Français 2de Bac Pro

Nouveau programme limitatif disponible !
Consultez en avant-première notre cahier de 50 pages sur "Rythmes et cadences de la vie moderne : quel temps pour soi ?"
Objet d’étude 1 : Devenir soi : écritures autobiographiques
S. 1
S’écrire entre les lignes
S. 2
De l’intime au public
Objet d’étude 2 : S’informer, informer : les circuits de l’information
S. 3
Crise sanitaire, crise de l’information
S. 4
Un événement, un flux d’informations
Objet d’étude 3 : Dire et se faire entendre : la parole, le théâtre, l’éloquence
S. 5
S’indigner, s’engager
S. 6
Jouer, plaire et persuader
Annexe

Glossaire

14 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

A

Absurde : mouvement artistique et littéraire de la seconde partie du XXe siècle, en rupture totale avec les codes traditionnels. Il questionne le sens de l'existence et du langage.
Accumulation Figure de style : énumération d'éléments appartenant à une même catégorie, pour créer un effet d'amplification.
Acte : subdivision d'une pièce de théâtre et l'équivalent d'une « partie » dans un roman.
Allégorie Figure de style : consiste à donner un visage ou un aspect concret à une réalité abstraite.
Marianne est l'allégorie de la France.
Allitération Figure de style : répétition d'un son consonne.
Anaphore Figure de style : répétition d'un mot ou d'une expression en début de vers, de groupe de mots, de proposition ou de phrase.
Anthologie : recueil de textes ou d'extraits littéraires sélectionnés autour d'une thématique commune.
Antihéros ou antihéroïne : personnage qui n'a pas les caractéristiques d'un héros traditionnel (le courage, l'intelligence, l'accomplissement d'exploits, etc.).
Antiphrase : phase ironique qui dit le contraire de ce qu'elle laisse entendre (voir ).
Antithèse Figure de style : rapprochement de deux éléments opposés.
Antonyme : mot de sens contraire à un autre.
Apologue : court récit allégorique à but didactique.
Apostrophe : figure de rhétorique par laquelle l'orateur interpelle directement une personne ou une chose personnifiée.
Art poétique : ensemble de règles et de principes visant à créer de la beauté, un poème de qualité.
Assonance Figure de style : répétition d'un son vocalique (voyelle).
Attaque : début d'un article qui vise à accrocher l'attention du lecteur.
Auteur : personne réelle qui a écrit un livre (à ne pas confondre avec le ).
Autobiographie : (du grec auto = « soi », bio = « vie », graphie = « écriture ») récit qu'une personne fait de sa propre vie.
Autofiction : récit mêlant fiction et autobiographie.
Autoportrait : portrait qu'une personne fait d'elle‑même.
Avatar : à l'origine, l'une des incarnations de Vishnou dans la religion hindoue. Par extension, il s'agit de quelque chose qui nous représente : un personnage virtuel par exemple.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

B

Biographie : récit de la vie d'une personne par une autre personne.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

C

Cadre spatio-temporel : lieu où et époque durant laquelle se déroule l'histoire.
Calligramme : poème écrit de manière à ce que le texte forme un dessin.
Caractérisation directe : portrait physique et psychologique d'un personnage.
Caractérisation indirecte : c'est au lecteur de construire le portrait du personnage grâce aux indices laissés par l'auteur (gestes, langage, attitudes, émotions, etc.).
Cartel : petit panneau présentant une œuvre d'art.
Champ lexical : ensemble de mots qui se rapportent à un même thème.
Chapô (ou chapeau) : court texte qui introduit le contenu d'un article et répond aux questions : qui ? quand ? quoi ? où ?
Chute : fin inattendue dans un poème ou une nouvelle.
Classe grammaticale : classement d'un mot selon sa nature : nom, verbe, adjectif, adverbe, etc.
Classicisme : mouvement littéraire du XVIIe siècle caractérisé par le respect de règles et codes d'écriture.
Comparaison Figure de style : procédé qui consiste à rapprocher deux éléments (le comparé et le comparant) à l'aide d'un outil de comparaison (comme, tel que, etc.).
Concession : admettre en partie la thèse adverse pour mieux la réfuter ensuite.
Connecteur logique : terme qui établit un lien logique (cause, conséquence, but, etc.) entre deux énoncés. Il souligne la cohérence du texte argumentatif.
Connotation : sens qui vient s'ajouter au sens premier d'un mot (voir ).
Convaincre : chercher à emporter l'adhésion de l'interlocuteur à l'aide d'arguments logiques, rationnels (voir ).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

