeur bat deux fois plus lentement au repos que chez une personne non sportive.

Mots-clés

L’adaptation à l’effort : changements survenant dans l’organisme pour répondre aux besoins des muscles en activité.
Le dopage : usage de substances ou de méthodes interdites afin d’améliorer les performances d’un individu.
Une limite physiologique : point extrême au-delà duquel l’organisme ne peut plus fonctionner normalement.
Un nerf : structure reliant le système nerveux à un organe.
Le système nerveux central : partie du système nerveux comprenant le cerveau et la moelle épinière.

L’essentiel en schéma

L’essentiel en schéma


Les idées importantes

Les idées importantes

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.