Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Simone de Beauvoir
P.42

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Biographie


Simone de Beauvoir





Simone de Beauvoir
1908-1986

Simone de Beauvoir

Sa vie

Simone de Beauvoir naît dans une famille aisée en 1908. Elle réussit facilement à l’école, où elle trouve ses premières amitiés, mais elle y découvre les premières limites et injustices de la vie de femme : ainsi par exemple, certaines études et lectures lui sont interdites. C’est son père, en difficulté professionnelle, qui la pousse à ne pas se contenter d’attendre un mariage, mais à travailler.

Adolescente, elle s’émancipe en mettant en doute la foi de sa mère qu’elle juge trop pieuse et prend, à quinze ans, la décision de devenir écrivaine. Elle étudie les mathématiques et les lettres puis passe l’agrégation de philosophie, tout comme Jean-Paul Sartre avec qui elle a entretenu une relation amoureuse et philosophique tout au long de sa vie. La Seconde Guerre mondiale et la question de la Résistance la conduisent à réfléchir sur les luttes et la liberté. Cela a une grande influence sur ses engagements politiques ultérieurs.

Après la guerre, elle fonde avec d’autres intellectuels Les temps modernes, une revue critique et philosophique. Elle s’engage jusqu’à la fin de sa vie dans des luttes politiques : pour le droit des femmes, pour l’indépendance de l’Algérie ainsi que pour le droit à l’avortement. Elle meurt quelques années après son compagnon, Sartre, en 1986.

Sa pensée

La pensée de Simone de Beauvoir comprend deux grands volets particulièrement reliés à sa vie personnelle.

Sa pensée est d’abord existentialiste. Elle affirme, comme son compagnon Sartre, qu’un humain n’est véritablement déterminé que par ses propres choix. C’est nous qui choisissons de nous emparer ou de lutter contre les influences historiques et sociales qui peuvent agir, dès l’enfance, sur nos vies.

Affirmant cet existentialisme, elle l’applique à la condition féminine, sa grande cause. Elle en tire la thèse centrale du Deuxième sexe : c’est la société masculine qui pose la femme comme seconde. Cette dernière n’est pensée que par rapport au masculin et jamais pour elle-même. Il appartient donc aux femmes de s’affirmer et d’exister ; les actes de chacune d’entre elles peuvent permettre de faire évoluer cette condition.

Toute sa vie, Simone de Beauvoir affirme la liberté comme modalité de l’existence. En 1971, elle signe le manifeste des 343 qui comprenait les noms des femmes ayant eu recours à l’avortement, alors illégal. Elle prend position contre l’acharnement thérapeutique alors qu’elle accompagne sa mère mourante et réfléchit sur l’euthanasie, la mort et son athéisme.
La féministe Françoise Giroud reconnaît la voie qu’elle a tracée ainsi : « Femmes, vous lui devez tout ! »

« On ne naît pas femme, on le devient. »


Œuvres principales


Dans ce manuel

Autres philosophes à découvrir


Émile Durkheim
1858-1917

Émile Durkheim

Retrouvez ici sa biographie.

Vladimir Jankélévitch
1903-1985

PHI.T.1.Texte1.Vladimir_Jankelevitch_retoucheok1.png

Retrouvez ici sa biographie.

Jean-Paul Sartre
1905-1980


Retrouvez ici sa biographie.

Paul Ricœur
1913-2005

Paul Ricœur

Retrouvez ici sa biographie.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.