BILAN


Agents pathogènes et maladies infectieuses




Un exemple de carte mentale pour retenir

Carte mentale Bilan du chapitre 17 de SVT

Un schéma bilan

Schéma Bilan du chapitre 17 de SVT


1
Agents pathogènes et maladies associées [activité 1]

  • Un agent pathogène peut provoquer une maladie chez un hôte. Il peut s’agir de virus (VIH), bactéries (choléra) ou eucaryotes (Plasmodium).

  • Lors de la contamination, l’agent pathogène se développe aux dépens de l’organisme hôte qui devient alors son milieu biologique. Le préjudice porté à l’hôte se manifeste sous la forme de symptômes, typiques de la maladie.

3
La lutte contre les épidémies [activité 4]

  • On parle d’endémie lorsqu’une maladie se répand dans la population d’une zone géographique donnée. Lorsque la propagation de la maladie se fait à un grand nombre de personnes, c’est une épidémie.

  • Afin de lutter contre les épidémies et limiter la propagation des maladies, des stratégies de lutte, individuelles (mesures d’hygiène comme le lavage des mains) ou collectives (campagnes de vaccination), peuvent être mises en place.

  • Un traitement prophylactique vise à prévenir l’apparition d’une maladie, tandis qu’un traitement curatif permet de guérir d’une maladie contractée.

  • Certains agents pathogènes peuvent être présents chez des organismes sans provoquer de maladie. L’hôte est alors un porteur sain. Ces porteurs sains peuvent constituer un réservoir pour le pathogène.

Mots-clés

  • Agent pathogène : facteur responsable d’une maladie.

  • Cycle de vie : succession d’étapes composant la vie complète d’un organisme.

  • Hôte : organisme au sein duquel vit un autre organisme.

  • Porteur sain : individu porteur d’un pathogène, mais qui ne présente aucun symptôme de maladie.

  • Prophylaxie : ensemble de mesures destinées à prévenir l’apparition d’une maladie.

  • Vaccination : injection d'un pathogène inactivé ou vivant attenué afin de stimuler le système immunitaire.

  • Vecteur : organisme susceptible de transmettre un pathogène d’un hôte à un autre.

Au quotidien

La contamination par les pathogènes les plus courants se fait souvent par l’intermédiaire des mains. Ainsi, en période d’épidémie (de rhume, de grippe, de gastroentérite...), il est recommandé de se laver les mains souvent, afin d’éliminer les agents pathogènes présents dessus !

2
Différents modes de transmission [activité 2 et 3]

  • La propagation de la maladie se fait par changement d’hôte. Selon le type d’agent pathogène, on distingue :
  • - la transmission directe : elle se fait directement d’un organisme à l’autre, sans intermédiaire (ex. : VIH, à l’origine du SIDA). Cette transmission se fait entre individus en contact direct, ou bien passe par le milieu (air, eau) ;
  • - la transmission vectorielle : elle se fait par l’intermédiaire d’un ou plusieurs organismes d’une autre espèce, nommés vecteurs, qui assurent la multiplication ou la maturation de l’agent pathogène (par exemple, Plasmodium à l’origine du paludisme).

  • Le cycle de vie des agents pathogènes peut ainsi inclure un ou plusieurs hôtes.

  • Le changement climatique peut étendre la zone à risque de certaines maladies. Par exemple, le territoire du moustique anophèle, vecteur du paludisme, s’étend à de nouvelles zones plus chaudes.

L’essentiel du cours en vidéo :

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?