D

Déduction : raisonnement partant d'une vérité générale pour démontrer des conséquences particulières (voir ).
Délibération : peser le pour et le contre pour prendre une décision.
Dénotation : sens premier d'un mot, tel qu'il apparait dans le dictionnaire (voir ).
Dénouement : résolution du nœud de l'intrigue.
Dérivation : procédé de formation des mots par ajout de préfixes et / ou de suffixes.
Désignation : identité d'un personnage (nom, âge, catégorie sociale, etc.).
Destinataire : personne à qui l'on s'adresse.
Discours direct : propos rapportés tels qu'ils auraient pu être formulés oralement (ponctuation du dialogue).
Discours indirect : propos rapportés dans une proposition subordonnée.
Discours indirect libre : propos reformulés par le narrateur ou la narratrice et rapportés sans marque de subordination ni verbe introducteur.
Discours rapporté : transcription des paroles dites par une autre personne. Le discours peut être reproduit tel quel (voir ), retranscrit par la subordination (voir ) ou rapporté de façon intermédiaire (voir ).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

E

Ellipse : dans un récit, fait de passer sous silence certains événements par un saut dans le temps.
Éloge : texte qui célèbre quelqu'un ou quelque chose (voir ).
Éloquence : art de bien manier la parole, de convaincre et de persuader par le discours.
Émotion : réaction corporelle et affective.
Enjambement : en poésie, lorsqu'un groupe syntaxique déborde sur le vers suivant de façon symétrique.
Épistolaire : relatif à la correspondance par lettres.
Éponyme : adjectif pour qualifer un personnage donnant son nom à l'œuvre.
Dom Juan
Éthique : ensemble de conceptions morales.
Excipit (ou Explicit) : fin du récit.
Exorde : introduction ou première partie d'un discours.
Expansion du nom : apporte une information supplémentaire au nom auquel elle se rapporte (par exemple : une qualité, un lieu, une apparence, etc.).
Externe (focalisation) : raconter de manière neutre, sans avoir accès à l'intériorité des personnages (voir ).
Explicite : qui est exprimé clairement (voir ).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

F

Fable : court récit, souvent en vers, qui illustre une moralité.
Fabuliste : auteur de fables.
Fake news : infox en français (voir ).
Focalisation : œil au travers duquel on raconte le récit (voir , , ).
Forme d'un texte : type de texte : pièce de théâtre, article, dialogue, poème, bande dessinée, etc.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

G

Genre littéraire : qui détermine la forme d'écriture (récit, théâtre, poésie, argumentation).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

H

Hommage : propos élogieux visant à faire part de son respect, son admiration et sa reconnaissance à une personne (voir ).
HyperboleFigure de style : exagération, amplification de la réalité.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

I

Imitation : reproduction volontaire.
Implicite : qui n'est pas exprimé clairement, qui est sous‑entendu (voir ).
Incipit : début du récit.
Influenceur : personne qui, via les réseaux sociaux, influence l'opinion, le comportement et la consommation de son audience.
Infodémie : mot-valise composé de information et pandémie. Diffusion rapide d'informations fausses à propos d'une pandémie.
Information : renseignement communiqué par une agence de presse, un journal, une radio, etc.
Infox : mot-valise composé de info et intox. Fausse information, délibérément mensongère ou incomplète, donc biaisée. Équivalent français de fake news.
Interne (focalisation) : raconter à travers les yeux d'un seul personnage (voir ).
Interpellation (procédés) : adresses au lecteur pour le convaincre ou le persuader (anaphore, question rhétorique, pronoms de 2e personne, etc.).
Intrigue : ensemble des événements qui forment l'action d'une pièce de théâtre, d'un roman ou d'un film.
Introspection : littéralement, « regarder à l'intérieur », il s'agit donc de l'activité psychologique consistant à observer et analyser ses émotions et perceptions, avec honnêteté.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

L

Lyrisme : registre s'appuyant sur l'expression des sentiments personnels, à la première personne.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

M

Manifeste : proclamation écrite du programme d'un groupe.
Manuscrit : écrit à la main.
Mélioratif : lexique positif, valorisant.
MétaphoreFigure de style : association de deux réalités sans élément de comparaison.
Le train serpente entre les montagnes (métaphore).
Le train avance comme un serpent entre les montagnes (comparaison).
Modalisation : ensemble de procédés qui marquent un jugement de l'énonciateur.
Moralité : enseignement à tirer d'une fable.
Mot composé : mot complexe, formé de plusieurs radicaux.
Mot dérivé : mot complexe formé par l'ajout de préfixes et / ou suffixes à un radical (voir , ).
Mythe : récit légendaire ayant une signification symbolique, qui met en scène des héros et des dieux.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

