Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le système productif viticole Bordeaux-Aquitaine
P.174-176

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Étude de cas 1


Le système productif viticole Bordeaux-Aquitaine






Le bassin de production Bordeaux-Aquitaine regroupe plusieurs vignobles (le Bordelais, Bergerac‑Duras, Marmande et Buzet), animés par des acteurs nombreux, publics et privés. Il forme l’un des premiers systèmes productifs viticoles de France du point de vue de la production et de la valeur des vins.

Le bassin de production Bordeaux‑Aquitaine

Bordeaux
  • Départements concernés : Gironde, Dordogne, Lot‑et‑Garonne.
  • Vignobles : Bordeaux, Bergerac, Duras, Marmande, Buzet.
  • Appellations : Sauternes, Monbazillac, Saint‑Émilion, etc.

Quelles sont les stratégies des acteurs pour assurer le dynamisme de ce système productif et maintenir sa place à toutes les échelles ?

A
Répondre à une demande désormais mondialisée


1
Un système productif original : le vignoble de vin liquoreux

Un système productif original : le vignoble de vin liquoreux
vendange
château d’Yquem

2
La notoriété des terroirs de liquoreux des vignobles aquitains

Yquem est un grand cru de vin liquoreux de Sauternes, classé depuis 1855. Pour les amateurs de vins du monde entier, c’est un « mythe », « LE » vin qu’il faut avoir bu une fois dans sa vie. Il représente l’excellence avec de très petits rendements, une sélection des meilleurs raisins pour réaliser un vin unique, vendu plusieurs centaines d’euros la bouteille. Le domaine, certaines années, préfère ne pas produire de vin liquoreux si la qualité n’est pas satisfaisante, comme en 2012. Propriété du groupe Louis Vuitton Moët et Hennessy (LVMH), il est ouvert aux visites depuis 2016.


Grégoire Berche, « Le vin liquoreux, un produit de terroir en marge dans la hiérarchie vitivinicole française », 16 décembre 2016

3
Une production en progression

Le bilan 2017 de la commercialisation des vins de Bordeaux a été dévoilé hier à Paris : […] 645 millions de bouteilles […] pour une valeur de 3,93 milliards d’euros (+8 % par rapport à 2016). 46 % des vins de Bordeaux sont commercialisés via les hyper et supermarchés, qui restent le 1er circuit de commercialisation des vins de Bordeaux en France. […] En 2017, Bordeaux a exporté 290 millions de bouteilles, […] (+7 %) pour une valeur de 2,02 milliards d’euros (+14 %). L’export représente 44 % des volumes commercialisés en 2017.


Jean-Pierre Stahl, France 3 Aquitaine, 14 mars 2018

4
Le village de Saint-Émilion, AOC grand cru et classé au patrimoine mondial de l’Unesco

Le village de Saint-Émilion
1
2
3

5
Les acquisitions de vignobles bordelais par des investisseurs chinois

En 2018, un total de 140 propriétés viticoles bordelaises appartiennent à des Chinois, selon le conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux. Timidement à partir de 2008 et de façon plus prononcée depuis 2011, les hommes d’affaires de la puissance communiste ont jeté leur dévolu sur les vignes bordelaises. Laurence Lemaire, auteure de « Le Vin, le Rouge, la Chine » […], précise que 155 châteaux ont été repris par des Chinois à ce jour, dont environ 140 dans le Bordelais. « Pour les Chinois, ajoute‑t‑elle, une bouteille de bordeaux, c’est beaucoup plus prestigieux que le bourgogne, l’anjou ou le languedoc, ces deux derniers sont d’ailleurs peu connus d’eux. De la France, ils connaissent Paris et Bordeaux. » […] Les acquisitions progressent sans conteste, mais ne représentent aujourd’hui que 3 % des surfaces viticoles, si on les rapporte aux 7 000 propriétés viticoles du Bordelais. […] Le profil des acquéreurs s’est professionnalisé. Les propriétaires actuels « ont des réseaux importants de distribution en Chine et ils y exportent quasiment tout, ainsi qu’une partie aux États‑Unis. Environ 10 % sont vendus en France », calcule la spécialiste.


Elsa Provenzano, « Quelque 140 propriétés viticoles appartiennent à des investisseurs chinois », 20 minutes, 14 mars 2014

Numérique


Explorez les sites Internet des prestigieux vignobles du Bordelais.

Bientôt disponible !

Questions

1. Montrez que le vin de Bordeaux est un produit mondialisé. (Doc. 2 et 3)

2. En quoi le processus décrit s’appuie‑t‑il sur des facteurs physiques et des savoir‑faire locaux ? (Doc. 1)

3. Quelle est la stratégie du domaine du château d’Yquem ? (Doc. 2)

4. Sur quelles activités repose l’économie de Saint‑Émilion ? (Doc. 4)

5. Justifiez l’affirmation suivante : la réussite du vignoble bordelais se fonde tant sur une insertion mondiale que sur la valorisation d’atouts locaux. (Doc. 1 à 5)
Voir les réponses

Changer d'échelle

6. Du local au national Citez un autre vin français connu mondialement.


7. Du local au national Donnez un exemple d’une autre production non agricole reposant sur une labellisation locale.
Voir les réponses

B
Innover, s’adapter, s’intégrer : une exigence pour les producteurs


6
Une campagne de marketing territorial

affiche campagne internationale vins de Bergerac et de Duras

7
Vers une viticulture durable ?

L’Agriculture biologique séduit depuis tout juste une décennie le plus célèbre vignoble de l’hexagone. […] « On est face à un véritable phénomène qui se traduit par une accélération des conversions, en hausse de 30 % chaque année » […] illustre Louis Fleury, directeur marketing et développement à la Chambre d’agriculture de Gironde. […] La première motivation invoquée reste la protection de la santé des vignerons directement impactés par l’utilisation de produits phytosanitaires […]. L’autre attrait pour le bio tient à la qualité des vins produits. Et à la notion de vins de terroir qu’elle semble appeler, aux dires des vignerons. « Le bio implique un retour du vigneron dans les vignes pour travailler les sols. La vigne révèle de façon plus évidente le terroir » analyse Olivier Chéty, propriétaire du château Haut Colombier […] dont les 35 hectares ont été certifiés AB. […] La volonté de la Chambre d’agriculture est d’accompagner tous les agriculteurs vers une démarche environnementale, le label AB étant une certification au milieu d’autres labels publics.


Idelette Fritsch, « Les vins de Bordeaux misent sur le bio », Terre de vins, 16 décembre 2018

8
Les 5 plus grands bénéficiaires des aides européennes autour de Saint‑Émilion

Les 5 plus grands bénéficiaires des aides européennes autour de Saint-Émilion

Questions

8. Analysez l’affiche. Par qui est‑elle produite ? Dans quel but ? (Doc. 6)

9. Pourquoi peut‑on parler d’une transition vers la durabilité du vignoble bordelais ? (Doc. 7)

10. Relevez les acteurs qui se mobilisent pour assurer la compétitivité des vignobles. (Tous les documents)
Voir les réponses

Changer d'échelle

11. Du local au national Quel autre grand secteur agricole fait partie des principaux bénéficiaires de la PAC en France ?
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.