Français 2de Bac Pro

Nouveau programme limitatif disponible !
Consultez en avant-première notre cahier de 50 pages sur "Rythmes et cadences de la vie moderne : quel temps pour soi ?"
Objet d’étude 1 : Devenir soi : écritures autobiographiques
S. 1
S’écrire entre les lignes
S. 2
De l’intime au public
Objet d’étude 2 : S’informer, informer : les circuits de l’information
S. 3
Crise sanitaire, crise de l’information
S. 4
Un événement, un flux d’informations
Objet d’étude 3 : Dire et se faire entendre : la parole, le théâtre, l’éloquence
S. 6
Jouer, plaire et persuader
Annexe
Séquence 5
Lecture 1/5

Confidence sur la guerre

Parcours de lecture - Jean Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu

13 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Comment la réécriture théâtrale d'un mythe interroge-t-elle des situations contemporaines ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Texte

Écoutez l'extrait

Extrait


De retour de la guerre, Hector, héros de Troie, retrouve Andromaque, son épouse. Celle-ci s'inquiète pour son enfant à naitre : si c'est un fils, elle craint qu'il ne devienne un guerrier, comme son père. Hector lui confie alors qu'il n'aime plus la guerre et son épouse lui demande pourquoi.

Acte I, scène 3
ANDROMAQUE, HECTOR

HECTOR. – Pour quelle raison ? Est-ce l'âge ? Est-ce simplement cette fatigue du métier dont parfois l'ébéniste sur son pied de table se trouve tout à coup saisi, qui un matin m'a accablé, au moment où penché sur un adversaire de mon âge, j'allais l'achever ? Auparavant ceux que j'allais tuer me semblaient le contraire de moi-même. Cette fois j'étais agenouillé sur un miroir. Cette mort que j'allais donner, c'était un petit suicide. Je ne sais ce que fait l'ébéniste dans ce cas, s'il jette sa varlope1, son vernis, ou s'il continue... J'ai continué. Mais de cette minute, rien n'est demeuré de la résonance parfaite. La lance qui a glissé contre mon bouclier a soudain sonné faux, et le choc du tué contre la terre, et, quelques heures plus tard, l'écroulement des palais. Et la guerre d'ailleurs a vu que j'avais compris. Et elle ne se gênait plus... Les cris des mourants sonnaient faux... J'en suis là.
ANDROMAQUE. – Tout sonnait juste pour les autres.
HECTOR. – Les autres sont comme moi. L'armée que j'ai ramenée hait la guerre.
ANDROMAQUE. – C'est une armée à mauvaises oreilles.
HECTOR. – Non. Tu ne saurais t'imaginer combien soudain tout a sonné juste pour elle, voilà une heure, à la vue de Troie. Pas un régiment qui ne se soit arrêté d'angoisse à ce concert. Au point que nous n'avons osé entrer durement par les portes, nous nous sommes répandus en groupe autour des murs... C'est la seule tâche digne d'une vraie armée : faire le siège paisible de sa patrie ouverte.
ANDROMAQUE. – Et tu n'as pas compris que c'était là la pire fausseté ! La guerre est dans Troie, Hector ! C'est elle qui vous a reçus aux portes. C'est elle qui me donne à toi ainsi désemparée, et non l'amour.
HECTOR. – Que racontes-tu là ?
ANDROMAQUE. – Ne sais-tu donc pas que Pâris2 a enlevé Hélène3 ?
HECTOR. – On vient de me le dire... Et après ?
ANDROMAQUE. – Et que les Grecs la réclament ? Et que leur envoyé arrive aujourd'hui ? Et que si on ne la rend pas, c'est la guerre ?
HECTOR. – Pourquoi ne la rendrait-on pas ? Je la rendrai moi-même.
ANDROMAQUE. – Pâris n'y consentira jamais.
Jean Giraudoux
La guerre de Troie n'aura pas lieu, acte I, scène 3, © Éditions Grasset & Fasquelle, 1935.

1. Outil de travail de l'ébéniste.
2. Prince de Troie, frère d'Hector.
3. Épouse du roi de Sparte, Ménélas.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Jean Giraudoux

1882-1944
Placeholder pour Jean GiraudouxJean Giraudoux
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Écrivain et dramaturge français, rescapé de la Première Guerre mondiale. Il se fait remarquer par ses pièces dans lesquelles il réécrit des mythes antiques.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Supplément numérique

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Je découvre le texte

1. Résumez la situation exposée : pour vous, quels éléments relèvent de la mythologie grecque et lesquels d'une réécriture moderne ?
2. Comment Hector parle-t-il de la guerre ?
3. Comment un spectateur de 1935 peut-il interpréter le titre de la pièce ? Et vous, cent ans après ?
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.