Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Comment la politique européenne des transports favorise-t-elle la cohésion et la compétitivité des territoires ?
P.220-223

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Étude de cas 1


Comment la politique européenne des transports favorise-t-elle la cohésion et la compétitivité des territoires ?





Pour mieux intégrer l’UE aux flux internationaux et intensifier les échanges au sein du marché commun, les États membres transforment leurs réseaux. La politique européenne des transports favorise la construction d’axes de transport transnationaux en mobilisant acteurs publics et nouveaux acteurs privés tout en essayant de répondre aux défis actuels, notamment environnementaux.

A
Créer un réseau de transport compétitif et libéralisé


1
Les objectifs de la politique européenne des transports pour 2050

Les objectifs de la politique européenne des transports pour 2050

2
Pour une harmonisation des politiques européennes portuaires

Alors qu’en Europe, les nationalismes et le protectionnisme refont surface, les opérateurs portuaires privés, réunis au sein de la Feport, ont voulu réaffirmer [...] leur volonté de placer la multimodalité et les échanges de données au centre de leurs préoccupations. [...] Matthew Baldwin, directeur général adjoint à la DG Move1, a rappelé l’importance des ports qui sont « au premier rang du développement économique européen. Nous, membres de la Commission européenne, continuerons de nous battre pour un marché ouvert ». [...] Pour asseoir cette ouverture de marché, le défi de la digitalisation représente un enjeu majeur. « Les échanges de données améliorent la multimodalité pour qu’elle devienne connectée. » [...] Il a souligné que, tout au long de ces mois, la Commission européenne a voulu faire de 2018 l’année de la multimodalité. « Nous observons que nous avons plus besoin d’une meilleure utilisation des infrastructures que d’en bâtir de nouvelles. Les estimations prévoient une hausse de 16 % du transport à l’horizon 2030, il nous faut donc mieux utiliser les infrastructures actuelles et développer une nouvelle approche de la multimodalité. »

Article diffusé sur le site « Mer et Marine », décembre 2018.


1. Direction générale de la mobilité et transports. La DG Move élabore et met en œuvre la politique de la Commission européenne dans ce domaine.

Numérique

Découvrez les enjeux de la politique européenne des transports maritimes en cliquant ici.

3
La libéralisation des transports, objet de contestation citoyenne

La libéralisation des transports, objet de contestation citoyenne

4
Libéraliser pour renforcer la compétitivité ? L’exemple de la SNCF

Depuis la nationalisation des chemins de fer, en 1937, la SNCF est la seule société autorisée à transporter des voyageurs par le train. Ce monopole était essentiellement motivé par l’idée que le transport ferroviaire était un service public, qui ne devait pas être soumis à la logique du marché. Opérateur historique et unique, l’entreprise publique SNCF pouvait donc assumer les missions que lui confiait l’État (son principal actionnaire), y compris si elles n’étaient pas lucratives : cela lui permettait par exemple d’assurer des petites lignes non rentables, mais importantes dans une logique d’aménagement du territoire.

Cette situation était en contradiction avec l’idée de « concurrence pure et parfaite » promue par les économistes libéraux et « sanctifiée » dans les traités européens — la Commission européenne voyait dans ces monopoles nationaux un frein à la croissance économique, un obstacle à la baisse des prix et une explication de la mauvaise santé du secteur ferroviaire. C’est pourquoi elle a engagé, au début des années 1990, un processus de libéralisation du rail. Cela ne signifie pas que la SNCF doit forcément être privatisée, mais qu’elle doit être mise sur un pied d’égalité avec des concurrents privés, qui doivent pouvoir proposer leurs propres services de transport ferroviaire.

Maxime Vaudano, « SNCF : que signifie l’ouverture à la concurrence ? », Le Monde, 26 février 2018.

5
L’essor du transport aérien en Europe

L’essor du transport aérien en Europe

Questions

Parcours 1

1. Doc. 2 (⇧), 3 (⇧) et 4 (⇧). Identifiez les différents acteurs impliqués dans la politique européenne des transports.


2. Doc. 1 (⇧), 2 (⇧), 4 (⇧) et 5 (⇧). Relevez les grands axes de la politique des transports de lʼUE.


3. Doc. 3 (⇧). Que contestent ces citoyens ? Pourquoi ?


4. Doc. 1 (⇧), 2 (⇧), 3 (⇧) et 4 (⇧). Comment la politique des transports permet-elle à l’UE de renforcer sa place sur la scène internationale ?


