Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Repères • Glossaire
P.387

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer




Repères ● Glossaire





Repères



Contingent / Nécessaire

Ce qui est contingent caractérise ce qui est mais qui aurait pu être autrement qu’il n’est, tandis que le nécessaire qualifie ce qui ne peut être autrement qu’il n’est. La nécessité gouverne les lois naturelles qui s’appliquent à tout objet. Le déterminisme est la théorie qui reconnaît cette nécessité et pense possible la connaissance progressive de ces lois.

Identité / Égalité / Différence

L’identité d’un individu se détermine socialement et culturellement en fonction du milieu d’appartenance, mais également de manière personnelle, selon l’histoire de chacun et ses choix personnels.

L’égalité peut se définir comme égalité politique : elle se décline dans l’Antiquité grecque comme égalité face à la loi (isonomia), égalité de pouvoir (isokratia), égalité de temps de parole (isègoria). Elle peut aussi s’entendre de manière plus sociale comme égalité économique, comme égalité des chances de départ et comme égalité des conditions. On peut soit défendre l’égalité arithmétique (à chacun est dû la même chose), soit l’égalité géométrique (à chacun selon ses besoins, selon sa nature propre).

La différence marque tout ce qui distingue un individu d’un autre ou d’un groupe. Ainsi, un processus d’individualisation peut se produire parce que l’individu appartient à plusieurs groupes sociaux ou parce qu’il interprète ce qui arrive au groupe d’une manière nouvelle et innovante, marquant alors sa différence.

L’identité d’un individu est donc en tension entre la volonté d’appartenir à un groupe pour bénéficier d’une définition sociale égalitaire parmi ses pairs et la volonté contraire de se distinguer du groupe par des caractères uniques qui marqueront la différence et permettront à l’individu de ressentir la liberté d’être soi, de penser par soi‑même et de faire ses propres choix sans être mécaniquement déterminé par le groupe.

Glossaire



Démocratie

Ce régime politique se caractérise par la souveraineté populaire : le pouvoir est pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Du grec dèmos, « peuple » et kratein, verbe qui désigne « prendre le pouvoir », la démocratie est aussi un état social qui se manifeste par l’égalité des conditions et qui laisse aux citoyens la liberté de se déterminer eux‑mêmes.

Despotisme

Ce terme renvoie à un régime politique où un homme, ou un groupe d’hommes, gouverne sans partage, s’appuyant sur le levier de la terreur pour soumettre les sujets à une autorité inflexible et à un pouvoir arbitraire, sans aucune légitimation rationnelle.

Destin

Le destin correspond à une puissance qui déciderait de l’ordre de nos vies, sans que nous ne puissions lui résister. Cette puissance s’oppose à la liberté de choisir, nous ne pouvons qu’en connaître des signes qui seraient à interpréter.

Déterminisme

Il s’agit d’un système qui définit l’individu sans qu’il puisse intervenir. Les déterminismes sont variés : ils peuvent notamment être économiques, naturels, historiques, métaphysiques ou multifactoriels, comme le stipule le concept d’habitus de Bourdieu.

Fatalité

Cette notion caractérise à la fois ce qui est produit par le destin et ce qui ne relève pas du raisonnement. En ce double sens, la fatalité s’impose et reste imprévisible.

Individualisme

Cette doctrine considère que l’individu est créateur de ses valeurs. Ce dernier apparaît comme le point de départ et la finalité de toute vie collective. Il n’est pas, et n’a pas à être, soumis au groupe social et culturel auquel il appartient.

Libéralisme

Le libéralisme consiste à faire de la liberté de l’individu la première des valeurs. Cette liberté est à entendre comme la capacité de l’individu à profiter de ses libertés individuelles fondamentales : la liberté de penser, la liberté de s’exprimer, la liberté de s’associer, etc. L’État doit essentiellement protéger ces droits individuels.

Liberté

La liberté est une notion qui autorise de multiples définitions. La liberté d’indépendance s’entend comme le fait de pouvoir choisir indépendamment de toutes les influences extérieures, elle comprend alors le libre arbitre. La liberté d’autonomie est la liberté politique. Dans ce cadre, il s’agit de la possibilité d’agir conformément aux lois que les citoyens se fixent euxmêmes. Enfin, la liberté peut s’entendre comme le fait de vivre sans contrainte et sans obligation. Elle est alors la possibilité de suivre ses désirs jusqu’à l’excès et est nommée licence.

Paternalisme

Il s’agit de l’attitude d’un dirigeant qui considère les dirigés comme d’éternels mineurs, incapables de se déterminer par eux‑mêmes.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.