N

Narrateur : personnage qui raconte l'histoire (à ne pas confondre avec l'). On distingue le narrateur interne (un personnage du récit) du narrateur extérieur au récit.
Négritude : mouvement littéraire politique anticolonialiste et mené par Aimé Césaire qui revendique l'égale dignité des cultures.
Note d'intention : texte structuré d'une page pour présenter un projet auprès d'un partenaire et le convaincre de son intérêt en vue d'obtenir son soutien.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

O

Objectif : neutre, sans préjugé, impartial (voir ).
Ode : éloge poétique adressé à la personne ou à la chose que l'on célèbre (voir ).
Omniscient(e) (focalisation) : raconter en connaissant tout d'une scène, voire plus que les personnages (voir ).
OxymoreFigure de style (nom masc.) : rapprochement de deux termes opposés dans un groupe de mots.
une obscure clarté (Corneille, Le Cid).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

P

Pathétique : tonalité qui suscite la pitié.
Pause : description ou commentaire qui suspend le récit.
Péjoratif : lexique négatif, dévalorisant.
PériphraseFigure de style : remplace un élément par une expression.
Péroraison : conclusion ou dernière partie d'un discours.
PersonnificationFigure de style : donne des caractéristiques humaines à un élément non humain.
Persuader : chercher à emporter l'adhésion de l'interlocuteur en utilisant les émotions (voir ).
Photogramme : image photographique d'un film.
Plaidoyer : discours pour défendre une personne ou une idée.
Poème en prose : inventé au XIXe siècle, poème sans vers ni rimes qui suscite un effet poétique par son travail sur les sonorités.
Point de vue : 1. Un récit peut être raconté en point de vue interne, externe ou omniscient. 2. En argumentation, désigne un avis, une opinion.
Polysémie : qui a plusieurs sens.
Préface : texte en début de livre pour le présenter.
Préfixe : élément placé avant le radical pour former un mot dérivé (voir , ).
Presse : ensemble des médias diffusant l'information journalistique (presse écrite, télévision, radio, etc.) et ensemble des publications périodiques.
Procédés d'écriture : moyens de l'auteur pour élaborer son texte : figures de style, catégories grammaticales, ponctuation, etc.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Q

Question rhétorique Figure de style : fausse question dont la réponse est évidente ou implicite. Elle a une valeur argumentative.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

R

Radical : noyau d'un mot, auquel peuvent se greffer les suffixes et les préfixes.
Réalisme : mouvement littéraire de la seconde moitié du XIXe siècle dont l'objectif est de faire vrai en décrivant scènes et personnages vraisemblablement.
Récit : narration d'événements réels ou fictifs, dans le passé.
Réquisitoire : discours pour prouver la culpabilité de quelqu'un ou l'absence de valeur d'une thèse.
Résilience : capacité d'un individu à vivre normalement malgré une grande souffrance ou un traumatisme.
Rhétorique : art de s'exprimer, d'organiser son discours.
Romantisme : mouvement artistique de la première moitié du XIXe siècle fondé sur l'expression du moi, le lyrisme, les sentiments, le renouveau des règles et des codes.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

S

Scène : 1. Au théâtre : espace de jeu des acteurs (plateau). 2. Sous-division d'un acte.
Sensation : impression produite sur les cinq sens.
Sentiment : perception physique, intellectuelle ou affective.
Situation d'énonciation : contexte de production d'un énoncé (qui parle ? à qui ? où ? quand ? pourquoi ?).
Spleen : ennui, mélancolie, sans origine précise.
Source : origine d'une information.
Subjectif : relatif à une personne en particulier, à son affectivité. Partial (voir ).
Substituts nominaux et pronominaux : noms ou pronoms utilisés pour remplacer un nom et éviter ainsi la répétition dans un texte.
Suffixe : élément placé après le radical pour former un mot dérivé (voir , ).
Synonyme : mot de sens identique à un autre.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

T

Témoignage : récit d'une personne décrivant un événement ou un fait qu'elle a vécu ou auquel elle a assisté.
Thèse : en argumentation, désigne l'idée que l'on défend.
Tonalité : procédés qui provoquent un effet sur le lectorat ou le public (comique, tragique, pathétique, etc.).
Tragique : qualifie un texte dans lequel les personnages sont condamnés par la fatalité.
Type de phrase : interrogative, injonctive, déclarative ou exclamative.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

V

Vernissage : inauguration d'une exposition.
Vers libre : inventé à la fin du XIXe siècle, vers qui ne se repère que par le retour à la ligne, sans décompte des syllabes.

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.