Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 2


2
Une inégale vulnérabilité selon le développement




Quels liens existent entre vulnérabilité et développement ?


A
Le développement réduit la vulnérabilité

Les pays les plus pauvres concentrent les victimes. La comparaison entre le séisme de 2010 à Haïti, un des Pays les Moins Avancés (PMA), et celui de 2011 à Fukushima au Japon (pays développé) est éclairante. Avec une magnitude de 7 contre 9, celui d’Haïti était 1 000 fois moins puissant mais a fait environ 14 fois plus de victimes (230 000 morts contre 16 000), notamment à cause de la fragilité des infrastructures et du faible degré de prévention.


Un cercle vicieux à briser. Si la pauvreté accroît la vulnérabilité, les catastrophes aggravent la pauvreté et peuvent donner naissance à de nouveaux risques. Ainsi, à Haïti, le séisme a détruit le réseau d’adduction d’eau et d'évacuation des déchets ; la dégradation de l'hygiène a en retour provoqué une épidémie de choléra qui a fait plusieurs milliers de morts. L’aide internationale publique (ONU, États) et privée (Organisations Non Gouvernementales) est alors indispensable pour venir au secours des populations.

B
Des pays développés aussi vulnérables ?

Une moindre vulnérabilité humaine, un coût matériel plus important. Des cinq catastrophes les plus coûteuses de l’Histoire, deux ont eu lieu au Japon (dont celle de Fukushima) et deux aux États-Unis (l’ouragan Katrina en 2005 et l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon en 2010). Les pays développés ont une forte densité d'infrastructures coûteuses ; leur destruction constitue une perte économique supérieure à ce qu’elle serait dans un pays en voie de développement. Toutefois, ce constat est à rapporter au niveau de vie du pays : les 300 milliards de dollars de dégâts de Fukushima représentent 6 % du PIB du pays, alors que les 12 milliards de dollars de destruction à Haïti en 2010 représentent 125 % du PIB.


Des inégalités à toutes les échelles. Des inégalités importantes face aux risques s'observent aussi à l'échelle locale : dans les pays pauvres comme dans les pays développés, les populations les plus pauvres sont les plus vulnérables (Doc. 1 et 2).

C
Une vulnérabilité accrue

De nouveaux risques globaux. Le changement global désigne des phénomènes qui ont des conséquences à l’échelle mondiale. C’est le cas par exemple de la déforestation ou du changement climatique (Études de cas 1 et 2). Le changement climatique augmente la fréquence des événements climatiques extrêmes (par exemple les sécheresses, les cyclones, etc.) et provoque de nouveaux risques, liés par exemple à la hausse du niveau de la mer ou à l’acidification des océans.


Des inégalités aggravées par le changement global. Les principaux pays contributeurs au changement global sont les pays développés et les pays émergents. Ce sont les pays qui émettent le plus de gaz à effet de serre (GES). Les pays pauvres polluent peu mais sont les plus vulnérables face aux effets du changement global, du fait de leur faible développement. Ils peinent à mettre en place des mesures pour s’adapter à certains de ses effets comme la désertification. Leur capacité à surmonter la crise et ses effets est plus limitée que celle des pays développés.

Chiffres-clés

98%

des victimes des catastrophes naturelles vivent dans un pays du Sud

230 000

victimes du séisme de 2010 à Haïti

300 milliards de dollars

coût de la catastrophe de Fukushima (2011), la plus chère de l’Histoire

Vocabulaire

  • Changement climatique : modification durable du climat de la Terre qui se traduit actuellement par un réchauffement d’une grande partie du globe.

Le clivage est marqué dans beaucoup de villes entre la périphérie, lieu de l’urbanisation sauvage où les risques sont nombreux et les quartiers centraux en général mieux équipés, situés sur des espaces souvent moins sensibles à l’aléa. Les risques sont de remarquable révélateurs des inégalités sociales et des discontinuités spatiales.
Yvette Veyret, géographe spécialiste des risques


1
Une brèche dans une digue à la Nouvelle-Orléans après le passage de Katrina en 2005


Une brèche dans une digue à la Nouvelle-Orléans après le passage de Katrina en 2005
1
2
3

Le 29 août 2005, le cyclone Katrina a frappé la ville de La Nouvelle-Orléans, faisant plus de 1 300 morts et des centaines de milliers de sans-abris. Les zones basses, plus touchées par les inondations, étaient habitées par les populations les plus pauvres. Alors que l’alerte avait été donnée, certaines de ces personnes n’ont pas pu fuir les régions concernées, souvent parce qu’elles n’avaient pas de voiture. Après la catastrophe, ce sont les Américains les plus pauvres qui se sont retrouvés sans domicile.

Carte interactive
Fond de carte téléchargeable ici.

Fond de carte
Fond de carte
inegalite
aleas
fond-txt

Prolongement numérique

Géorisque, s’informer sur les risques près de chez soi

En 2014, le Bureau de Recherche Géologique et Minières (BRGM) et le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie lancent le portail web Géorisques. Celui-ci a pour objectif de « rendre facilement accessible au public une information localisée sur les différents risques naturels et technologique ». Autrement dit, cela permet à chaque habitant de connaître les risques auxquels il est exposé près de chez lui tant dans leur nature et dans leur fréquence que dans la manière dont ils touchent les territoires et les populations. Allez sur le site Géorisque ; consultez la carte interactive des risques : rendez-vous sur les dossiers thématiques, rentrez-y votre adresse et demandez un affichage sous forme de carte.

Numérique


Exercices : Révisez en ligne avec des exercices de différents niveaux de difficulté ! À télécharger ici !
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?