Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Regard sur une œuvre des Lumières : Projet de cénotaphe à Newton de Boullée
P.234

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Un mouvement, une œuvre


Regard sur une œuvre des Lumières




Projet de cénotaphe à Newton
de Boullée



Étienne-Louis Boullée, Projet de cénotaphe à Newton, vue en coupe, 1784.
1
2
3

Étienne-Louis Boullée, Projet de cénotaphe à Newton, vue en coupe, 1784.


Étienne-Louis Boullée, Projet de cénotaphe
à Newton, élévation générale, 1784.

Étienne-Louis Boullée, Projet de cénotaphe à Newton, élévation générale, 1784.


Étienne-Louis Boullée

(1728‑1799)

Architecte progressiste et audacieux, lecteur des philosophes de son temps, Étienne‑Louis Boullée est convaincu que l’architecture, vouée à la formation civique des citoyens, participe à l’essor des idéaux des Lumières. À travers ce qu’on appelle « l’architecture parlante », il cherche à transmettre ces idéaux : la raison et le progrès.


Retrouvez un dossier de la BnF consacré à Étienne‑Louis Boullée.

Éclairage

Un cénotaphe est un monument funéraire qui ne contient pas de corps. Ce cénotaphe à la mémoire de Newton n’a jamais été réalisé.




▶▶ Parcours guidé

Voir les réponses

 1  Premier regard. Observez les dimensions du projet. Quel effet provoquerait-t-il sur le spectateur ?


 2 
a. Selon vous, que représente cette forme ?


b. Qui était Newton ? Faites une recherche.


c. Pourquoi avoir choisi cette forme pour lui rendre hommage ?


 3  Quelle est la signification métaphorique de la lumière au centre de l’oeuvre ?


 4  Est-ce un monument religieux ?


 5  En quoi rendre hommage à Newton est représentatif des idéaux des Lumières ?


 Question de synthèse 
Pourquoi peut-on qualifier ce cénotaphe d’œuvre des Lumières ? Utilisez votre analyse de l’œuvre et vos connaissances contextuelles.


Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.