Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Texte et image

Le déluge

DYS

L’épopée de Gilgamesh

Irrités par le comportement orgueilleux des hommes, les dieux ont décidé de les anéantir en les noyant sous un déluge d’eau. Mais Enki-Éa, le dieu de l’eau, et créateur de l’humanité, n’est pas d’accord avec cette décision. Il prévient un homme bon et respectueux des dieux, nommé Outa-napishti, et lui donne des instructions pour survivre puis faire renaitre la vie sur terre.
1
«V
oici ce que tu vas faire. Commence par démolir ton palais et récupères-en le bois. […] Utilise-le pour construire ton refuge : une Arche1, en forme de cube, de soixante mètres d’arête2. Répartis sa hauteur sur sept étages, autour d’un mât central qui servira de support. Aménage neuf chambres par niveau où tu entreposeras tout ce qu’il te faut pour vivre, à ta femme et à toi. Ensuite, attends mon signal. […] La fin du monde est proche. »
  Tu3 imagines mon trouble, après une telle révélation ! ajoute Outa-napishti. Mais pas un instant je n’ai douté de mon dieu et j’ai suivi tous ses conseils, sans le moindre regret. […] Je compris ainsi l’intention d’Éa. Il me confiait, à moi, la mission de faire naître de l’épreuve une nouvelle humanité. […]
  Posément, je fis le tour de mon royaume. Je visitai mes troupeaux et mes parcs animaliers. J’y prélevai un couple de chaque espèce domestique et sauvage. Je les installai dans tous les compartiments de l’Arche […]. Puis je fis monter mon épouse bien-aimée. Je refermai l’écoutille4 sur nous et la calfeutrai5 soigneusement, avec de la filasse6 et du goudron.
  Le compte à rebours était lancé. Nous attendions le grand commencement.
  Tout se figea soudain. Les bêtes et les choses savaient et se taisaient. Alors un choc sourd, au fin fond de l’espace, fracassa les digues7 du ciel et toutes ses réserves d’eau douce roulèrent en grondant, déchiquetèrent la voûte céleste et s’abattirent sur la terre.
  Les villes furent balayées d’un coup et les hommes, hachés comme de la paille. Rien ne résista. Tout fut broyé, battu, liquéfié8. La nuit noircissait le monde, et les épées de la pluie saignaient l’obscurité à blanc.
  Même les dieux étaient terrifiés par ce qu’ils avaient provoqué. Ils en avaient perdu le contrôle et Déluge, tel un jeune monstre, n’obéissait qu’à lui-même et s’en donnait à coeur joie.
  L’Arche résistait bien. La crue9 l’avait emportée et elle dérivait, bercée par le flot du nouvel océan.
  Mon heure était venue. […] Dans chaque loge, je recueillais la peur, la cruauté, la fourberie10, la panique, la brutalité, la soumission. En échange, j’offrais des contraires : la confiance, la bonté, la franchise, le calme, la douceur, l’indépendance. […] J’accomplissais ainsi la mission confiée par Éa : enfanter une vie nouvelle qui, peu à peu, se rassemblait dans mon coeur.
  Lorsque j’eus terminé, je fis sauter l’écoutille et sortis à l’air libre. Dehors, un océan jaune s’étendait à perte de vue et des montagnes, ça et là, crevaient les eaux et pointaient leurs doigts vers le ciel.
  [Outa-napishti envoie une colombe puis une hirondelle pour annoncer qu’une vie nouvelle est prête à se développer. Les deux oiseaux reviennent à l’arche.]
  Enfin, je libérai un corbeau en lui disant : « Tu es robuste et perspicace. Va ! Trouve un rivage et installe-toi sur la terre. » Le corbeau reprit sa liberté et ne revint jamais.
  Peu après, mon vaisseau11 s’échoua sur une rive. […] Arrivé à terre, je dressai un bûcher pour remercier les dieux. Roseau, cèdre, myrte12. Le parfum de la fumée les surprit et ils arrivèrent en se bousculant pour avoir l’explication de ce mystère.
  « Des hommes ! s’exclamèrent-ils. Il en reste donc ! Hourra ! Rien n’est perdu ! »
Les textes principaux
  • . L’épopée de Gilgamesh
    JACQUES CASSABOIS
    7 questions associées
  • . La Bible
    7 questions associées
  • . Les Métamorphoses d’Ovide
    OVIDE
    6 questions associées
  • . Le Coran
    6 questions associées
Les images
  • 1843
    . Ombre et obscurité
    William Turner
    1 question associée
  • 3ᵉ millénaire av. J.-C.
    . Le dieu des flots
  • XVᵉ siècle
    . L’arche de Noé
  • . Noé quittant l’arche
  • XVIᵉ siècle
    . Deucalion et Pyrrha
    Domenico Beccafumi
  • XVIᵉ siècle
    . L’arche de Noé
  • 1414-1423
    . La construction de l’Arche de Noé
    le Maitre de la légende dorée de Munich
100% numérique
L’Arche de Noé a-t-elle vraiment existé ? Retrouvez une vidéo sur le sujet.
Le thème du déluge
De nombreuses civilisations ont, dans leur mythologie ou leurs textes fondateurs, un récit de déluge. Il est fascinant de constater à quel point certains de ces récits se ressemblent, alors qu’ils proviennent de régions du monde et d’époques très différentes.
Passerelle histoire
CACHER LES INFORMATIONS

Text

Le déluge
INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS

Le déluge

1
L’Arche de Noé a-t-elle vraiment existé ? Retrouvez une vidéo sur le sujet.
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.