Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


MÉTHODE
COMMENTAIRE


FICHE 3

Rédiger l’introduction et la conclusion




OBSERVER

Voir les réponses

1
★☆☆ Les mots « introduction » et « conclusion » sont hérités du latin. Observez leur étymologie et expliquez en quelques mots le rôle de ces deux étapes de la rédaction du commentaire littéraire.

1. d’intro (vers l’intérieur) et dūcere (conduire) ;

2. de cum (ensemble) et claudēre (fermer).
Voir les réponses

2
★☆☆

a. Parmi ces synonymes des mots « introduction » et « conclusion », lesquels rendent compte du rôle de ces deux étapes ?

b. Qu’ont en commun tous les mots que vous avez choisis ?


1. Introduction : préambule, intronisation, préface, prologue, insertion, implantation, exposition, exorde, intrusion.

2. Conclusion : péroraison, règlement, épilogue, dénouement.

RETENIR

La rédaction de l’introduction

Après avoir formulé la problématique, les axes et les arguments, la rédaction débute. La première étape correspond à la rédaction au brouillon, puis « au propre » de l’introduction. L’introduction se rédige en trois étapes principales :

1
L’amorce

C’est une présentation « générale » du texte. Il s’agit brièvement de mentionner les éléments qui déterminent le texte : le nom de l’auteur, le genre et le titre de l’œuvre dont le texte est extrait, l’année de publication, éventuellement la période historique durant laquelle l’œuvre a été publiée ou le mouvement littéraire auquel l’auteur est associé. On s’appuie ici sur le paratexte, la légende et la mention de l’objet d’étude sur l’en-tête du sujet.

Cette première étape peut constituer un premier paragraphe, ou être adjointe aux étapes suivantes de sorte que l’introduction constitue un paragraphe unique.


2
La caractérisation du texte

C’est une présentation « précise » du texte, qui montre sa particularité. On s’appuie donc sur les prises de notes pour évoquer le thème du texte, sa forme et/ou son type, et, en fonction de son genre, d’autres caractéristiques importantes. L’exploitation du chapeau introductif peut être nécessaire pour situer le passage dans l’œuvre.

La caractérisation du texte est suivie de l’annonce de la problématique ; ces deux temps doivent s’enchaîner naturellement.

Pour signifier le lien entre la caractérisation du texte et l’annonce de la problématique, il est pertinent de ne rédiger ici qu’un seul paragraphe.

La problématique est formulée sous forme de question directe ou indirecte. (voir p. 554)


3
L’annonce des parties du commentaire

C’est la « table des matières » du commentaire. Elle présente les grandes étapes de la réponse à la problématique. On rédige alors une phrase par partie annoncée, ou une seule phrase ponctuée de connecteurs logiques.
→ ex. : « Tout d’abord », « ensuite », « enfin »

Seuls les axes sont annoncés ; il est inutile de mentionner les sous‑parties.

La rédaction de la conclusion

Après avoir rédigé l’introduction au brouillon, la conclusion peut aussi être rédigée. Elle est composée de deux temps :

1
Un temps de clôture

C’est le bilan du commentaire, le rappel des principales idées qui ont fourni une réponse à la problématique.

Il est inutile de proposer une autre analyse et de citer le texte dans la conclusion.


2
Un temps d’ouverture

C’est une proposition d’élargissement du commentaire. On peut ainsi comparer le texte étudié avec un autre texte de la même œuvre, du même auteur, du même chapitre, du même courant ; évoquer la vie de l’auteur ; procéder à une comparaison entre les propos du texte et notre présent ; ou exprimer un point de vue personnel.

VÉRIFIER

Voir les réponses

3
★☆☆
Choisissez la ou les bonnes réponses et expliquez vos choix.

1. Où trouver les informations me permettant de faire l’amorce de l’introduction ?
Dans les notes de vocabulaire.     Dans la légende.
Dans le chapeau introductif.     Dans le texte.


2. Quels sont les enjeux de l’introduction ?
Caractériser le texte.    Proposer une problématique.
Proposer un plan détaillé complet.    Formuler les axes du commentaire.


3. Quels sont les enjeux de la conclusion ?
Faire état des réponses successives apportées à la problématique.    Poursuivre l’analyse et l’interprétation du texte.
Proposer une « ouverture ».

S'EXERCER

Voir les réponses

4
★☆☆ Proposez une amorce d’introduction pour chacun des textes suivants.

1. Légende : Robert Merle, La Mort est mon métier, 1952 ; Chapeau : Fausses mémoires et vrai roman, le livre de Merle s’inspire de la vie de Rudolf Höss, commandant des camps d’extermination d’Auschwitz‑Birkenau. Il s’agit ici de l’incipit du roman.

