OUTILS D'ANALYSE
RÉCIT


FICHE 1

La situation d’énonciation




S'EXERCER

Voir les réponses

4
★★☆
a. Selon vous, à quel genre le texte suivant appartient‑il ? Pourquoi ?

b. Faites le schéma de la situation d’énonciation de ce texte.

Mercredi 13 septembre 1989
À nouveau un temps gris.
À quatre heures, réveil brutal. D’un seul coup, je revis, avec la même force que, parfois, lorsque j’écris, l’arrivée de S. chez moi, l’après‑midi. Mon attente dans le bureau, souvent. D’un seul coup, les graviers crissent violemment, le coup de frein, la portière claque, des pas sur le gravier, puis sur le béton des marches de l’entrée : la porte s’ouvre doucement, se referme, le verrou. Ses pas dans le couloir. Il était là. Car je vis, revis, cela au passé d’un seul coup. Je le revis comme je le vivrai en souvenir. Je pleure en écrivant cela, torturée par la peur qu’il soit déjà parti.

Annie Ernaux, Se perdre, 2001, Gallimard.
Voir les réponses

 ► Vers le bac 


8
★★★
Comment définir la situation d’énonciation d’un texte et quelles informations nous donne‑t‑elle ? Vous rédigerez par groupes de trois ou quatre une synthèse de la leçon et des exercices réalisés.
Voir les réponses

6
★★★
a. Dans le texte suivant, distinguez les énoncés ancrés dans la situation d’énonciation de ceux qui en sont coupés.

b. Retrouvez le locuteur et le destinataire des énoncés ancrés.

c. Selon vous, quel est l’effet produit par l’insertion d’énoncés ancrés ?

Nous avouerons que notre héros était fort peu héros en ce moment. Toutefois, la peur ne venait chez lui qu’en seconde ligne ; il était surtout scandalisé de ce bruit qui lui faisait mal aux oreilles. L’escorte prit le galop ; on traversait une grande pièce de terre labourée, située au‑delà du canal, et ce champ était jonché de cadavres.
‒ Les habits rouges ! les habits rouges ! criaient avec joie les hussards de l’escorte, et d’abord Fabrice ne comprenait pas ; enfin il remarqua qu’en effet presque tous les cadavres étaient vêtus de rouge.

Stendhal, La Chartreuse de Parme, 1839.
Voir les réponses

7
★★★

a. Dans le texte suivant, distinguez les énoncés ancrés dans la situation d’énonciation de ceux qui en sont coupés.

b. Qu’apportent les énoncés ancrés ?

c. À la manière de Georges Perec, racontez un souvenir en alternant énoncé ancré et énoncé coupé de la situation d’énonciation.

Dans l’après-midi qui précédait Noël, nous installâmes l’arbre dans le grand hall carrelé du collège. Nous le décorâmes et nous cachâmes le bâti de bois qui le maintenait dressé avec de la mousse et une sorte de papier brun qui imitait la rocaille et dont on se servait aussi pour faire le fond de la crèche. Je me souviens de ces trésors qu’étaient les étoiles, les guirlandes, les bougies et les boules (le reste de l’année, ils dormaient dans le grenier du collège), mais les boules de cette époque n’étaient pas comme aujourd’hui des bulles de verre très minces recouvertes d’un tain argenté très brillant, mais des boules faites d’une sorte de papier mâché, peintes de couleurs plutôt ternes.

Georges Perec, W ou le souvenir d’enfance, 1975, Denoël.
Voir les réponses

5
★★☆
Les textes suivants sont‑ils ancrés dans la situation d’énonciation ou en sont‑ils coupés ? Justifiez vos réponses en proposant, pour chacune d’elles, trois arguments.

1. L’homme était parti de Marchiennes vers deux heures. Il marchait d’un pas allongé, grelottant sous le coton aminci de sa veste et de son pantalon de velours. Un petit paquet, noué dans un mouchoir à carreaux, le gênait beaucoup ; et il le serrait contre ses flancs, tantôt d’un coude, tantôt de l’autre, pour glisser au fond de ses poches les deux mains à la fois, des mains gourdes que les lanières du vent d’est faisaient saigner.

Émile Zola, Germinal, 1885.



2. Je viens de faire deux films, Agatha et L’Homme Atlantique. Le premier dure 90 minutes et le second 42 minutes. L’Homme Atlantique est composé en partie de plans non utilisés d’Agatha. Maintenant il ne reste plus rien du tournage d’Agatha, que des métrages de quelques secondes, des « claps » de fin et de début, et deux plans incongrus [...].

Marguerite Duras, « Le noir Atlantique », Des femmes en mouvement hebdo, 11 septembre 1981.


VÉRIFIER

Voir les réponses

3
★☆☆
Complétez chacune des phrases suivantes par la (ou les) bonne(s) proposition(s).

1. La situation d’énonciation est :
le lieu et le moment où se déroule l’histoire.
la situation dans laquelle les personnages se trouvent.
la situation dans laquelle un énoncé est produit.

2. Un énoncé coupé de la situation d’énonciation :
ne peut pas être compris sans indication sur la situation d’énonciation.
contient