Parcours 2

À partir du dossier documentaire, et en une trentaine de lignes, expliquez ce que signifie la politique de libéralisation des transports à l’aide des termes suivants :
concurrence – acteur privé – État.
Voir les réponses

À l'oral

Préparez un reportage télévisé ou radiophonique pour présenter la politique de libéralisation du transport ferroviaire dans lʼUE et les oppositions qu’elle rencontre.


Enregistreur audio
Voir les réponses

B
Renforcer la cohésion entre les territoires européens


6
Développer un réseau de transport transeuropéen

Cliquez ici pour télécharger cette carte.

Fond de carte

1. Établir une politique de transports commune
États membres
Réintroduction des contrôles aux frontières de certains États (depuis 2015)
Disparition du contrôle aux frontières intérieures au sein de l’espace Schengen pour intensifier les échanges

2. Aménager des axes transeuropéens
Axe fluvial Rhin/Meuse/Main/Danube
LGV transfrontalières
En projet
Tunnels pour créer de nouveaux passages transfrontaliers
Axe ferroviaire transeuropéen
Route transeuropéenne

3. Favoriser les projets transfrontaliers
Soutien aux projets communs autour des mers intérieures dans le cadre du programme INTERREG (2014‑2020)
Autoroutes de la mer parcourues par des navires marchands favorisant le transport entre les États membres
Source : Europa.eu, 2019.

7
Améliorer le trafic sur l’arc alpin : le projet « Interalpes »

Cliquez ici pour télécharger cette carte.

Fond de carte
Sections du tracé Lyon‑Turin à l’air libre
Sections en tunnel
Ligne historique
Sites ferroviaires ou intermodaux
Lignes ferroviaires existantes
Source : transalpine.com, 2019.

8
Développer les mobilités douces dans les espaces urbains (Cracovie, Pologne)

Tram Cracovie

9
Une politique durable ?

L’impact du secteur des transports européens n’est pas neutre. D’après le ministère de la Transition écologique et solidaire, en 2013, ce dernier était à l’origine de 19,8 % des émissions totales de gaz à effet de serre (GES) dans l’Union européenne. [...] À l’évidence, tous les moyens de transport ne contribuent pas à part égale à ces émissions, le secteur routier en étant le principal émetteur, comme en France où il représente à lui seul 95 % des émissions. [...] De quoi mettre le secteur des transports et de l’automobile directement dans le viseur de la Commission européenne et des États membres. Car en matière de lutte contre le réchauffement climatique, Bruxelles et les pays européens se sont fortement engagés ces dernières années. [...] La Commission européenne a dévoilé [...] un paquet de mesures en faveur de la mobilité propre. Il vise à améliorer la qualité de vie des Européens, à renforcer la compétitivité des entreprises européennes, et à accentuer la transition vers les voitures propres. Une avancée « décisive » selon la Commission européenne, « vers la mise en œuvre des engagements pris par l’UE dans le cadre de l’accord de Paris ». [...] Concernant plus particulièrement les consommateurs européens et leurs véhicules, c’est le Règlement [...] du 23 avril 2009, qui a mis en place le seuil de 95 grammes de CO2 par kilomètre [pour 2021]. Dès 2030, l’Union européenne devrait hausser encore d’un cran ses objectifs, puisque les émissions moyennes de CO2 devront être inférieures de 30 % à celles de 2021.

Céline Schmitt, « Mobilité durable ou comment l’Europe passe au vert », Toutel’Europe.eu, 21 mars 2018.

Numérique

Observez la densité de vols dans le ciel européen en cliquant ici.

Questions

Parcours 1

5. Doc. 6 (⇧) et 7 (⇧). Comment la politique européenne des transports cherche-t-elle à renforcer les échanges entre les pays européens ?


6. Doc. 6 (⇧). Où se concentre le plus grand nombre dʼaxes transeuropéens ? Pourquoi ?


7. Doc. 8 (⇧) et 9 (⇧). À quelles nouvelles attentes sociales et environnementales la politique des transports cherche-t-elle à répondre ?


8. Doc. 7 (⇧) et 9 (⇧). À quels obstacles la mise en place de la politique européenne des transports peut-elle être confrontée ?


Parcours 2

En une trentaine de lignes, montrez comment la politique européenne des transports transforme les territoires à toutes les échelles.
Voir les réponses

À l'oral

Préparez des arguments pour mener un débat entre opposants et partisans de la LGV Lyon-Turin au sujet de la pertinence de cet aménagement.
Ce débat doit s’appuyer sur des arguments solides étayés par des recherches personnelles.


Enregistreur audio
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.