2. Légende : Yasmina Reza, Art, 1994 ; Chapeau : Cet extrait correspond à la scène d’exposition de la pièce de théâtre.

3. Légende : Annie Ernaux, La Femme gelée, 1981 ; Chapeau : Dans ce passage de son roman autobiographique, l’auteure évoque les premiers mois, frustrants, qui suivent son mariage.
Voir les réponses

5
★☆☆

a. Quels types d’informations ce début d’introduction donne‑t‑il ?

b. Quelles en sont les étapes ?

c. Réécrivez ce texte en le simplifiant.
  Andromaque est une pièce de théâtre écrite par le dramaturge Jean Racine ; elle a été représentée pour la première fois en 1667. Il s’agit d’une tragédie, genre littéraire dont Racine est l’un des plus grands représentants. La pièce a été écrite sous le règne de Louis XIV, dans la période la plus féconde du classicisme, mouvement littéraire dont les maîtres‑mots sont « rigueur », « harmonie » et « bienséance ».
  Quatre personnages sont au cœur de la pièce : l’héroïne éponyme Andromaque, Pyrrhus, Hermione et Oreste. Ce dernier arrive en Épire, au seuil de l’œuvre, pour deux raisons. La première est officielle : il est dépêché par les Grecs qui lui demandent de reprendre à Pyrrhus le jeune Astyanax, dernier Troyen et fils d’Andromaque et Hector ; la seconde est officieuse : il espère conquérir enfin le cœur d’Hermione, promise à Pyrrhus qui la dédaigne pour Andromaque, sa captive. Le passage que nous allons étudier correspond aux premiers échanges entre Andromaque et Pyrrhus ; ce dernier procède à un chantage : il sauvera Astyanax si sa mère daigne l’épouser. Andromaque, digne, s’y refuse.
Voir les réponses

6
★★☆

À partir des notes suivantes (voir Fiche p. 568), rédigez le début d’une introduction.


Pierre Corneille / Polyeucte / 1641 / tragédie / thème = martyre de P ss règne de l’empereur romain Valérien / Acte IV, sc. 2 / monologue ss forme de stances → en vers (5 alex. + 5 octosyll.) x 5 + 6 alex. 56 vers / P = en prison, va recevoir visite de sa femme : Pauline → elle veut le convaincre de renier Dieu, religion chr. / extrait = P. rassemble ses forces pour affronter Pau. → sa foi est + forte que tt.
Voir les réponses

7
★★☆

À partir des notes suivantes, rédigez la fin de l’introduction de l’exercice 6.


pb = En quoi ces stances st-elles celles d’1 homme déterminé ? plan = stances de P. st express° de → I. sa lutte vs. plaisirs de la vie : P. envisage bonheur céleste qu’il préfère au bonheur terrestre ; II. son courage et de sa foi : P. accepte de mourir en martyr ; III. sa déterminat° à affronter Pau : elle ne le convaincra pas
Voir les réponses

8
★★☆

Exercez-vous à la rédaction d’une annonce de plan.


1. I. La lettre d’un amoureux désespéré... ; II. qui, en réalité, est un libertin manipulateur (Pierre Choderlos de Laclos, Lettre XLVIII, Les Liaisons dangereuses, 1782)
2. I. Un sonnet lyrique ; II. La peinture d’un amour dévorant ; III. Un poème d’une profonde universalité (Louise Labé, « Je vis, je meurs », Œuvres, 1555)
Voir les réponses

9
★★☆

À partir du plan 2 de l’exercice 8 et après avoir lu le sonnet de Louise Labé, rédigez la conclusion du commentaire de ce poème.

Voir les réponses


 ► Vers le bac 


10
★★☆

Après avoir lu le poème et les indications ci-dessous, rédigez l’introduction d’un commentaire.
  • Problématique : « En quoi ce sonnet est‑il élégiaque ? »
  • Plan : I. L’expression d’une nostalgie douloureuse ;
    II. L’opposition entre deux mondes.

Depuis que j’ai laissé mon naturel séjour,
Pour venir où le Tibre1 aux flots tortus2 ondoie,
Le ciel a vu trois fois par son oblique voie
Recommencer son cours la grandlampe du jour.

Mais j’ai si grand désir de me voir de retour
Que ces trois ans me sont plus qu’un siège de Troie,
Tant me tarde, Morel3, que Paris je revoie,
Et tant le ciel pour moi fait lentement son tour.

Il fait son tour si lent, et me semble si morne,
Si morne et si pesant, que le froid Capricorne4
Ne m’accourcit5 les jours, ni le Cancer6 les nuits.

Voilà, mon cher Morel, combien le temps me dure
Loin de France et de toi, et comment la nature
Fait toutes choses longues aveques mes ennuis.

Joachim du Bellay, Les Regrets, sonnet XXXVI, 1558, édition de Sylvestre de Sacy © Éditions Gallimard.


1. Fleuve romain.
2. Tordus, tortueux.
3. Ami de Joachim du Bellay.
4. Constellation associée à l’hiver.
5. Raccourcit.
6. Constellation associée à l’été.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?