Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La conquête de l’Algérie (1830-1871)
P.122-123

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Dossier


La conquête de l’Algérie (1830-1871)




Compétence

Je raconte

Introduction

Le 14 juin 1830, l’armée française débarque en Algérie sur ordre du roi Charles X. L’Algérie est alors une province de l’Empire ottoman. La prise d’Alger par les français marque le début de la colonisation de l’Algérie. La conquête dure jusqu’en 1871, date à laquelle l’armée française met fin à la résistance algérienne.



Problématique

Comment et pourquoi la France conquiert-elle l’Algérie ?

Doc. 1
Les étapes de la conquête de l’Algérie

Les étapes de la conquête de l’Algérie

Image interactive

Doc. 2
La prise de la smala d'Abd el-Kader (1843)

1
2

Une smala est une capitale mobile constituée de tentes qui abritent les blessés et les familles des guerriers.

Abd el-Kader (1808-1883)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp> Abd el-Kader (1808-1883)

Il commande les musulmans algériens et prend la tête de la résistance face aux Français en 1830. Vaincu par le général Lamoricière quatre ans plus tard, il se rend en 1847.

Doc. 3
Pacifier et cultiver l’Algérie

Le général Bugeaud, arrivé en Algérie en 1836, en devient le gouverneur général peu après. Il est l’un des acteurs les plus importants de la « pacification » de l’Algérie.

Il faut que les Arabes soient soumis ; que le drapeau de la France soit seul debout sur cette terre d’Afrique. Mais la guerre indispensable aujourd’hui n’est pas le but. La conquête serait stérile sans la colonisation [...]. Colonisation et agriculture sont absolument synonymes ; mais on ne cultive qu’avec la sécurité et la sécurité ne s’obtient que par la paix.


Thomas Robert Bugeaud, Écrits, 1837.

Doc. 3
Pacifier et cultiver l’Algérie

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Pacifier et cultiver l’Algérie

Doc. 4
La violence de la conquête de l’Algérie

Cher frère [...],

Je me suis battu presque tous les jours, de 5 h du matin jusqu’à 7 h du soir ; j’ai laissé sur mon passage un vaste incendie. Tous les villages, environ 200, ont été brulés, tous les jardins saccagés, les oliviers coupés1 [...]. Les Kabyles2, au nombre d’environ 2 000, avaient fait la faute de s’entasser sur une longue crête boisée, défendue à gauche par un ravin profond et à droite par une plaine accidentée [...]. J’ai envoyé dans le ravin le bataillon de tirailleurs indigènes [...]. Au signal d’un coup de canon, toutes les troupes se sont élancées au pas de charge. La cavalerie a été couper la retraite aux Kabyles à plus de 2 km, et les a rejetés dans un ravin et sur les baïonnettes des zouaves3. Alors ce n’a plus été qu’une déroute et un massacre. 431 Kabyles comptés sont restés sur le terrain.


Lettre du général de Saint-Arnaud à M. de Forcade, le 25 mai 1851.

Vocabulaire

  • La colonisation : conquête et domination d’un territoire par un autre. 
  • Un indigène : individu originaire du pays où il vit. Le terme désigne en particulier les peuples colonisés, par opposition aux colons. 
  • La « pacification » : terme employé par l’armée française pour évoquer une conquête militaire brutale.
Voir les réponses

Exercice

1
Doc. 1 (⇧) et Doc. 2 (⇧) Quand la conquête de l’Algérie se déroule-t-elle ? Quelles en sont les principales étapes ?



2
Doc. 2 (⇧) et Doc. 3 (⇧) Qui sont les principaux acteurs de la conquête et de la résistance ?



3
Doc. 3 (⇧) Par quels moyens et dans quel objectif le général Bugeaud veut-il coloniser l’Algérie ?



4
Doc. 4 (⇧) Montrez que la conquête de l’Algérie est très brutale.



5
Doc. 1 à 4 (⇧) Rédigez un paragraphe de quelques lignes racontant la conquête de l’Algérie par la France.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.