Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Tensions et limites des coopérations
P.174-175

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

COURS 2


Tensions et limites des coopérations




En quoi la mondialisation renforce-t-elle les tensions au sein des coopérations ?


A
Des tensions et rivalités entre les territoires renforçant le protectionnisme

Des tensions entre les États remettent en cause les coopérations. Les accords bilatéraux sont privilégiés au détriment d’accords multilatéraux. Les États-Unis ont, par exemple depuis 2017, privilégié les relations bilatérales (Royaume-Uni ou Japon) tout en se retirant d’accords internationaux considérés comme peu pertinents pour leurs intérêts (sortie de l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien, de l’Accord de Paris sur le climat).

Des États reviennent vers des logiques protectionnistes. Ils remettent en cause l’abaissement des barrières douanières, veulent protéger leur économie de la concurrence mondiale (États-Unis, Brésil) et relocalisent des activités. Les entreprises états-uniennes Ford et Fiat-Chrysler ont déplacé des centres de production mexicains vers le Michigan et lʼOhio.

La concurrence entre les territoires s’observe aussi à l’échelle locale. Les métropoles sont en rivalité malgré des coopérations sur le plan financier ou commercial. Les centres financiers se livrent une concurrence féroce et leur hiérarchie évolue dans le temps. New York et Londres voient leur domination historique menacée par de nouveaux centres comme Shanghai ou Hong Kong. L’organisation d’événements internationaux, où s’illustrent les métropoles des pays émergents (Mondial de football 2022 à Doha, Exposition universelle 2020 à Dubaï), met également en évidence ces concurrences.

B
Des coopérations présentant des limites

Des coopérations qui connaissent des recompositions. La Russie a été exclue du G8 et subit des sanctions internationales (depuis la crise ukrainienne de 2014), alors que le Venezuela, enlisé dans une profonde crise économique et politique, est suspendu du MERCOSUR depuis 2016. L’UE, quant à elle, est fragilisée par le Brexit.

Des accords de nouvelle génération qui font débat. Ces accords cherchent à diminuer les entraves au commerce, notamment entre l’UE et ses partenaires commerciaux. Ces accords, tels que le TAFTA, le CETA, ou le JEFTA, présentent des perspectives non négligeables (création d’emplois, essor des exportations). Toutefois, ces accords suscitent des débats.

Les ONG et les sociétés civiles questionnent la portée de ces accords. En effet, les normes y sont harmonisées au-delà du seul cadre commercial (propriété intellectuelle, coopération juridique). Ces acteurs en dénoncent les travers : négociations jugées opaques, spécificités nationales fragilisées, concurrence et inégalités accrues, atteintes sur l’environnement et engagements climatiques difficilement tenables, etc.

C
Des coopérations économiques générant des conflits

Les grands projets de coopérations économiques affirment la domination de certains États. Ces projets, tels que les nouvelles routes de la soie ou les corridors de développement en Amérique latine, font l’objet de critiques. Sʼils peuvent être porteurs de développement, ils sont aussi source de risques (accaparement des ressources au détriment des populations locales).

Les coopérations économiques sont dénoncées car elles prônent le libéralisme. Des acteurs internationaux dénoncent les conséquences sociales, et de plus en plus souvent environnementales, des coopérations économiques. C’est le cas du Forum social mondial qui réunit des acteurs opposés au néolibéralisme depuis 2001.

Chiffres-clés

À l'échelle mondiale, les droits de douane sont passés de

10,7 % à 5,2 %

entre 2000 et 2017.

98 %

des droits de douane entre l’UE et le Canada sont supprimés par le CETA.

Vocabulaire

  • Accords bilatéraux : accords passés entre deux pays pour faciliter les échanges.

  • TAFTA : accord commercial transatlantique (États-Unis/UE) négocié depuis 2013.

  • CETA : accord commercial entre le Canada et l’UE partiellement en vigueur depuis 2017.

  • JEFTA : accord commercial Japon-UE en vigueur depuis 2018.

 Nous devons très clairement rappeler ce qui s'est passé dans les années 1930. Rappeler comment le protectionnisme a été catastrophique pour les plus démunis, comment il a entraîné le monde dans un gouffre humain. 
Christine Lagarde, directrice du FMI de 2011 à 2019.

Corpus documentaire


1
L’accord commercial UE-MERCOSUR

UE-MERCOSUR

Le caricaturiste Plantu illustre l’accord commercial entre l’UE et le MERCOSUR signé le 28 juin 2019. Cet accord permettrait aux pays du MERCOSUR, dont le Brésil, d’exporter plus facilement vers l’Union européenne. Il est ici question de dénoncer les conséquences environnementales de cet accord.

2
Résister face aux coopérations : le Forum social mondial

Forum social mondial

3
Les barrières douanières : un frein pour le commerce ?

Dans son bras de fer commercial avec Washington, Pékin a beau clamer son attachement à la libre circulation des marchandises et au multilatéralisme, les faits démentent cette posture. Notamment vis-à-vis de l’Union européenne. [...] La Chine est devenue le premier pays au monde disposant du plus grand nombre de barrières commerciales aux produits européens. [...] Bruxelles recensait en Chine 37 obstacles au commerce. La Russie se classait deuxième (34) devant l’Inde et l’Indonésie (25) puis les États-Unis (23). [...] Au total, en 2018, 23 pays ont mis en place 45 nouvelles législations. [...] L’Inde, quant à elle, est épinglée pour sa politique mise en place dans les cosmétiques, les diamants polis, les pièces d’équipement automobile, les vins et alcools, les produits en cuir et les produits du secteur des technologies de l’information et de la communication. Sans surprise, les États-Unis se voient reprocher l’instauration de droits de douane supplémentaires sur leurs importations européennes d’acier et d’aluminium.


Richard Hiault, « La Chine est le pays le plus protectionniste vis-à-vis de l’Europe », Les Échos, 18 juin 2019.

Questions

Parcours 1

1. Doc. 1 (⇧). Décrivez cette caricature et montrez quels débats soulève l’accord UE‑MERCOSUR.


2. Doc. 2 (⇧). Que dénoncent les participants au Forum social mondial ?


3. Doc. 3 (⇧). Quelles barrières peuvent freiner le commerce mondial ? Pourquoi les États mettent-ils en place ce type de barrières ?


Parcours 2

À l’aide des documents, vous montrerez que des coopérations à différentes échelles favorisent l’intégration des territoires à la mondialisation malgré des rivalités, des concurrences et des tensions entre les acteurs.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.