Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La diffusion du christianisme
P.156-157

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


La diffusion du christianisme




Compétence

Je comprends et j'interprète des documents non littéraires et des images

Passerelle EMC

Comparez les croyances, les pratiques et les rites des trois religions monothéistes dans le dossier « À la découverte des trois monothéismes » en EMC.

Doc. 1
La mort de Jésus

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> La mort de Jésus

Considéré comme un imposteur par les autorités religieuses juives et comme un fauteur de troubles par les autorités romaines, Jésus est arrêté à Jérusalem, condamné à mort et exécuté vers 30 après J.-C.

Doc. 1
La mort de Jésus

Ils crucifièrent Jésus ainsi que deux malfaiteurs. Et Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » [...] L’un des malfaiteurs l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi. » Mais l’autre, le reprenant, déclara : « Pour nous, c’est justice, nous payons nos actes ; mais lui n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume. » Et il lui dit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. »


Évangile de Luc, 23, 34-43, EBAF, Jérusalem.

Doc. 2
La conversion et l’action de Paul

Vous avez entendu parler de ma conduite jadis dans le judaïsme, de ma démesure dans la persécution que j’exerçais contre l’assemblée convoquée par Dieu, de mes brutalités [...]. Mais Il jugea bon de dévoiler en moi Son Fils pour que je l’annonce à tous [...]. Vous êtes tous, par la croyance dans le Christ Jésus, fils de Dieu.


Lettre aux Galates, livre de la Bible, 1, 11-13 et 3, 26-28, EBAF, Jérusalem.

Doc. 2
La conversion et l’action de Paul

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp> La conversion et l’action de Paul

Paul de Tarse (8-67 après J.-C.) est un Juif d’Asie Mineure, citoyen romain. D’abord hostile aux chrétiens, il les persécute, avant de se convertir au christianisme. Il voyage et diffuse le message chrétien dans l’Est de l’Empire romain.

Doc. 2
La conversion et l’action de Paul

Paul resta encore un certain temps à Corinthe, puis il prit congé des frères et s’embarqua pour la Syrie [...]. Ils abordèrent à Éphèse, où il se sépara de ses compagnons. Il se rendit à la synagogue et s’y entretint avec les Juifs. Ceux-ci lui demandèrent de prolonger son séjour. Il n’y consentit pas, mais, en prenant congé d’eux, il leur dit : « Je reviendrai chez vous une autre fois, s’il plait à Dieu. » Et il partit d’Éphèse. Débarqué à Césarée, il monta saluer l’Église, puis descendit à Antioche ; après y avoir passé quelque temps, il repartit et parcourut successivement le territoire galate et la Phrygie en affermissant tous les disciples.


Actes des apôtres, 18, 18-23, EBAF, Jérusalem.

Doc. 3
Les chrétiens dans la société romaine

Certains Romains reprochent aux chrétiens de se tenir à l'écart. Les chrétiens se défendent en expliquant qu'ils sont bien intégrés dans la société romaine.

Nous qui vivons avec vous, qui avons même nourriture, même vêtement, même genre de vie que vous, qui sommes soumis aux mêmes nécessités de l’existence, sans cesser de fréquenter votre forum, votre marché, vos bains, vos boutiques [...], vos foires, nous habitons ce monde avec vous. Avec vous encore nous naviguons, avec vous nous servons comme soldats, nous travaillons la terre, nous faisons le commerce.


Tertullien (auteur chrétien), Apologétique, IIIᵉ siècle après J.-C.

Doc. 4
L’organisation de l’Église à la fin du IVᵉ siècle

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> L’organisation de l’Église à la fin du IVᵉ siècle

Au IVe siècle après J.-C., l’Église s’organise. Chaque communauté élit à sa tête un responsable, l’évêque. L’évêque nomme ensuite des prêtres pour l’assister.


Doc. 5
Siméon, un des premiers moines

800hg68lecsimeon

Siméon est appelé le Stylite, car il vit sur une colonne (1) (stylon en grec). C’est un ermite, c’est-à-dire un chrétien qui choisit de s’isoler dans le désert et de prier. D’autres se regroupent, créent des monastères et établissent une règle de vie mêlant prières et travaux. Ici, un moine (2) lui apporte un objet pour prier, un encensoir.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.