Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

L’histoire évolutive du genre Homo
P.210-211

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

ACTIVITÉ DOCUMENTAIRE


3
L’histoire évolutive du genre Homo




La plus ancienne espèce fossile connue actuellement associée au genre Homo est apparue en Afrique il y a plus de 2 millions d’années. Ce genre a ensuite évolué de manière buissonnante en de nombreuses espèces. L’espèce humaine actuelle, seule survivante du genre Homo, s’est progressivement répartie sur toute la planète.

➜ Comment ont évolué les caractères du genre Homo ?



Doc. 1
La craniométrie, une des méthodes utilisées en paléoanthropologie

craniométrie

Les mesures craniométriques sont réalisées avec des points de repère localisables sur tous les crânes actuels ou fossiles.
    B : le point le plus haut du crâne, au niveau des sutures fronto-pariétales et sagittales.
    M : le point situé au-dessus de l’insertion des deux incisives supérieures centrales.
    N : le point de rencontre des sutures des os nasaux et de l’os frontal.
    O : le point le plus bas de la cavité orbitaire de l’œil.
    P : le point le plus haut du bord du trou auditif.
    Q : le point le plus postérieur du crâne sur l’os occipital.

L’angle facial est l’angle aigu formé par les deux droites (OP) et (MN). Il permet d’évaluer l’avancement des mâchoires et donc celui de la face. Le rapport hauteur/longueur du crâne est le rapport des longueurs des segments BP et NQ.

Doc. 2
Analyse des mandibules

Mandibules
Mandibules de chimpanzé a et de fossiles de la lignée humaine : A. africanus (-2,8 Ma) b , H. habilis (-1,8 Ma) c , H. sapiens d.

Faire de la craniométrie avec des logiciels

Protocoles :

Fiche détaillée sur le logiciel Homininés v3.0.
Fiche détaillée sur le logiciel La lignée humaine.
Les fiches techniques permettant une mesure avec Mesurim peuvent être trouvées ici.

Doc. 3
Quelques fossiles de crânes de la lignée humaine

Fossiles de crânes

Ressource complémentaire

Découvrez en vidéo à quoi devait ressembler l'ancêtre commun à tous les hommes :
Aurélien Mounier - CNRS / MNHN

Vocabulaire

Bourrelet sus-orbitaire  : saillie osseuse présente chez certaines espèces du genre Homo au niveau des sourcils, au-dessus des orbites.
Genre Homo  : ensemble d’espèces de la lignée humaine fortement apparentées à Homo sapiens. La définition précise de ce groupe reste discutée.
Mandibule parabolique  : mâchoire présentant des dents alignées en forme de « V ».
Prognathisme  : position avancée de la mâchoire.
Trou occipital  : trou situé sous le crâne et dans lequel s’insère la première vertèbre.

Questions

1. Doc. 1 (⇧) et Doc. 3 (⇧) Réaliser les mesures d’angle facial et de rapport hauteur/longueur sur les crânes présentés, puis présenter les résultats sous forme d’un tableau dans lequel apparaissent la capacité crânienne et la position du trou occipital.


2. Doc. 2 (⇧) Commenter l’évolution de la mandibule au cours du temps.


3. Doc. 3 (⇧) Essayer de construire un arbre phylogénétique à partir des caractères morpho-anatomiques des crânes et lister les difficultés rencontrées.
Couleurs
Formes
Dessinez ici

4. Doc. 3 (⇧) Construire un graphique présentant les fenêtres d’existence des espèces étudiées.
Lancer le module Geogebra
Vous devez vous connecter sur GeoGebra afin de sauvegarder votre travail

5. Justifier le caractère buissonnant et non linéaire de la lignée humaine ainsi que la cohabitation de différentes espèces humaines sur Terre, à partir de vos réponses aux deux questions précédentes.


6. Conclure avec un résumé des principales modifications des caractéristiques crâniennes de la lignée humaine.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.