Histoire-Géographie-EMC 2de

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
HISTOIRE
Histoire, périodisation, représentation du temps
Thème 1 : Le monde méditerranéen : empreinte de l’Antiquité et du Moyen Âge
Ch. 1
La Méditerranée antique : les empreintes grecques et romaines
Ch. 2
La Méditerranée médiévale : espace d’échanges et de conflits à la croisée de trois civilisations
Thème 2 : XVᵉ-XVIᵉ : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle
Ch. 3
L’ouverture atlantique : les conséquences des « grandes découvertes »
Ch. 4
Renaissance, humanisme et réformes : les mutations de l’Europe
Thème 3 : L’État à l’époque moderne : France et Angleterre
Ch. 5
L’affirmation de l’État dans le royaume de France
Thème 4 : Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles
Ch. 7
Les lumières et le développement des sciences
Ch. 8
Tensions, mutations et crispations de la société d'ordres
GÉOGRAPHIE
Thème 1 : Sociétés et environnements : des équilibres fragiles
Ch. 1
Les sociétés face aux risques
Ch. 2
Des ressources majeures sous pression
Ch. 3
Des milieux entre valorisation et protection
Thème 2 : Territoires, populations et développement : quels défis ?
Ch. 4
Les défis du nombre et du vieillissement
Ch. 5
Développement et inégalités
Ch. 6
Dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques
Thème 3 : Des mobilités généralisées
Ch. 7
Les migrations internationales
Ch. 8
Les mobilités touristiques internationales
Ch. 9
Mobilités, transports et enjeux d’aménagement
Thème 4 : L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
Ch. 10
L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
EMC
Axe 1
Des libertés pour la liberté
Axe 2
Garantir les libertés, étendre les libertés : les libertés en débat
Axe 3
Droits, libertés et responsabilité
Livret AP
Biographies
Atlas
Chapitre 6
Point de passage 2

Voltaire et la publication des Lettres anglaises (1726‑1733)

17 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Introduction
Au XVIIIe siècle, le régime parlementaire britannique suscite l'admiration de nombreux voyageurs et intellectuels. C'est le cas de Voltaire, qui séjourne en Angleterre durant quelques années. De cet exil naît un ouvrage fondateur des Lumières, les Lettres anglaises (ou Lettres philosophiques). Voltaire y décrit son admiration pour le système politique anglais, qu'il oppose à la monarchie absolue régnant alors en France. C'est aussi une oeuvre de vulgarisation scientifique qui permet de faire connaître les travaux de Newton et de Locke. En France, l'ouvrage est interdit pendant plusieurs années.
Comment le modèle britannique influence‑t‑il les écrits de Voltaire ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Placeholder pour Voltaire et la publication des Lettres anglaises (1726‑1733)Voltaire et la publication des Lettres anglaises (1726‑1733)
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Voltaire et l'exil en Angleterre

Placeholder pour Louis-François Charon, Voltaire à la Bastille composant la Henriade, 1822, estampe, 48,2 x 34,7 cm, musée Carnavalet, ParisLouis-François Charon, Voltaire à la Bastille composant la Henriade, 1822, estampe, 48,2 x 34,7 cm, musée Carnavalet, Paris
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Louis-François Charon, Voltaire à la Bastille composant la Henriade, 1822, estampe, 48,2 x 34,7 cm, musée Carnavalet, Paris.

En 1726, Voltaire, alors célèbre dramaturge et poète, se querelle avec un noble, le marquis de Rohan, qui le fait battre par ses domestiques. Voltaire est ensuite arrêté, emprisonné, puis exilé. Il se rend alors en Angleterre, où il séjourne pendant trois ans.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Extraits des Lettres anglaises

La nation anglaise est la seule de la Terre qui soit parvenue à régler le pouvoir des rois en leur résistant, et qui, d'efforts en efforts, ait enfin établi ce gouvernement sage où le prince tout-puissant pour faire du bien a les mains liées pour faire du mal ; où les seigneurs sont grands sans insolence et sans vassaux, et où le peuple partage le gouvernement sans confusion. La Chambre des Lords et celle des Communes sont les arbitres de la nation, le roi est le surarbitre. […]

Le but du gouvernement d'Angleterre n'est point la brillante folie de faire des conquêtes mais d'empêcher que ses voisins n'en fassent ; ce peuple n'est pas seulement jaloux de sa liberté, il l'est encore de celle des autres. […]

Tous les impôts sont réglés par la Chambre des communes […]. Chacun donne, non selon sa qualité (ce qui est absurde), mais selon son revenu ; il n'y a point de taille ni de capitation arbitraire, mais une taxe réelle sur les terres. […]

