Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 1


1
Les espaces ruraux : recompositions démographiques et fonctionnelles



Chiffres-clés

20 %

baisse de la surface agricole utile en France en 50 ans (1967‑2017)



La superficie qui a été urbanisée entre 2012 et 2016 correspond à la taille d’

1 département



3,6 %

part de l’agriculture et des industries agroalimentaires dans le PIB français en 2016

Géo-histoire

Les vacances d’été et le monde rural

Les vacances d’été et le monde rural

Au XIIIe siècle, le pape Grégoire II accorde aux étudiants « les vendanges », c’est‑à‑dire des vacances consacrées aux travaux agricoles. Au XIXe siècle, afin que les enfants continuent à aider les parents dans les travaux des champs (moisson puis vendanges), les vacances d’été sont prolongées de quatre semaines, de début août à la fin septembre. Les « grandes vacances » sont donc à l’origine liées aux activités rurales. Y sont ajoutées deux semaines supplémentaires en 1938, à « titre expérimental » puis définitif. En 1961, on arrive à dix semaines. C’est l’époque des Trente Glorieuses et la France se porte bien économiquement. Une part importante de la population travaille dans l’agriculture. Aujourd’hui, cette coupure de deux mois ne se justifie plus par les travaux agricoles. Elle est liée aux congés payés et à l’essor du tourisme.

Vocabulaire

  • Économie résidentielle : voir p. 92.
  • Mitage : éparpillement sans planification de constructions en milieu rural ou périurbain.
  • Périurbanisation : diffusion de l’urbanisation dans un secteur encore rural.

B
Des espaces ruraux résidentiels

Une multifonctionnalité qui s’explique par l’influence urbaine. La croissance urbaine entraîne un fort étalement urbain, qui se fait au détriment des terres agricoles. C’est la périurbanisation. L’économie locale se modifie au profit de l’économie résidentielle (services publics, commerces de proximité, services à la personne).

Des facteurs techniques et économiques. La périurbanisation a été rendue possible par la densification des réseaux de communication et la démocratisation de l’automobile à partir des Trente Glorieuses. Le coût de la vie élevé dans les villes et les aspirations de ces nouveaux habitants, parfois appelés néoruraux, sensibles à la nature et désireux de propriété individuelle, expliquent le renouveau des campagnes proches des villes. Cela peut provoquer des conflits d’usages, car les néoruraux ne partagent pas toujours les mêmes représentations et pratiques que les habitants anciennement installés.

Des espaces ruraux industriels et touristiques. Certains espaces ruraux sont dédiés à l’industrie (districts industriels) ou au tourisme. Pour les citadins, les espaces ruraux sont vus comme des espaces récréatifs. Le tourisme vert et l’agritourisme s’y développent. Les espaces protégés (parcs nationaux, parcs naturels régionaux) visent à protéger les milieux, tout en favorisant une activité touristique respectueuse de l’environnement (Doc. 2).

A
Un monde rural en mutation

Une fonction agricole qui reste importante dans certains territoires. Les espaces ruraux français connaissent des mutations profondes depuis plusieurs décennies. La fonction agricole demeure majeure pour les bassins de production agroalimentaire comme le Bassin parisien, la Bretagne et les régions de vignobles. Ces territoires font face au défi de la compétitivité et s’inscrivent aujourd’hui dans une économie mondialisée. Si la France est aujourd’hui la première puissance agricole dans l’UE, les types et méthodes de culture diffèrent localement et aboutissent à une agriculture à plusieurs vitesses.

Une évolution de l’agriculture. Si l’agriculture façonne encore largement les paysages ruraux, la part d’actifs du secteur primaire ne cesse de baisser depuis les années 1970 (2,8 % d’actifs en 2017). Même les communes rurales éloignées des grandes villes n’ont plus qu’une minorité d’actifs dans le secteur primaire. Les pratiques agricoles évoluent : recherche d’une agriculture de qualité respectueuse de l’environnement, labellisation, circuits courts.

La société paysanne d’hier, structurée par les rapports à la terre et enracinée, a fait place à des populations rurales juxtaposées dans un même espace et caractérisées par leurs mobilités.
Jean Renard, 2012

2
Les parcs naturels régionaux, un label

Trop pollué à cause des pesticides utilisés pour l’agriculture, le parc naturel régional du Marais poitevin a été déclassé en 1996. Il n’a recouvré son statut qu’en 2014.

  Le 21 mai dernier, Ségolène Royal signait le décret de labellisation du Marais poitevin. Vingt-trois ans après sa suspension par son prédécesseur, Brice Lalonde, à la suite de l’assèchement de 35 000 hectares de zone humide remplacés par des cultures céréalières irriguées, cet espace naturel [...] redevient donc un parc naturel régional. [...] Pour reconquérir le label perdu, il avait été imaginé une charte précisant les orientations stratégiques du parc : soutenir et développer une agriculture et un tourisme durables, favoriser les activités économiques fondées sur la valorisation du patrimoine et des ressources naturelles, préserver et mettre en valeur les paysages naturels. [...] « Plutôt que d’expliquer aux acteurs du territoire ce qu’il faut faire, nous avons fait le tour de chaque conseil municipal, des chambres d’agriculture et de tous les acteurs économiques et associatifs », estime Yann Hélary, son président. Au final, 93 des 95 communes ont donc signé la charte, conscientes notamment de tout l’intérêt d’un tel label. Reconnaissance d’une dynamique de protection de l’environnement, le label de parc naturel régional est aussi un outil de développement. [...] La direction du parc espère ainsi développer les marchés étrangers, notamment chez les Anglo-Saxons et les Scandinaves, « qui sont très consommateurs d’espaces labellisés ».

« Le Marais poitevin retrouve son label de parc naturel régional », Les Échos, 9 juin 2014

C
Une limite entre ville et campagne toujours plus poreuse

Un étalement urbain qui provoque du mitage. La périurbanisation concerne l’ensemble des aires urbaines. Cet étalement urbain ainsi que le mitage des espaces ruraux ont favorisé l’interpénétration entre les deux types de territoires que sont la ville et la campagne.

Une sociologie des campagnes qui change. La population des espaces ruraux à proximité des grandes villes évolue donc au profit de ménages avec enfants qui participent au rajeunissement démographique des campagnes. Si les classes moyennes et populaires sont toujours majoritaires dans les espaces ruraux, ces nouveaux arrivants contribuent à modifier la structure sociologique de la population de certaines campagnes (gentrification rurale). Les modes de vie ruraux et urbains tendent à s’uniformiser. En parallèle, le monde paysan est marqué par une crise profonde (Doc. 1).

Comment les fonctions des campagnes se sont-elles diversifiées ?


1
Un monde paysan en crise

Un monde paysan en crise

Un tiers des agriculteurs a touché moins de 350 euros par mois en 2015. La crise du monde agricole est liée à la baisse des revenus, en lien avec la concurrence internationale. Beaucoup se sentent aussi accusés à tort de « polluer » l'environnement.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?