Français 3e - Cahier d’exercices

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Lexique
Grammaire
Conjugaison
Orthographe
Se préparer au brevet
Sujet brevet 2

« Une houle vivante »

Pour un zoom sur la 2e partie de l'épreuve, voir

14 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Texte

Le 26 aout 1944, à l'occasion de la libération de Paris, le général de Gaulle descend triomphalement les Champs-Élysées jusqu'à la cathédrale Notre-Dame. Il retrace cet épisode dans ses Mémoires de guerre.

Au cours de la matinée, on me rapporte que de toute la ville et de toute la banlieue, dans ce Paris qui n'a plus de métro, ni d'autobus, ni de voitures, d'innombrables piétons sont en marche. À trois heures de l'après-midi, j'arrive à l'Arc de triomphe. [...] Je ranime la flamme1. Depuis le 14 juin 1940, nul n'avait pu le faire qu'en présence de
l'envahisseur. Puis, je quitte la voûte et le terre-plein. Les assistants s'écartent. Devant moi, les Champs-Élysées !

Ah ! C'est la mer ! Une foule immense est massée de part et d'autre de la chaussée. Peut-être deux millions d'âmes. Les toits aussi sont noirs de monde. À toutes les fenêtres s'entassent des groupes compacts, pêle-mêle avec des drapeaux. Des grappes humaines sont accrochées à des échelles, des mâts, des réverbères. Si loin que porte ma vue, ce n'est qu'une houle2 vivante, dans le soleil, sous le tricolore.

Je vais à pied. [...] Il s'agit, aujourd'hui, de rendre à lui-même, par le spectacle de sa joie et l'évidence de sa liberté, un peuple qui fut, hier, écrasé par la défaite et dispersé par la
servitude. [...]

Je vais donc, ému et tranquille, au milieu de l'exultation indicible de la foule, sous la tempête des voix qui font retentir mon nom, tâchant, à mesure, de poser mes regards sur chaque flot de cette marée afin que la vue de tous ait pu entrer dans mes yeux, élevant et abaissant les bras pour répondre aux acclamations. II se passe, en ce moment, un de ces miracles de la conscience nationale, un de ces gestes de la France, qui parfois, au long des siècles, viennent illuminer notre Histoire. Dans cette communauté, qui n'est qu'une seule pensée, un seul élan, un seul cri, les différences s'effacent, les individus disparaissent. Innombrables Français dont je m'approche tour à tour, à l'Étoile3, au Rond-Point4, à la Concorde5, devant l'Hôtel-de-Ville, sur le parvis de la cathédrale6, si vous saviez comme vous êtes pareils ! Vous, les enfants, si pâles qui trépignez et criez de joie ; vous, les femmes, portant tant de chagrins, qui me jetez vivats7 et sourires ; vous, les hommes, inondés d'une fierté longtemps oubliée, qui me criez votre merci ; vous, les vieilles gens, qui me faites l'honneur de vos larmes, ah ! comme vous vous ressemblez ! Et moi, au centre de ce déchaînement, je me sens remplir une fonction qui dépasse de très haut ma personne, servir d'instrument au destin.
Charles de Gaulle
Mémoires de guerre, tome 2, « L'Unité », © Éditions Plon, 1956.
1. Sous l'Arc de triomphe brule constamment une flamme qui commémore, depuis 1923, le souvenir des soldats morts au combat.
2. Mouvement de la mer.
3. La place de l'Étoile à Paris (= place Ch. de Gaulle), où s'élève l'Arc de triomphe.
4. La Place de l'Étoile forme un très grand rondpoint.
5. La plus grande place de Paris, en bas des Champs- Élysées.
6. Notre-Dame de Paris.
7. Acclamations (du latin vivat, « qu'il vive ! »).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Placeholder pour Foule acclamant le passage de la 2e division blindée sur les Champs- Élysées le 26 aout 1944Foule acclamant le passage de la 2e division blindée sur les Champs- Élysées le 26 aout 1944
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Foule acclamant le passage de la 2e division blindée sur les Champs- Élysées le 26 aout 1944, photographie de Jack Downey, 1944.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

1er partie
compréhension, analyse et interprétation

(1 h)

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions
(20 points)

1. De quel «  » (l. 8) est-il question ? Rappelez rapidement la situation historique. (1 point)

Aide
Utilisez vos connaissances personelles et les éléements qui entourent le texte (paratexte).

2. Rappelez ce que sont des Memoires. Pourquoi peut-on dire que ce texte illustre bien ce genre de récit ? (1,5 point)

Aide
Demandez-vous :
✔ qui écrit ?
✔ qui parle ?
✔ de quoi parle-t-il ?
✔ pourquoi ?
3. (1,5 point)
a. À quel temps ce texte est-il rédigé ?

b. Quelle est la valeur de ce temps ici ?




c. Quel est l'effet ainsi créé ?


