Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Je m’entraîne
P.299

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

EXERCICE BAC
Préparation aux épreuves de contrôle continu
LOGO-BAC

Je m’entraîne





Réponse à une question problématisée

Question
En quoi peut-on dire que les territoires transfrontaliers français sont des laboratoires de la construction européenne ?

Voir les réponses

Analyse de documents

Sujet
La place Jacques-Delors : un espace transfrontalier original ?

En analysant les documents, vous montrerez que l’aménagement de la place Delors répond aux enjeux de l’aménagement transfrontalier.
L’analyse des documents constitue le cœur de votre travail mais nécessite, pour être menée, la mobilisation de vos connaissances.


La « place transfrontalière Jacques‑Delors » est un projet de requalification et d’aménagement entre deux communes, Halluin (en France) et Menin (en Belgique). Située pour deux tiers du côté français et pour un tiers du côté belge, la place s’étend sur 4 650 m2 d’espaces piétonniers et arborés. L’enjeu du projet est d’améliorer la qualité urbaine et les conditions de vie des habitants au sein du territoire transfrontalier en créant un cadre de vie agréable et un lieu d’échanges transfrontaliers avec des événements communs. Il participe à faire disparaître la frontière grâce à l’aménagement de ce premier espace public transfrontalier au cœur de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai [...]. La place Jacques‑Delors doit accueillir une Maison du travailleur transfrontalier, l’un des axes de la stratégie de l’Eurométropole LKT 2014-2020. [...] La place est également considérée comme un lieu clé de la coopération policière et douanière transfrontalière renforcée.


Mission opérationnelle transfrontalière, 2019.

GEO.T.9.Bac.jacques_delors_retoucheok

Voir les réponses

Exercice bac numérique

Transposer un texte en croquis

Sujet
À partir du texte, vous construirez à l’aide du fond de carte fourni, un croquis portant sur le sujet suivant : « La frontière franco-suisse du Genevois, un territoire attractif », accompagné d’une légende organisée.

La frontière franco‑suisse, au niveau de Genève, est un territoire transfrontalier particulièrement actif et attractif. Genève, en Suisse, est une métropole en pleine croissance économique, concentrant les emplois, qualifiés ou non. Les rémunérations, deux à trois fois plus élevées qu’en France, attirent plus de 170 000 (chiffres 2019) de travailleurs transfrontaliers. De nombreux flux de personnes traversent quotidiennement la frontière pour des motifs très divers (emploi, santé, culture, commerce). La circulation est facile car, bien que la Suisse ne fasse pas partie de l’UE, le Grand Genève constitue une véritable agglomération transfrontalière, « à cheval » sur les territoires français et suisse. Les prix des logements étant particulièrement élevés en Suisse du fait de l’exiguïté du territoire et de la rareté des terrains urbanisables, l’essentiel de la croissance urbaine et périurbaine genevoise se réalise en fait côté français, contribuant ainsi à la hausse des prix à proximité de Genève, et faisant de certaines communes (Annemasse à l’est, ou Saint‑Genis‑Pouilly à l’ouest) des « villes‑dortoirs » de la métropole suisse.
Face à ce défi de l’intensité des flux de travailleurs frontaliers, la Suisse verse une compensation financière aux communes voisines pour les aides à financer des équipements. Les territoires de part et d’autre de la frontière s’associent pour bâtir un schéma d’aménagement urbain transfrontalier, à l’échelle de l’ensemble de l’agglomération. À l’échelle régionale, ils sont associés dans le cadre du programme Interreg franco‑suisse. On assiste ainsi à un quasi‑effacement de la frontière.


Fond de carte à télécharger en cliquant ici.

Croquis - Suisse
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.