Étude de cas 2


Les États-Unis : le Far West énergétique ?




A
De nouveaux enjeux énergétiques


Une plate‑forme de forage pétrolier dans la mer de Beaufort en Alaska

3
Une plate‑forme de forage pétrolier dans la mer de Beaufort en Alaska


2
Les États‑Unis, vers la « domination énergétique » ?

« Notre pays est béni par une extraordinaire abondance énergétique, expliquait Donald Trump en juin 2017. Nous avons beaucoup plus que nous ne l’aurions cru possible. »
« Avec ces ressources incroyables, mon administration va viser non seulement l’indépendance énergétique, que nous recherchons depuis si longtemps, mais la domination énergétique » : le président américain ne pouvait être plus clair. La formule de son discours d’investiture, « America first », a trouvé sa traduction concrète : « Energy Dominance ».

« Qu’est-ce que la domination énergétique ? C’est très simple, cela veut dire dominer le monde de l’énergie sur le plan environnemental, économique et moral », a ainsi résumé le secrétaire à l’intérieur, Ryan Zinke, devant les industriels du pétrole réunis à Houston (Texas). [...] Fin 2017, la production américaine est remontée à un niveau de 10 millions de barils par jour (contre 11 millions pour la Russie) pour la première fois depuis 1970 [...]. La quasi-totalité de cette croissance est assurée par le pétrole de schiste et les forages horizontaux, [...] Trump a ainsi autorisé la construction des pipelines Keystone XL et Dakota Access Pipeline, simplifié les règles pour déposer des permis pétroliers, limité les règles de sécurité des forages, ouvert d’immenses zones maritimes à l’exploitation pétrolière et gazière, et annoncé le retrait des États‑Unis de l’accord de Paris sur le climat. [...] Le concept de l’« Energy Dominance » soutient aussi une stratégie visant à diminuer la dépendance des États‑Unis vis‑à‑vis des ressources du Golfe. [...]



Nabil Wakim, « Les États‑Unis veulent dominer la planète pétrole », Le Monde, 16 mars 2018

Questions

1. Identifiez les ressources énergétiques présentes aux États-Unis en les classant en trois catégories. (Doc. 1 et 2)

2. Commentez le passage en gras. En quoi peut-on dire que l’énergie est un facteur de puissance pour les États-Unis ? (Doc. 2)

3. Comment s’explique la croissance de la production ? (Doc. 2)

4. Quelles sont les conséquences de la stratégie des États-Unis à l’échelle mondiale ? (Doc. 2 et 5)

4
L’évolution des sources d’énergie aux États‑Unis

fond de carte
fond de carte
charbon
gaz naturel
hydro-électricite
nucléaire
pétrole
autres

Carte interactive
Téléchargeable ici.

1
Un territoire immense aux ressources variées

Fond de carte
Fond de carte
Un État immense aux milieux variés
Gisement de pétrole et de gaz conventionnel
Gisement de pétrole et de gaz non conventionnel
Toponymie

Changer d'échelle

5. Du national au mondial. Quels sont les pays émettant le plus de gaz à effet de serre ? (p. 37)

6. Du national au mondial. Quels sont les grands pays producteurs d’hydrocarbures dans le monde ? (p. 65)

5
Des ressources pétrolières extra‑territoriales

ExxonMobil1 a des intérêts dans trois concessions couvrant près de 2 millions d’acres2 bruts en Angola, exploitées avec des plateformes en eau profonde. Ces concessions contiennent des opportunités de développement d’ampleur mondiale et ont un potentiel recouvrable brut de ressources d'environ 10 milliards de barils de pétrole. En incluant la co‑exploitation du Block 17, notre production nette en Angola est en moyenne de 169 000 barils de pétrole par jour en 2016.


Angola, ExxonMobil, corporate.exxonmobil.com

1.
ExxonMobil fait partie avec Chevron, Phillips 66 et Valero Energy, toutes étatsuniennes, des dix plus grandes firmes pétrolières au monde.

2.
Environ 8 100 km2, soit la superficie de la Corse.

Les États‑Unis sont le premier producteur d’énergie au monde depuis 2017 grâce à l’exploitation de ressources non conventionnelles. S’appuyant sur la haute technicité de leurs aménagements, les acteurs énergétiques des États‑Unis se confrontent progressivement aux défis de la transition énergétique.