En France est marquis qui veut ; et quiconque arrive à Paris du fond d'une province avec de l'argent à dépenser et un nom en ac ou en ille peut dire « un homme comme moi, un homme de ma qualité », et mépriser souverainement un négociant ; le négociant entend lui-même si souvent parler avec dédain de sa profession qu'il est assez sot pour en rougir. Je ne sais pourtant lequel est le plus utile à un État, ou un seigneur bien poudré qui sait précisément à quelle heure le roi se lève, à quelle heure il se couche […], ou un négociant qui enrichit son pays […] et contribue au bonheur du monde.
Voltaire,
Lettres anglaises, extraits des lettres VIII, IX et X, 1734.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
L'éloge de Newton et de l'Angleterre

Voltaire cherche aussi à vulgariser les travaux de Newton sur la gravité et la lumière. Il en profite pour faire l'éloge de Newton.

Ce fameux Newton, le destructeur du système cartésien, mourut au mois de mars de l'an 1727. Il a vécu honoré de ses compatriotes et a été enterré comme un roi qui aurait fait du bien à ses sujets. [...] Il a vécu 85 ans, toujours tranquille, heureux et honoré dans sa patrie. Son grand bonheur a été non seulement d'être né dans un pays libre, mais dans un temps où les impertinences scolastiques étant bannies, la raison seule était cultivée [...] M. Newton était honoré de son vivant, et l'a été après sa mort comme il devait l'être. [...] Entrez à Westminster. Ce ne sont pas les tombeaux des rois qu'on y admire ; ce sont les monuments que la reconnaissance de la nation a aux plus grands hommes qui ont contribué à sa gloire ; vous y voyez leurs statues, comme on voyait dans Athènes celles des Sophocle et des Platon ; et je suis persuadé que la seule vue de ces glorieux monuments a excité plus d'un esprit et a formé plus d'un grand homme.
Voltaire,
Lettres anglaises, extraits des lettres XIV et XXII, 1734.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
Voltaire traduisant les écrits de Newton

Placeholder pour Frontispice de l'ouvrage de Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton, 1738, gravure, BnF, ParisFrontispice de l'ouvrage de Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton, 1738, gravure, BnF, Paris
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Frontispice de l'ouvrage de Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton, 1738, gravure, BnF, Paris.

Il y traduit les découvertes de Newton, qui apparaît en haut à gauche et l'illumine de son savoir. Émilie du Châtelet tient le miroir, ce qui fait référence à son rôle de traductrice des écrits de Newton.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Bac : Analyse de documents

Doc 4. Quelle image de Voltaire ce frontispice propose‑t‑il ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 5
Les Lettres anglaises censurées

La cour a arrêté et ordonné que ledit livre sera lacéré et brûlé dans la cour du Palais, au pied du grand escalier, par l'exécuteur de la haute justice, comme scandaleux, contraire à la religion, aux bonnes mœurs et au respect dû aux puissances ; fait très‑expresses inhibitions et défenses à tous libraires, imprimeurs, colporteurs, et à tous autres, de l'imprimer, vendre, débiter, ou autrement distribuer en quelque manière que ce puisse être, sous peine de punition corporelle.
Arrêt de la cour du Parlement, 10 juin 1734.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Questions

Mettre en relation des faits

1. Relevez les raisons pour lesquelles Voltaire admire l'Angleterre. (Doc. 1, 2 et 3)

2.
Oral
Comment l'ouvrage de Voltaire a-t-il été accueilli en France ? (Doc. 5)
Enregistreur audio

3. Montrez que l'Angleterre a fortement influencé Voltaire et les Lumières. (Doc. 2, 3 et 4)

Rédiger un texte

4. Sur le modèle de Voltaire, écrivez une « lettre philosophique » décrivant un pays à l'heure actuelle.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Exclusivités numériques
Premium

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Le point de passage en vidéo

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Qu'avez-vous appris sur... Voltaire et le modèle britannique ?

1. Pour quelle raison Voltaire est‑il embastillé puis condamné à l'exil ?




2. Quel ouvrage de Voltaire paraît en France en 1734 ?




3. Dans ce texte, Voltaire...



4. Parmi ces thématiques, laquelle n'est pas abordée par Voltaire dans les Lettres anglaises ?




5. Quelle est la sanction prise à l'encontre de l'éditeur de Voltaire après la parution des Lettres anglaises ?








7. Où Voltaire se réfugie‑t‑il après la parution des Lettres anglaises ?




8. De quel(le) scientifique Voltaire fait‑il un éloge particulier dans les Lettres anglaises ?




Question challenge

Quel est le vrai nom de Voltaire ?




Défi à l'oral

En deux minutes, expliquez en quoi les Lettres anglaises témoignent de l'influence du modèle britannique sur les philosophes des Lumières.
Enregistreur audio

Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Activité numérique : Qu'avez-vous appris sur... Voltaire et le modèle britannique ?

Logo Genially

Genially

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.