Français 4e - Cahier d’exercices

Feuilleter la version papier





Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

4 - Le lexique des sentiments et des émotions
P.16-17

Exercice


4 - Le lexique des sentiments et des émotions





Exercice 1

1
Classez ces mots selon le sentiment qu’ils expriment.


    La peur L'étonnement Le doute
    La joie La tristesse L'amour

    Exercice 2

    1
    Associez un sentiment ou une émotion avec chacune de ces expressions.

    1. Pleurer comme une madeleine.
    2. Être aux anges.
    3. Avoir la chair de poule.
    4. Faire les cent pas.
    5. Être sur des charbons ardents.
    6. Perdre les pédales.
    7. Ronger son frein.
    8. Les bras m’en tombent.
    9. Vouloir disparaitre sous terre.
    10. Avoir les cheveux qui se dressent sur la tête.

    Exercice 3


    1
    Employez chaque expression dans une phrase qui en fera comprendre le sens.

    1. Perdre son sang froid.


    2. Être au septième ciel.


    3. Abasourdi.


    4. Se lamenter.


    5. L’épouvante.


    6. Avoir la mort dans l’âme.


    7. L’affliction.


    8. Avoir le sang qui bout.


    9. Tomber des nues.


    10. Se sentir pousser des ailes.

    Exercice 4

    1
    Classez ces adjectifs en trois catégories, selon l’intensité qu’ils expriment : normale, forte ou maximale.


    Surpris



    Stupéfait



    Médusé



    Épaté



    Interloqué



    Abasourdi



    Ébahi



    Déstabilisé



    Troublé.




    2
    Même consigne.

    Charmé




    Comblé




    Content




    Enjoué




    Enthousiaste




    Euphorique




    Fou de joie




    Gai




    Joyeux




    Radieux




    Heureux


    Exercice 5

    1
    a) Remplacez les mots en gras par des synonymes. b) Remplacez-les à nouveau par des mots qui expriment le même sentiment, mais avec une intensité plus forte (par exemple, être terrorisé par est plus fort que appréhender).

    1. Il avait peur de descendre à la cave tout seul.
    a)
    b)

    2. Elle était si belle... il l’aimait.
    a)
    b)

    3. Il fut étonné de voir la porte s’ouvrir.
    a)
    b)

    4. Le témoin avait sûrement menti : sa version des faits était douteuse.
    a)
    b)

    5. L’amour qu’elle ressentait pour lui l’avait conduite à changer de vie.
    a)
    b)

    Exercice 6


    Elle eut pitié de cette pauvre créature, arrêtée à la porte d’entrée, et qui évidemment n’osait pas lever la main jusqu’à la sonnette. Madame de Rênal s’approcha, dis- traite un instant de l’amer chagrin que lui donnait l’ar- rivée du précepteur. Julien tourné vers la porte, ne la voyait pas s’avancer. Il tressaillit quand une voix douce lui dit tout près de l’oreille :
    – Que voulez-vous ici, mon enfant ?
    Julien se tourna vivement, et frappé du regard si rem- pli de grâce de madame de Rênal, il oublia une partie de sa timidité. Bientôt, étonné de sa beauté, il oublia tout, même ce qu’il venait faire. Madame de Rênal avait répété sa question.
    – Je viens pour être précepteur, madame, lui dit-il en- fin, tout honteux de ses larmes qu’il essuyait de son mieux.
    Madame de Rênal resta interdite ; ils étaient fort près l’un de l’autre à se regarder. Julien n’avait jamais vu un être aussi bien vêtu et surtout une femme avec un teint si éblouissant, lui parler d’un air doux. Madame de Rênal regardait les grosses larmes, qui s’étaient arrêtées sur les joues si pâles d’abord et maintenant si roses de ce jeune paysan. Bientôt elle se mit à rire, avec toute la gaieté folle d’une jeune fille ; elle se moquait d’elle-même et ne pouvait se figurer tout son bonheur.


    Stendhal, Le Rouge et le Noir, 1830.



    1
    Quels sont les différents sentiments éprouvés par les personnages ?



    2
    Relevez les différents champs lexicaux qui les expriment.




    Exercice 7

    1
    Racontez un coup de foudre en utilisant au moins vingt mots donnés dans le tableau. Votre texte peut être comique.

    Utilisation des cookies
    Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.