Dans quelle transition énergétique les États‑Unis sont‑ils engagés ?

États‑Unis

États-Unis, carte
  • Superficie : 9,8 millions km2
  • Population : 327 millions d’hab.
  • PIB/hab : 56 000 $

B
Une transition énergétique en cours ?

Questions

7. Quels acteurs s’opposent sur la question énergétique ? (Doc. 6)

8. Par quelles actions cette opposition se traduit‑elle ? (Doc. 6 et 9)

9. Quelles sont les conséquences de l’exploitation du pétrole de schiste ? (Doc. 8)

10. Relevez deux chiffres qui montrent que la Californie est engagée dans une transition énergétique. (Doc. 9)

11.
BILAN
Expliquez l’importance de varier les échelles d’analyse pour comprendre les transformations énergétiques en cours aux États‑Unis. (Tous les documents)

Changer d'échelle

12. Du national au mondial. À l’échelle mondiale, quels autres États sont engagés dans une transition énergétique ? (p. 62‑63)

9
La Californie, à la pointe de la transition écologique

À l’avant‑garde du combat écologique depuis des décennies, la Californie a de nouveau frappé un grand coup contre le réchauffement climatique. Le gouverneur de Californie Jerry Brown a signé le 10 septembre une nouvelle loi qui engage la cinquième puissance économique mondiale à atteindre 100 % d’électricité propre à l’horizon 2045. Alors que le Golden State organise jusqu’au 14 septembre son premier sommet international sur le climat à San Francisco, les Californiens espèrent que cette annonce spectaculaire encouragera d’autres États américains et régions du globe à suivre leur exemple. La loi signée par le gouverneur prévoit d’opérer progressivement, par paliers : 50 % de l’électricité devra obligatoirement provenir d’énergies renouvelables d’ici à 2025. À l’horizon 2030, ce chiffre devra s’élever à 60 %, alors que la législation précédente s’était fixé un objectif de 50 % à cette même date. Comme c’est déjà le cas aujourd’hui, les fournisseurs d’énergie qui ne respecteront pas leurs obligations se verront appliquer des pénalités. « La Californie n’aura aucune difficulté à parvenir aux objectifs fixés pour 2025 et 2030. Elle est d’ailleurs déjà en avance sur son programme », assure Laura Wisland, analyste spécialiste de l’énergie, au sein de l’Union des scientifiques inquiets, une association qui lutte contre le réchauffement climatique.


Noémie Taylor-Rosner, « La Californie vise 100 % d'énergie propre d'ici à 2045 », La Croix, 14 septembre 2018

7
La centrale photovoltaïque d’Ivanpah dans le désert du Nevada


La centrale photovoltaïque d’Ivanpah dans le désert du Nevada

8
Un champ de pétrole de schiste dans le Colorado

Un champ de pétrole de schiste dans le Colorado

Le pétrole de schiste est contenu dans des roches sédimentaires (les schistes). Pour l’exploiter, on recourt à la fracturation hydraulique qui permet de fissurer les roches en y injectant un liquide sous pression afin de libérer le pétrole ou le gaz qu’elles contiennent.

Carte interactive
Téléchargeable ici.


6
Les choix énergétiques : tensions entre gouvernance mondiale et fédéralisme

Fond de carte
Fond de carte
Décisions fédérales et États s'opposant aux grands accords mondiaux sur le climat
Pourcentage de personnes favorables aux accords de Paris
« Plan d’action climat » mis en place
Nombre de zones urbaines engagées en 2018 par la « Convention de la protection climat »
Au niveau fédéral, l’administration républicaine du président Donald Trump s’est retirée en 2017 des accords de Paris, ratifiés l’année précédente par Barack Obama. Cet accord, signé en 2015 par 190 pays, a pour but de limiter le réchauffement climatique. La Californie, sous l’influence de son gouverneur démocrate Jerry Brown (défenseur de longue date des énergies renouvelables), a alors repris le flambeau de la lutte contre le changement climatique. Elle a été suivie par plusieurs États.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?