Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Anselme - Exclusivité numérique
Page numérique

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exclusivité numérique
Biographie


Anselme





Anselme
1033 - 1109


Sa vie

Anselme de Cantorbéry est né en Italie en 1033, dans la région d’Aoste. Il fait ses études au monastère du Bec, en France, sous la direction d’un éminent logisticien, grammairien et commentateur de la Bible, nommé Lanfranc. Anselme devient un moine du Bec en 1060, puis un prêtre, et enfin un abbé en 1078.

En 1076, il écrit le Monologion où il synthétise son enseignement. Il s’agit d’un texte théologique dans lequel il applique la logique à la démonstration de l’existence de Dieu. Il développe une argumentation rationnelle, qui sera nommée par le philosophe allemand Kant en 1781 l’argument ontologique.

Il devient archevêque de Cantorbéry en 1093 et s’exile à deux reprises jusqu’en 1106. Anselme se consacre ensuite à développer la vie communautaire du clergé. Il meurt le 21 avril 1109 à Cantorbéry et sera canonisé en 1163 avant d’être intégré aux Docteurs de l’Église en 1720.

Sa pensée

Les penseurs chrétiens croient en l’existence de Dieu mais, pour renforcer sa foi, Anselme tente, au sein de la théologie au Moyen Age, de démontrer l’existence de Dieu par une argumentation rationnelle.

Il pose une définition de Dieu qu’il prétend irrécusable et qu’il convient d’admettre, puis tire les conséquences logiques de cette acceptation. Si Dieu est tel que rien de plus grand ne peut être conçu, alors un Dieu pensé est aussi un Dieu réel. La plénitude des attributs le définit, et parmi eux l’existence. Le plus grand signifie le plus complet, celui à qui il ne manque rien, donc il ne saurait lui manquer la qualité de l’existence. Cet argument sera repris et utilisé par d’autres penseurs, dont Descartes ; pour lui aussi l’idée de Dieu, idée d’une perfection, qualité d’une présence indépassable, englobe son existence. Kant au XVIIIe siècle détruira cet argument en montrant que l’existence se constate et ne se déduit pas.

En cherchant à concilier la raison et la foi dans la recherche de la vérité, Anselme a tenté de reformuler ce que Dieu est. Cette recherche de la meilleure formulation de l’être de Dieu suppose une philosophie du langage, dont il a étudié les fonctions sémiologiques et la structure.

« Simplement par le fait de penser à Dieu, nous pouvons dire qu'il existe. »


Œuvres principales

Œuvres principales d'Anselme
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.