Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus





Un autre regard sur le chapitre 16




PORTRAIT

Gregory Goodwin Pincus et la pilule contraceptive


Plaquettes de pilules contraceptives.

Plaquettes de pilules contraceptives.

Une plaquette correspond à un cycle. La première pilule est mise au point par G. Pincus.

1951

Début des recherches sur la contraception hormonale

1956

Mise au point de la première pilule contraceptive

1960

Première mise sur le marché de la pilule comme contraceptif aux États-Unis

Cliquez ici pour mieux le connaître.

Gregory Goodwin Pincus (1903-1967) est un médecin et physiologiste américain. Il vient d’une famille d’agriculteurs. Il s’intéresse à la fonction de reproduction et aux processus hormonaux impliqués. Ses travaux préfigurent la notion de mère porteuse et de clonage. De plus, il travaille à la recherche de substances capables d’inhiber l’ovulation chez l’animal et identifie ainsi la progestérone. Il collabore ensuite avec John Rock à la mise au point d’une pilule contraceptive. Son travail est largement inspiré et encouragé par Margaret Sanger, une active militante du droit à la contraception pour les femmes. L’invention de la pilule jouera un rôle important dans la libération des femmes et la révolution sexuelle dans le monde occidental au XXe siècle.

Gregory Goodwin Pincus
PERSPECTIVE

Umut, premier « bébé-médicament » ou « bébé double espoir »




Umut est le résultat d’un diagnostic préimplantatoire (DPI) avec double sélection. La première selection visait à ne garder, parmi les embryons obtenus par FIVETE, que ceux ne portant pas la maladie génétique de la famille. La seconde visait à sélectionner un embryon dont les cellules souches (du cordon ombilical) étaient compatibles avec la moelle osseuse de sa sœur malade, permettant ainsi une greffe.

Cette double sélection a été autorisée par la loi de bioéthique, même si le problème de la sélection des embryons compatibles a fait débat : à quel moment entre-t-on dans l’eugénisme ? Quelles conséquences psychologiques sur le « bébé-médicament » si la greffe ne fonctionne pas ?

En France, seule une dizaine de « bébés-médicaments » ont vu le jour depuis Umut. Les 2 hôpitaux français en charge de ces techniques y ont presque renoncé en 2014 face aux coûts et faute de résultats suffisants. Des études au cas par cas pourront éventuellement donner lieu à de nouveaux DPI de ce type.

Umut, le premier bébé-médicament

Un enfant pouvant en sauver un autre.

Le 26 janvier 2011 naissait Umut, le premier « bébé-médicament » français qui a pu sauver sa sœur, atteinte de bêta-thalassémie et dont la survie nécessitait une greffe de moelle osseuse. Ce bébé a été conçu par FIVETE.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’assistance médicale à la procréation.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?