Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Husserl Edmund
Page numérique

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Biographie


Edmund Husserl





Edmund Husserl
1859 - 1938

Edmund Husserl

Sa vie

Edmund Husserl est un philosophe et logicien allemand, considéré comme le père de la phénoménologie. Sa formation universitaire est d’abord marquée par une thèse en mathématiques. Il est ensuite très influencé par la psychologie qui, à la fin du XIXe siècle, présente à ses yeux plusieurs insuffisances. C’est en mettant en regard la perspective des mathématiques et de la psychologie qu’il s’intéresse aux conditions de l’émergence psychique de nos représentations.

Sa carrière est marquée par des postes dans différentes universités : à Halle (1887), Göttingen (1906), puis Fribourg (1916). D’origine juive, il doit abandonner son poste et s’exiler en 1928. En 1929, il présente sa pensée, développée depuis plusieurs décennies, dans une série de conférences à Paris. La retranscription de ces conférences constitue le premier texte de Husserl traduit en français, grâce auquel une nouvelle génération s’enthousiasme de la découverte fondamentale de Husserl : l’idée d’« intentionalité ». Aujourd’hui, son oeuvre compte des milliers de pages de manuscrits qui donnent toujours lieu à de vifs débats.

Sa pensée

Dans les Recherches logiques, il s’emploie notamment à chercher une solution qui évite deux positions philosophiques insatisfaisantes : celle qui admet la pure réalité des nombres indépendamment de notre conscience (le logicisme) et celle qui les réduit complètement à notre vie psychique (le psychologisme).

Il a progressivement forgé l’idée centrale d’ « intentionalité » qui, si elle n’est pas complètement nouvelle en philosophie, reçoit chez lui une détermination inédite. En effet, Husserl envisage tous les phénomènes selon une approche qui tend à montrer ce qu’il y a d’essentiel dans chacune des structures de notre vie psychique, qu’il qualifie de structures « eidétiques ». Il décrit minutieusement les structures de la perception, de l’imagination, ou encore du souvenir, en s’intéressant au rapport intime entre la conscience (notamment temporelle) et la richesse des phénomènes qui nous apparaissent.

Husserl préconise plusieurs méthodes destinées à provoquer l’intuition adéquate des phénomènes que nous examinons. Par exemple, il conçoit l’ « épochè » comme une manière de mettre à distance, de mettre hors circuit, de neutraliser toutes les opinions issues de notre attitude spontanée, lorsque nous vivons dans le monde sans en attendre de connaissances. Il se livre aussi à des « réductions phénoménologiques » dont il propose un usage « transcendantal », c’est-à-dire destiné à observer les matériaux immanents où les phénomènes s’enracinent. C’est pourquoi, il nous invite à toujours considérer la phénoménologie comme la science des phénomènes dans leur apparaître même.

« Toute conscience est conscience de quelque chose. »


Œuvres principales

Œuvres Husserl
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.