Repères histoire


Le Moyen Âge : l’unification d'une société chrétienne




Ce qu'il faut retenir

FR.ReperesHistoriques1
Voir les réponses

1
Au Moyen Âge, parle-t-on la même langue partout en France ?


2
Texte A
Quels mots reconnaissez-vous facilement ?


3
Rédigez une synthèse sur le rôle de l’Église au Moyen Âge, sur le plan politique, militaire et culturel.



L’unification progressive autour des rois chrétiens

Le royaume se définit par son identité chrétienne à partir du baptême de Clovis en 496. Mais les rois français sont souvent en opposition avec la papauté, car ils souhaitent contrôler le clergé du royaume : c’est le gallicanisme. Les chansons de geste entretiennent le mythe de Charlemagne victorieux, convertissant les Sarrasins, c’est-à-dire les musulmans. Du XIe au XIIIe siècle, les rois participent aux croisades en Orient, qui se soldent par des échecs cuisants.

L’enjeu majeur de la royauté est de fédérer autour d’elle les grands seigneurs, qui ont le pouvoir sur leur domaine. À l’extinction de la lignée des Carolingiens, Hugues Capet, comte de Paris, est élu roi. Afin d’obtenir une légitimité face aux autres seigneurs, il se fait sacrer par le pape.

Le clergé, gardien des savoirs

Les membres du clergé sont lettrés. Les prêtres parlent et écrivent le latin, ce qui leur permet de connaître les textes antiques et religieux.

L’Église est la principale commanditaire des artistes : la plupart des œuvres (littéraires, artistiques, architecturales) sont religieuses.

Pour enseigner l’histoire religieuse, l’Église recourt aux images (vitraux, bibles illustrées, livres d’heures). C’est le cas de ce livre d’heures (► Doc. 4) qui privilégie l’image par rapport au texte.

La première université ouvre ses portes à Paris au XIII