Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Autant d'amour que de poèmes
P.42

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Synthèse


Autant d'amour que de poèmes




A. LA POÉSIE, CHANT D’AMOUR

  • La poésie nait – symboliquement – avec Orphée, premier des poètes, première voix de l’amour. Après avoir laissé Eurydice retourner aux Enfers, il exprime sa désolation et son amour perdu avec sa lyre et son chant. Musicalité et expression de soi se mêlent pour la première fois et enfantent la poésie.
  • Qu’il soit adressé (Louis Aragon, Pablo Neruda) ou non (Louise Labé), qu’il raconte une expérience universelle ou personnelle, le poème est le lieu par excellence de l’expression des sentiments amoureux les plus variés

Orphée, premier poète

La poésie, forme privilégiée du lyrisme

B. UNIVERSALITÉ DE L’AMOUR, DIVERSITÉ DE SON EXPRESSION

  • Il existe de multiples formes d’amour, et de multiples manières de dire l’amour en poésie.
  • Dans ce chapitre, certains poètes choisissent une forme fixe, comme le sonnet par exemple (Charles Baudelaire, Louise Labé) ; d’autres au contraire, se libèrent des contraintes (Ghérasim Luca, Christian Bobin, qui mêle prose et poésie).
  • Dire l’amour en poète, c’est aussi en exprimer ses variantes : coup de foudre, amour manqué (Baudelaire), légèreté (Rimbaud), passion et tourments (Sappho, Labé), mélancolie et isolement (Desbordes-Valmore), joie et manque mêlés (Bobin), bonheur intense (Aragon, Neruda), explosion des sens (Luca). 
  • Satisfait ou insatisfait, l’amour s’exprime par des mots que le lecteur lit et entend comme en écho à sa propre vie : le « je » du poème lyrique invite chacun à s’identifier.


De multiples formes poétiques

De multiples formes d’amour

S’identifier au poète
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.