Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Karl Marx
P.226

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Biographie


Karl Marx





Karl Marx
1818‑1883

Karl Marx

Sa vie

Karl Marx est un philosophe, historien et économiste allemand, né à Trèves en 1818. Il étudie le droit à Bonn, puis passe un doctorat consacré à la philosophie matérialiste d’Épicure et de Démocrite. Il participe activement au journal révolutionnaire la Gazette rhénane, dont il devient le rédacteur en chef. Ses activités, jugées trop subversives, l’obligent à s’exiler plusieurs fois. Avec son ami Engels, philosophe socialiste, il publie le Manifeste du parti communiste en 1848. Marx est à Paris lorsqu’éclate la révolution de 1848. De nouveau expulsé de France, il part pour Londres avec sa famille, où ils vivent dans le dénuement le plus total – malgré l’aide financière d’Engels, lui aussi exilé en Angleterre.

Marx écrit des articles pour plusieurs journaux, comme le New York Tribune, afin de gagner de quoi vivre. Parallèlement, il participe ainsi à la fondation de l’Association internationale des travailleurs, aussi appelée « Première Internationale ». Gravement malade, il meurt de la tuberculose en 1883. Deux tomes du Capital, son œuvre majeure, seront publiés par Engels, en 1885 et 1894.

Sa pensée

La pensée de Marx se caractérise d’abord par une conception matérialiste de l’histoire. S’opposant à l’idéalisme de Hegel, Marx affirme que c’est la matière qui est première, et non l’esprit, ce qui détermine une organisation sociale et un certain mode de production. Trois modes de production principaux se sont succédé dans l’histoire : l’esclavagisme, le féodalisme et le capitalisme. Chaque mode de production est à l’origine d’une division de la société en différentes classes sociales aux intérêts antagonistes ; certaines dominent et exploitent les autres.

Le moteur de l’histoire, ce qui la fait avancer, est ce que Marx nomme la lutte de classes : « l’histoire de toute société jusqu’à nos jours, c’est l’histoire de la lutte de classes. » Dans un système capitaliste, c’est la bourgeoisie qui exploite et domine le prolétariat. L’œuvre de Marx est donc indissociable d’une analyse et d’une critique du capitalisme, dont le fondement est « l’exploitation de l’homme par l’homme ». Les conditions de travail en usine sont aussi la cause de l’aliénation de l’ouvrier : l’impossibilité de déployer une libre activité physique et psychique, la séparation vis‑à‑vis de l’œuvre produite ou encore la soumission au rythme de la machine font que l’ouvrier perd le sens de son travail et de sa vie. Il devient étranger à lui‑même et perd son identité. Pour autant, Marx ne critique pas le travail en tant que tel, mais le travail aliéné dans le système capitaliste. Le travail, lorsqu’il n’est pas aliéné, possède un rôle humanisant et nous permet de développer nos facultés. Face à l’exploitation capitaliste, il est alors nécessaire que le prolétariat s’unisse par l’action politique et syndicale, afin de renverser l’ordre capitaliste et la domination de la bourgeoisie. Cette union des prolétaires doit mener à une révolution et à la prise du pouvoir d’État.

« Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde de diverses manières ; ce qui importe, c’est de le transformer. »


Œuvres principales

Oeuvres principales de Karl Marx

Dans ce manuel

Autres philosophes à découvrir


Adam Smith
1723‑1790

Adam Smith

Retrouvez ici sa biographie.

Friedrich Engels
1820‑1895

Friedrich Engels

Retrouvez ici sa biographie.

Raymond Aron
1905‑1983

Raymond Aron

Retrouvez ici sa biographie.

Simone Weil
1909‑1943

Simone Weil

Retrouvez ici sa biographie.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.