4. (2 points)
a. Au début du 2e paragraphe, à quoi de Gaulle compare-t-il la foule ?

b. Relevez plus loin dans le texte une métaphore qui s'appuie sur le même rapprochement.

Attention
Contrairement à la comparaison, la métaphore n'utilise pas d'outil de comparaison (comme, tel, etc.)
c. Quel est l'effet produit par cette image ?


5. (2 points)
a. Relevez une phrase exclamative et une phrase nominale.

b. On trouve de nombreuses phrases exclamatives dans ce texte. Selon vous, pourquoi ?
Coup de pouce
On vous demande votre opinion personnelle, à partir de votre ressenti du texte. Demandez-vous quel est l'effet produit.

6. Pour parler de l'Occupation, de Gaulle emploie le mot «  ». (2,5 points)
a. Relevez dans la même phrase un antonyme de ce mot.

b. Relevez dans le texte un mot appartenant à la même famille que « servitude ». Est-ce le même effet qui est produit ?

Attention
Pour répondre à cette question, distinguez bien antonyme, synonyme, mots de la même famille et champ lexical.

c. À la fin du texte, relevez le champ lexical que de Gaulle utilise pour montrer l'émotion des Français face à la Libération.

7. (3 points)
a. À qui de Gaulle s'adresse-t-il ? Citez des passages précis du texte.

b. Quelle figure de style est employée pour montrer que son discours s'adresse à tous ?

c. De quel message se veut-il porteur ?

8. (3,5 points)
a. Relevez les pronoms personnels de la 1re personne du singulier.
Attention
Pour toutes les questions où l'on vous demande un relevé, n'oubliez pas de bien préciser le numéro de la ligne.

b. Quel regard de Gaulle porte-t-il sur lui-même ?

c. Que pensez-vous de ce portrait de lui-même ? Vous apporterez une réponse nuancée, qui s'appuiera sur des passages précis du texte et sur vos connaissances historiques.
Coup de pouce
Appuyez-vous sur votre ressenti du texte pour donner votre opinion, mais attention : on vous demande de « nuancer », c'est-à-dire d'apporter des éléments différents dans votre réponse, pour montrer que ce portrit est complexe.

9. À propos de l'image. (2, 5 points)
a. Quels rapports pouvez-vous établir entre la photographie et le texte ?

b. À votre avis et d'après le texte que vous venez de lire, où de Gaulle se trouve-t-il par rapport aux chars ?

c. Pourquoi peut-on dire que cette photographie est historique ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

2e partie
rédaction et maitrise de la langue

(2 h)

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Dictée et réécriture
(10 points)

1. Dictée : F.-R. De Chateaubriand Mémoires d'outre-tombe, préface testamentaire, 1832.
Les dictées des brevets blancs sont regroupées p.

Aide
Je me relis plusiuer fois pour vérifier :

les accords dans le GN ;
les accords sujet-verbe ;
les accords du participe passé ;
les homophones.

2. Réécrivez le passage ci-dessous en remplaçant « vous » par « tu ». Faites toutes les modifications nécessaires.

Vous, les enfants, si pâles qui trépignez et criez de joie ; vous, les femmes, portant tant de chagrins, qui me jetez vivats et sourires ; vous, les hommes, inondés d'une fierté longtemps oubliée, qui me criez votre merci.

Aide
Quel changement me demande-t-on ?

genre / personne



temps / mode

Je fais attention :
 ;
,

discours direct / indirect

Je fais attention :


Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Travail d'écriture
(20 points)

Vous traiterez au choix l'un des deux sujets suivants. Votre texte aura une longueur minimale de deux pages.

Sujet de réflexion


Selon vous, un mémorialiste peut-il raconter aussi objectivement qu'un his- torien un épisode historique auquel il a participé ? Vous répondrez à cette question en exposant les ressemblances puis les différences entre Mémoires et travail d'historien. Vous illustrerez vos propos par des exemples de Mémoires ou d'autobiographies que vous avez pu lire et en vous appuyant sur vos connaissances historiques.

Aide





Sujet d'invention


Imaginez que vous avez vécu un évènement historique. Devenu vieux, vous racontez par écrit à l'un de vos petits-enfants âgé de quinze ans ce que vous avez vécu et ressenti ce jour-là. Vous respecterez les trois étapes suivantes :
  • La description du contexte.
  • Le récit de l'évènement lui-même.
  • La description de ce que vous avez ressenti et l'impression que vous en avez gardée.


Aide






Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.