MÉTHODE
COMMENTAIRE


FICHE 3

Rédiger l’introduction et la conclusion




VÉRIFIER

Voir les réponses

3
★☆☆
Choisissez la ou les bonnes réponses et expliquez vos choix.

1. Où trouver les informations me permettant de faire l’amorce de l’introduction ?
Dans les notes de vocabulaire.     Dans la légende.
Dans le chapeau introductif.     Dans le texte.


2. Quels sont les enjeux de l’introduction ?
Caractériser le texte.    Proposer une problématique.
Proposer un plan détaillé complet.    Formuler les axes du commentaire.


3. Quels sont les enjeux de la conclusion ?
Faire état des réponses successives apportées à la problématique.    Poursuivre l’analyse et l’interprétation du texte.
Proposer une « ouverture ».

RETENIR

La rédaction de la conclusion

Après avoir rédigé l’introduction au brouillon, la conclusion peut aussi être rédigée. Elle est composée de deux temps :

1
Un temps de clôture

C’est le bilan du commentaire, le rappel des principales idées qui ont fourni une réponse à la problématique.

Il est inutile de proposer une autre analyse et de citer le texte dans la conclusion.


2
Un temps d’ouverture

C’est une proposition d’élargissement du commentaire. On peut ainsi comparer le texte étudié avec un autre texte de la même œuvre, du même auteur, du même chapitre, du même courant ; évoquer la vie de l’auteur ; procéder à une comparaison entre les propos du texte et notre présent ; ou exprimer un point de vue personnel.

La rédaction de l’introduction

Après avoir formulé la problématique, les axes et les arguments, la rédaction débute. La première étape correspond à la rédaction au brouillon, puis « au propre » de l’introduction. L’introduction se rédige en trois étapes principales :

1
L’amorce

C’est une présentation « générale » du texte. Il s’agit brièvement de mentionner les éléments qui déterminent le texte : le nom de l’auteur, le genre et le titre de l’œuvre dont le texte est extrait, l’année de publication, éventuellement la période historique durant laquelle l’œuvre a été publiée ou le mouvement littéraire auquel l’auteur est associé. On s’appuie ici sur le paratexte, la légende et la mention de l’objet d’étude sur l’en-tête du sujet.

Cette première étape peut constituer un premier paragraphe, ou être adjointe aux étapes suivantes de sorte que l’introduction constitue un paragraphe unique.


2
La caractérisation du texte

C’est une présentation « précise » du texte, qui montre sa particularité. On s’appuie donc sur les prises de notes pour évoquer le thème du texte, sa forme et/ou son type, et, en fonction de son genre, d’autres caractéristiques importantes. L’exploitation du chapeau introductif peut être nécessaire pour situer le passage dans l’œuvre.

La caractérisation du texte est suivie de l’annonce de la problématique ; ces deux temps doivent s’enchaîner naturellement.

Pour signifier le lien entre la caractérisation du texte et l’annonce de la problématique, il est pertinent de ne rédiger ici qu’un seul paragraphe.

La problématique est formulée sous forme de question directe ou indirecte. (voir p. 554)


3
L’annonce des parties du commentaire

C’est la « table des matières